Embracing Defeat

Embracing Defeat: Japan in the Wake of World War II est un livre d'histoire écrit par John W. Dower et publié par W. W. Norton & Company en 1999[1]. L'ouvrage couvre l'occupation du Japon par les alliés entre le mois d'août 1945 et le mois d'avril 1952, traitant de sujets tels que l'administration de Douglas MacArthur, le procès de Tokyo des criminels de guerre et la controversée déclaration d'humanité de Hirohito.

Décrit par le The New York Times comme « magistral et magnifiquement écrit »[2], le livre remporte l'édition 2000 du prix Pulitzer de l'essai[3], le National Book Award de 1999[4], le prix Bancroft en 2000[5], le L.L. Winship/PEN New England Award en 2000, le prix d'histoire Mark Lynton et le 1999 Los Angeles Times Book Prize[6].

Publication

  • (en) John W Dower, Embracing defeat : Japan in the wake of World War II, W.W. Norton & Co, , 2003e éd., 676 p. (ISBN 978-0-393-32027-5).

Article connexe

Références

  1. (en) John W. Dower, Embracing Defeat : Japan in the Wake of World War II, New York/London, W. W. Norton & Company, , 676 p. (ISBN 0-393-04686-9, lire en ligne), p. 676
  2. « This Space Occupied », The New York Times,
  3. « Pulitzer Prize Winners: General Non-Fiction », pulitzer.org (consulté le 13 mars 2008)
  4. « National Book Awards – 1999 », National Book Foundation, (consulté le 20 février 2012) (avec discours de réception)
  5. « The Bancroft Prizes; Previous Awards », Columbia University Libraries (consulté le 13 mars 2008)
  6. « 1999 Los Angeles Times Book Prize Winners », Los Angeles Times, (consulté le 13 mars 2008)

Liens externes

Source de la traduction

  • Portail de l'histoire du Japon
  • Portail de l’historiographie
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.