Elista (Russie)

Elista ou Élista (en russe Элиста ; en kalmouk : Элст, Elst) est la capitale de la république de Kalmoukie, en Russie. Sa population s'élevait à 104 017 habitants en 2014.

Pour les articles homonymes, voir Elista.

Élista
(ru) Элиста

Héraldique

Drapeau

Échiquier au centre d'Élista.
Administration
Pays Russie
Région économique Volga
District fédéral Sud
Sujet fédéral Kalmoukie
Maire Kirsan Nikolaïevitch Ilioumjinov
Code postal 358000 — 358014
Code OKATO 85401
Indicatif (+7) 84722
Démographie
Population 104 017 hab. (2014)
Géographie
Coordonnées 46° 19′ nord, 44° 16′ est
Fuseau horaire UTC+04:00
Divers
Fondation 1865
Statut Ville depuis 1930
Ancien(s) nom(s) Stepnoï (1944-1957)
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Russie
Élista
Géolocalisation sur la carte : Kalmoukie
Élista
Géolocalisation sur la carte : Russie européenne
Élista
Géolocalisation sur la carte : Russie européenne
Élista
Liens
Site web www.elista.org
Sources

    Géographie

    Élista est située à 228 km au nord-est de Stavropol, à 294 km à l'ouest d'Astrakhan, à 363 km au sud-est de Rostov et à 1 148 km au sud-sud-est de Moscou[1].

    Histoire

    Fondée en 1865, Élista a le statut de ville depuis 1930.

    Élista fut le point extrême atteint par l'armée allemande pendant la Seconde Guerre mondiale. Les Allemands de la 16. Infanterie-Division (mot.) entrèrent dans la ville au mois d'. De nombreux Kalmouks furent incorporés dans l'armée allemande et envoyés sur le front occidental -en France- où les populations locales les assimilaient à des Chinois. L'Armée rouge reprit le contrôle de la ville le . Le , la population kalmouk de la ville fut déportée en Sibérie, au Kazakhstan et en Asie centrale sur ordre de Staline, sous l'accusation de collaboration avec les Allemands. Des Russes furent amenés pour repeupler la ville, dont le nom fut changé en Stepnoï (Степно́й) jusqu'en 1957, lorsque les survivants de la déportation furent autorisés à revenir.

    Statue de Bouddha dans le centre d’Élista, Kalmoukie, Russie

    De nombreuses compétitions d'échecs se sont déroulées à Élista, car Kirsan Ilioumjinov, président de la Kalmoukie de 1993 à 2010, est aussi président de la fédération internationale des échecs.

    Le 14e dalaï-lama, Tenzin Gyatso, a visité la Kalmoukie en 1991, 1992 et 2004, notamment pour bénir le monastère d'Élista, dont la construction se déroula dans l’intervalle de ses visites et s'acheva en 1996.

    Population

    Recensements (*) ou estimations de la population[2]

    Évolution démographique
    1897 1931 1939 1959 1970 1979
    1 2007 30017 12823 17149 82770 282
    1989 2002 2010 2012 2013 2014
    89 695104 254103 749104 125104 238104 017

    Religion

    La majorité de la population se partage entre l'orthodoxie et le bouddhisme. Il existe aussi une petite paroisse catholique placée sous le vocable de saint François.

    Climat

    Élista bénéficie d'un climat continental caractérisé par d'importants contrastes saisonniers de température. Les hivers sont rigoureux avec des minimales de l'ordre de −9 °C et les étés chauds avec des maximales de l'ordre de 30 °C. L'été est la période de l'année qui reçoit le plus de précipitations avec un pic de 50 mm pour le mois de juin. Cependant le cumul annuel des précipitations est faible avec un total de seulement 349 mm et la ville est située sur la bordure ouest de la steppe kalmouk.

    Relevé météorologique d'Élista-altitude: 155 m (période 1961-1990)
    Mois jan. fév. mars avril mai juin jui. août sep. oct. nov. déc. année
    Température minimale moyenne (°C) −8,8 −8,4 −2,8 5,1 11,2 15,7 18,3 16,7 11,7 4,6 0,2 −4,4 4,9
    Température moyenne (°C) −6,1 −5,7 0,4 10,3 17,1 21,7 24,5 22,9 17 8,7 2,9 −2,1 9,3
    Température maximale moyenne (°C) −2,9 −2 4,7 16,4 23,6 28,1 30,9 29,6 23,5 14,3 6,3 0,5 14,4
    Précipitations (mm) 25 18 17 22 37 50 40 31 29 23 28 29 349
    Nombre de jours avec précipitations 6 5 5 4 5 6 5 4 4 4 6 8
    Source : Le climat à Élista (en °C et mm, moyennes mensuelles) meteoinfo.ru

    Santé

    Le nom de la ville est tragiquement associé à une vague de contamination par le VIH survenu en 1988 et concernant en fait plusieurs villes de Russie du sud. Cet événement, touchant plusieurs centaines d'enfants, il a provoqué un scandale national et contribué à la prise de conscience du fait que l'URSS pouvait également être touchée par le sida[3].

    Sport

    La ville abrite le club de football de l'Ouralan Elista, qui a notamment évolué en première division russe entre 1998 et 2000 puis entre 2002 et 2003.

    Personnalités liées à la ville

    Notes et références

    1. Distances à vol d'oiseau ou distances orthodromiques.
    2. « Recensements et estimations de la population depuis 1897 », sur pop-stat.mashke.org(ru) « Office fédéral de statistiques, Recensement de la population russe de 2010 », sur www.ru(ru) « Population résidente par municipalité de la Fédération de Russie au 1er janvier 2012 » [rar], sur gks.ru(ru) « Population résidente par municipalité de la Fédération de Russie au 1er janvier 2013 » [rar], sur gks.ru
    3. (ru) Pr Aza Rakhmanova, « Факты из истории ВИЧ/СПИДа в СССР и России » [« Faits sur l'histoire du VIH/sida en URSS et en Russie »], «СПИД, статистика, здоровье», Региональная Общественная Организация, no 49, (lire en ligne)

    Liens externes

    • Portail de la Russie
    • Portail de la Mongolie
    Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.