Dermatologie

La dermatologie est une spécialité de médecine qui s'occupe de la peau, des muqueuses et des phanères (ongles, cheveux, poils)[1],[2]. Elle est associée à la vénérologie, c’est-à-dire l'étude des maladies vénériennes ou infections sexuellement transmissibles (IST). Le médecin spécialisé pratiquant la dermatologie s'appelle le dermatologue[3].

Dermatologie
Laser dermatologique.
Appellation
Dermatologue
Secteur d'activité

La peau se compose de plusieurs couches superposées (de la plus profonde à la plus superficielle) incluant l'hypoderme, le derme (dermes réticulaire, profond et papillaire), la membrane basale et l'épiderme (Stratum germinativum, granulosum, spinosum, lucidum et corneum).

Étymologie

Le mot est originaire des mots dermologie (en français, 1764) et, un petit peu plus tard, du mot, dermatologia (en latin, 1777)[4]. Le terme dérive du grec "δέρματος" (dermatos), génitif de "δέρμα" (derma), "peau"[5] (de "δέρω" – dero, "écorcher"[6]) + "-logie, "l'étude de", un suffixe dérivé de "λόγος" (logos), parmi d'autres signifiant "parole, citation, raison..."[7].

Histoire

Des altérations visibles de la surface cutanée ont été perçues depuis l'aube de l'histoire, dont certaines ont été traitées et d'autres non. En 1801, la première grande école de dermatologie est fondée à l'Hôpital Saint-Louis à Paris, tandis que les premiers agendas (Willan, 1798–1808) et atlas (Jean-Louis Marc Alibert, 1806–1814) apparaissent durant la même période[4]. Depuis 1952, grâce aux travaux du docteur Norman Orentreich[réf. nécessaire], la transplantation capillaire, une application de dermatologie, est pratiquée.

Lésions et pathologies

Signes

Les signes peuvent inclure le prurit, la douleur et l'hyperhidrose. Les signes physiques incluent : effet de la vitropression, signe de Nikolsky, fluorescence à la lampe de Wood et lignes de Blaschko.

Les explorations dermatologiques incluent la biopsie cutanée.

Lésions dermatologiques

Pathologies dermatologiques

Notes et références

  1. (en) Random House Webster's Unabridged Dictionary. Random House, Inc. 2001. Page 537. (ISBN 978-0-3754-2609-4).
  2. (en) « AAD »
  3. (en) « What is a dermatologist (qu'est-ce qu'un dermatologue ?) » (consulté le 4 décembre 2011)
  4. (en) Freedberg, et al. (2003). Fitzpatrick's Dermatology in General Medicine. (6th ed.). McGraw-Hill Professional. Page 3. (ISBN 0071380760).
  5. (en) δέρμα, Henry George Liddell, Robert Scott, A Greek-English Lexicon, on Perseus Digital Library
  6. (en) δέρω, Henry George Liddell, Robert Scott, A Greek-English Lexicon, on Perseus Digital Library
  7. (en) λόγος, Henry George Liddell, Robert Scott, A Greek-English Lexicon, on Perseus Digital Library

Annexes

Articles connexes

Bibliographie

  • Jeffrey P. Callen, Amy S. Paller, Leonard J. Swinyer et Kenneth E. Greer, Atlas diagnostique de dermatologie, Editions Med'Com, , 390 p. (ISBN 978-2-35403-018-6 et 2-35403-018-5)
  • Didier Bessis, La Pathologie dermatologique en médecine interne, Arnette, , 290 p. (ISBN 2-35403-018-5)
  • Mark-G Lebwohl et Stéphane Barete (trad. de l'anglais), Peau et maladies systémiques, Paris, Elsevier, , 244 p. (ISBN 2-84299-638-0)
  • Dan Lipsker, Guide l'examen clinique et du diagnostic en dermatologie, Elsevier Masson, , 302 p. (ISBN 978-2-294-71030-8 et 2-294-71030-4)

Liens externes

  • « Minimum vital » (Polycopié de la Pitié-Salpêtrière)
  • Sources historiques de la dermatologie
  • Site Officiel de la Société française de dermatologie et pathologies sexuellement transmissibles
  • Site Officiel de la Fondation René Touraine pour la recherche internationale en dermatologie
  • Portail de la médecine
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.