Ellen Gabriel

Ellen Gabriel (née en 1959[1]), aussi connue sous le nom Katsitsakwas, est une militante et une artiste mohawk[2] de la nation Kanehsatà:ke - clan de la tortue, connue pour son implication en tant que porte-parole officiel, choisi par le peuple de la Maison longue[3], au cours de la crise d'Oka[4],[5].

Biographie

En , elle rejoint le mouvement contre l'expansion du parcours de golf d'Oka au Québec. Cet événement s'est finalement intensifié avec la crise d'Oka. Afin de sensibiliser la population à la crise, elle a voyagé à l'échelle internationale, y compris des visites à La Haye, à Strasbourg et au Japon. À cette même époque, au mois de , elle a reçu un baccalauréat en beaux-arts de l'Université Concordia[6].

En 1993 est sorti le documentaire Kanehsatake : 270 ans de résistance d'Alanis Obomsawin ; elle prend une place importante dans le film[7],[8].

Une décennie après que la crise eut été réglée, elle a travaillé comme professeur d'art à l'école d'immersion mohawk.

En 2004, elle a été élue présidente de l'Association des femmes autochtones du Québec. Elle a occupé le poste jusqu'en . Pendant son mandat, elle a apporté des modifications à la loi sur les Indiens sous la forme du projet de loi C-3.

Le , elle a prononcé un discours à la huitième session de l'Instance permanente sur les questions autochtones des Nations unies[9].

Du 11 au , elle a prononcé un discours à la quatrième session du Mécanisme d’experts sur les droits des peuples autochtones[10].

À l'été 2012, elle a participé à la course pour devenir chef national de l'Assemblée des Premières nations. Elle passa au second tour de scrutin où elle a été éliminée en raison de la désinformation qui circulait dans l'assemblée selon laquelle elle s'était retirée et avait donné ses votes à Shawn Atleo.

Le , en ce qui concerne le projet de loi S-2, elle a prononcé un discours à la 41e législature, 1re session au Comité permanent de la condition de la femme[11],[12].

Distinctions

  • Prix Golden Eagle de l'Association des femmes autochtones du Canada, 2005
  • Prix de la Journée internationale des femmes du Barreau du Québec
  • Prix Jigonsaseh des femmes de paix, 2008

Notes et références

Liens externes

  • Portail des Autochtones du Canada
  • Portail des Nord-Amérindiens
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.