Edmond Puyo

Edmond Puyo ou Edmond-Gabriel Puyo est un homme politique et négociant français, né le à Morlaix (Finistère) et mort dans la même ville en 1916, dont il a été le maire[1].

Edmond Puyo
Alexis Douillard, Portrait d'Edmond-Gabriel Puyo,
musée des beaux-arts de Morlaix.
Fonction
Maire de Morlaix
Biographie
Naissance
Décès
Nationalité
Activité
Autres informations
Propriétaire de

Famille

Louis-Marie Baader, Portrait d'Édouard Puyo, frère aîné d'Edmond Puyo, huile sur toile, musée des beaux-arts de Morlaix.

Edmond Puyo est le fils de Joachim Puyo (1792-1868), président du tribunal de commerce de Morlaix, et de Marie-Émilie Homon-Kerdaniel. Sa sœur aînée, Aspasie, épousa en 1844 Édouard Corbière, ce qui en fit l'oncle maternel de Tristan Corbière[1].

Son fils, Constant Puyo (1857-1933) est un des plus importants photographes pictorialistes français[1]. Son frère aîné, Édouard (en fait Jean Joachim Édouard Puyo, né le à Morlaix, mort le à Morlaix), est un officier d'artillerie, mais aussi un architecte et un peintre.

En 1866, il acquit le château de Bagatelle à Saint-Martin-des-Champs.

Vie publique

De 1871 à 1878,Edmond Puyo fut maire de Morlaix[1], puis, en 1878, fut élu président du tribunal de commerce de la ville et président de la Chambre de commerce de Morlaix de 1881 à 1911.

Comme maire, il fit créer la bibliothèque municipale en 1873. Il fut à l'origine de l'école municipale d'art en 1882 et du musée des Jacobins[2], en 1885[3], dont il fut le conservateur jusqu'à son décès.

L'archéologue amateur

Edmond Puyo découvrit en 1871 une trentaine d'urnes funéraires à Parc-ar-Pagan, en Saint-Martin-des-Champs.

Le dessinateur et peintre

Notes et références

  1. (fr)[PDF]« Constant Puyo (1857-1933), le photographe. page 5 », sur www.ville-larochesuryon.fr (consulté le 30 août 2010).
  2. « Constant Puyo (1857-1933) », sur www.concarneau-peintres.fr (consulté le 30 août 2010).
  3. [PDF]« Inauguration d'une expo. », sur www.loisirs-en-finistere.com (consulté le 30 août 2010).

Liens externes

  • Portail du Finistère
  • Portail de la politique française
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.