Deister (cheval)

Deister est un cheval hongre allemand, du stud-book Hanovrien. Né le , ce grand poulain bai toise 1,71 m au garrot à l'âge adulte. Originellement pressenti pour devenir un cheval de dressage, il devient la monture du cavalier de saut d'obstacles Paul Schockemöhle, avec qui il est triple champion d'Europe de cette discipline. Devenu une célébrité en Allemagne, Deister meurt le . Une statue de sa tête a été érigée à Osterbruch.

Pour les articles homonymes, voir Deister.
Deister
Paul Schockemuhle montant Deister au CHIO de Rotterdam en 1979
Informations
Espèce
Race
Couleur
Sexe
Date de naissance
Date de décès
Taille
1,71 m
Propriétaire

Histoire

Ce grand poulain naît le à l'élevage de Hermann Hahl, à Osterbruch, dans le land de Basse-Saxe en Allemagne[1]. Il est nommé d'après les monts Deister. Il est vendu aux enchères de Verden en novembre 1974, au prix de 17 000 Deutsches Marks, pour devenir un cheval de dressage, car il a terminé second d’un test important dans cette discipline. La vente aux enchères d'élite, qui précède la vente aux enchères en novembre, ne l'a pas autorisé. Il s'avère que Deister n'est pas apte au dressage.

Sa carrière en saut d'obstacles débute à l'âge de 5 ans, dans l'écurie du cavalier allemand Hartwig Steenken, champion du monde de la discipline en 1974, qui l'a acheté. En 1977, Hartwig Steenken étant victime d'un accident de la route[2], un autre cavalier allemand, Paul Schockemöhle, rachète son piquet de chevaux[3],[4].

Malgré le caractère difficile de Deister, cette rencontre marque le début de la domination du couple sur les terrains de concours internationaux[5].

Description

Deister est un hongre du stud-book Hanovrien, de robe bai foncé[1]. Il toise 1,71 m[6]. Il est réputé particulièrement émotif[4].

Il présente une particularité dans son style sur les barres, qui rend sa technique de saut impressionnante : une façon de tourner ses postérieurs à la fin du passage d'un obstacle. Cette originalité est expliquée par sa grande sensibilité et son profond respect des barres[4]. Il est toutefois à noter la réflexion de Pierre Durand qu'il rapporte dans son livre Jappeloup, sorti en 2012. Décrivant l'échauffement et le parcours de Paul Schockemöhle avec Deister lors du championnat du monde d'Aix-la-Chapelle en 1986, le cavalier français aborde le sujet controversé du barrage du cheval d'obstacles, pour les rendre plus respectueux des obstacles[7].

Il est entraîné tous les jours par sa palefrenière[8].

Palmarès

Paul Schockemöhle et Deister remportent notamment trois titres de champion d'Europe en individuel en 1981, 1983 et 1985[9],[4].

Pedigree

Origines de Deister[6]
Père
Diskant
1957
Hanovrien
Dwinger
1938
Hanovrien
Detektiv
1922 Hanovrien
Desmond 1909
Kalabaka 1915
Flintje
1929 Hanovrien
Flint 1915
Dakiza 1918
Atpalme
1952
Hanovrien
Altmaerker
1940 Hanovrien
Alparis 1925
Almenlied 1935
Falkenkette
1944 Hanovrien
Falkner III 1926
Flimmer II Mare 1936
Mère
Adlerklette
1960
Hanovrien
Adlerschild
1943
Pur-sang anglais
Ferro
1923 Pur sang anglais
Landgraf 1914
Frauenlob 1915
Akazie
1938 Pur sang anglais
Alchimist 1930
Artischocke 1932
Angelheldin
1950
Hanovrien
Anfender
1943 Hanovrien
Abendsport* 1935
Feldmuetze 1934
Alsterzeitung
1937 Hanovrien
Alter Fritz 1931
Avignon 1931

Postérité

Statue en hommage à Deister, à Osterbruch.

D'après son cavalier, Deister était connu dans toute l'Allemagne à l'époque de ses succès, y compris de non-cavaliers[14]. Une statue à son hommage, représentant sa tête, a été créée à Osterbruch, en Allemagne. Deister reste connu, et présent sur les publications de Paul Schockemöhle[15].

Notes et références

  1. (en-US) « Hanoverian Trivia : Did You Know ? Of ALL The Horses Owned By Paul Schockmöhle, Which One Is On The Cover of His Stallion Directory & Has A Life-Size Bronze At His Reitshop In Mühlen ? », The American Hanoverian Society (consulté le 21 avril 2019).
  2. (de) « Vor 33 Jahren starb Weltmeister Hartwig Steenken nach Autounfall », sur http://www.ludwigs-pferdewelten.de/ (consulté le 31 août 2016).
  3. (en) George Morris, Unrelenting : The Real Story: Horses, Bright Lights and My Pursuit of Excellence, Trafalgar Square Books, , 560 p. (ISBN 978-1-57076-796-8, lire en ligne), p. 121.
  4. Baran 2000, p. 32.
  5. Xavier Libbrecht, « Meredith Michaels-Beerbaum seule au monde », sur L’Éperon magazine, (consulté le 31 août 2016).
  6. (en) « Deister Hanoverian », sur www.allbreedpedigree.com (consulté le 21 avril 2019).
  7. Pierre Durand, Jappeloup, Michel Lafon, , 257 p. (ISBN 978-2-7499-1825-9, lire en ligne).
  8. de Penanster 1985, p. 40.
  9. « Palmarès des Chpts d'Europe », sur lequipe.fr (consulté le 31 août 2016).
  10. (de) « Der Millionär mit dem Hang, alte Jacken aufzutragen », sur Die Welt, (consulté le 31 août 2016).
  11. (de) « Paul Schockemöhle - Unruhestand im Rentenalter », sur ndr.de, (consulté le 31 août 2016).
  12. (en) « Hickstead Derby through the decades », sur Horse & Hound, (consulté le 31 août 2016).
  13. (de) Helga Raue, « Paul Schockemöhles „Geheimtipp“: McLain Ward », sur aachener-zeitung.de, (consulté le 31 août 2016).
  14. (en) Paul Schockemöhle, « The portrait », sur schockemoehle.com (consulté le 21 avril 2019).
  15. « Schockemöhle, Paul », sur www.horsemagazine.com, The Horse Magazine (consulté le 21 avril 2019).

Annexes

Articles connexes

Liens externes

Bibliographie

  • [Baran 2000] Myriam Baran, 100 chevaux de légende, Paris, Solar, , 143 p. (ISBN 978-2-263-02977-6), p. 32
  • [de Penanster 1985] Alain de Penanster, « Paul Schockemöhle (et son cheval Deister), un couple qui gagne », L'Express, no 1773,
  • Portail du sport
  • Portail équestre
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.