Drain (assainissement)

Un drain[1] ou pierrée est un tuyau, souvent en plastique, perforé sur la partie supérieure[2], et entouré de pierre de petite taille (voir image ci-contre). Il est posé dans le sol au pied des fondations d'un bâtiment mais aussi dans différents ouvrages de génie civil, pour évacuer le surplus d'eau du sol, en opérer le drainage. Il peut être connecté au réseau d'eaux pluviales du secteur, à un bassin de pompage ou à un fossé. Les mots « drain, drainage » sont un emprunt à l'anglais, du XIXe siècle (anglicisme). Le terme en français a d'abord eu une connotation agricole.

Pour les articles homonymes, voir Drain.
Drain.

Description

Il s'agit habituellement d'un tuyau de plastique (PVC ou PE) perforé, enveloppé d'un géotextile retenant le sable et les fractions « fines » des terrains (afin d'éviter qu'ils ne colmatent les trous). Il est recouvert d'une couche de gravier grossier (grain d'environ 30 millimètres), et accessoirement recouvert d'un second feutre qui constituent la « chemise du drain ».

Intérêt

Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (juillet 2017). 
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.

Les problèmes de drainage sont un des vices cachés les plus fréquents lors de l'achat d'un immeuble[réf. nécessaire]. Si le drain est bouché ou inexistant, le plancher béton du sous-sol demeure souvent humide, et durant les périodes pluvieuses, l'eau peut même s'infiltrer et causer des dommages. Une forte humidité peut favoriser la dégradation du béton de la dalle, et favorise le développement de bactéries et moisissures. Des croûtes carbonatées blanches peuvent apparaître, signe d'une diminution de pH par un phénomène de carbonatation. C'est d'ailleurs ce qui cause la corrosion des armatures du béton armé.

Au Québec

Diagramme d'un drain français.

L’expression américaine « french drain » provient de son inventeur Henry Flagg French (en) de Concord (Massachusetts), qui publia « Farm Drainage » en 1859. L'invention quoique d'usage répandu dans le monde[pas clair], n'informe donc pas sur une hypothétique invention européenne. « French drain » désigne aux États-Unis, une tranchée remplie de gravier ou de roche ou contenant un tuyau perforé qui redirige les eaux de surface et les eaux souterraines. L'expression « drain français » est passée traduite dans le français québécois[3] de même que drain, pour désigner le drain employé en agriculture, en aménagement paysager et en construction. L'expression drain français est uniquement utilisée au Québec[4].

Notes et références

  1. Définitions lexicographiques et étymologiques de « Drain » (sens A) du Trésor de la langue française informatisé, sur le site du Centre national de ressources textuelles et lexicales.
  2. « Zoom : Drain », sur Ooreka.fr (consulté le 28 octobre 2018).
  3. French Drains sur multi-flow.com.
  4. [PDF] Fiche PL-31 de novembre 2012 : Voir page 2, la banque de données terminologiques et linguistiques du gouvernement du Canada.

Articles connexes

  • Portail de l’architecture et de l’urbanisme
  • Portail du bâtiment et des travaux publics
  • Portail de l’eau
  • Portail de l'assainissement
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.