Diego Colomb

Diego Colomb (portugais : Diogo Colombo ; castillan : Diego Colón y Moniz Perestrello), né en 1479 sur l'île de Porto Santo et mort le à Montalbán, est le fils de Christophe Colomb et de Filipa Moniz. Il est vice-roi, gouverneur et amiral des Indes.

Diego Colomb
Diego Colomb, portrait imaginaire du XIXe siècle.
Fonctions
Governor of the Indies (d)
-
Viceroy of the Indies (d)
-
Governor of the Indies (d)
-
Titre de noblesse
Duc
Biographie
Naissance
Décès
Sépulture
Domicile
Alcázar de Colón (en)
Activité
Famille
Famille Colomb (d)
Père
Mère
Fratrie
Conjointe
María de Toledo (en)
Enfant
Autres informations
Grade militaire
blason

Jeunesse

En 1492, Diego est un page de la reine Isabelle alors que son père embarque pour son premier voyage. Le testament de son père daté de 1498 faisait de Diego et de ses descendants l'héritier des devoirs, des honneurs et des privilèges de son père, c'est pourquoi il passera une grande partie de sa vie à tenter de reprendre tous les titres et privilèges dont son père avait été gratifié puis spolié en 1500. Il fut aidé en cela par son mariage avec María Álvarez de Toledo, fille de Ferdinand Alvare de Tolède (décédé en 1532) qui était le cousin du roi Ferdinand [?].

Gouverneur puis vice-roi

En 1508, il est nommé gouverneur des Indes, le poste que son père occupait précédemment. Il continue son combat pour la restitution des titres de son père et en mai 1511, il est nommé deuxième amiral et vice-roi des Indes. Il n'en continue pas moins son combat pour la restitution des titres et privilèges et fait deux voyages vers l'Espagne dans ce but en 1515 et 1523 sans plus de succès.

Alcazar de Colón

Alcazar de Colomb

Ce palais se trouve sur la plaza de España, au centre de la zone coloniale de Saint-Domingue.  L'Alcazar est un joyau du patrimoine dominicain du XVIe siècle construit pour offrir une résidence digne de ce nom à Diego Colomb et à son épouse Doña Maria de Toledo.

Édifié entre 1510 et 1514  par les indigènes à l'aide des roches coralliennes du fleuve Ozama, il compte une vingtaine de pièces. Même après le départ de Diego Colomb en 1524, il sera le siège de la couronne espagnole dans le Nouveau Monde pendant près de soixante ans, servant de point de départ  aux conquêtes de Cortez, Pizzarro, Balboa ou Velazquez vers le Mexique, l'Amérique du sud et Cuba.

Le plafond d’une des salles présente un motif identique au plafond du Palais des Corts à Perpignan.[réf. nécessaire]

Mort et postérité

Diego Colomb meurt lors d'un voyage vers Séville où il devait assister au mariage de l'empereur Charles Quint avec Isabelle de Portugal en 1526.

Sa veuve continua le combat de son défunt mari et un compromis sera trouvé, en 1536, par lequel son fils Luis Colón de Toledo renonça au gouvernorat des Indes et à la rente de 10 % des revenus tirés des Indes, contre la propriété de 25 lieues carrées sur l'isthme de Panamá avec le titre de duc de Veragua et la seigneurie de l'île de la Jamaïque avec le titre de marquis.

Voir aussi

Bibliographie

  • José J. Vega, Cristobal Colon, primer virrey de américa ; Don Diego Colon, segundo virrey ; Doña Maria de Toledo Colon, primera virreina de América, Phoenix, AZ : Biblioteca Hispana, 1991 (OCLC 26678724).
  • Luis Arranz Márquez, Don Diego Colón, almirante, virrey y gobernador de las Indias, Madrid : Consejo Superior de Investigaciones Científicas, Instituto Gonzalo Fernández de Oviedo, 1982 (OCLC 28800884).

Liens externes

  • Portail de la Nouvelle-Espagne
  • Portail de l’Espagne
  • Portail de l’exploration
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.