Empoli

Empoli est une ville italienne de 47 679 habitants[2] de la ville métropolitaine de Florence en Toscane.

Empoli
Administration
Pays Italie
Région Toscane 
Ville métropolitaine Florence  
Code postal 50053
Code ISTAT 048014
Code cadastral D403
Préfixe tel. 0571
Démographie
Gentilé empolesi (fr) empolitain/e
Population 47 955 hab. (31-12-2010[1])
Densité 781,64 hab./km2
Géographie
Coordonnées 43° 43′ 00″ nord, 10° 57′ 00″ est
Altitude Min. 28 m
Max. 28 m
Superficie 6 200 ha = 62 km2
Divers
Saint patron Sant' Andrea
Fête patronale 30 novembre
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Toscane
Empoli
Géolocalisation sur la carte : Italie
Empoli
Géolocalisation sur la carte : Italie
Empoli
Liens
Site web http://www.comune.empoli.fi.it/

    Géographie

    Empoli est située à une vingtaine de kilomètres au sud-ouest de Florence. Elle se trouve dans une plaine utilisée pour l'agriculture depuis l'époque romaine. Empoli se trouve sur la ligne ferroviaire qui relie Florence à Pise, et est le point de bifurcation de la ligne qui mène à Sienne. Ce qui fait d'Empoli, un carrefour ferroviaire en Toscane

    Empoli a une longue tradition agricole, et a donné son nom à une variété locale d'artichauts[réf. nécessaire]. Empoli est également connue pour être la cité du verre. Un Musée du centre ville est d'ailleurs consacré à l'histoire du verre.

    Histoire

    La localité conserve des traces d'une occupation au paléolithique, et d'une installation du tout début de l'empire romain Elle figure sur la Table de Peutinger.

    Dès le VIIIe siècle, un lieu fortifié se nomme Emporium ou Empolis. Il passe en 1119 à la Famille Guidi. En 1182, Florence s'en empare.

    Après la Bataille de Montaperti (1260), le gibelin Farinata degli Uberti, lors de la Diète d'Empoli, s'oppose à la volonté de destruction de la capitale de la République florentine.

    Devenue une importante forteresse, elle subit régulièrement des attaques jusque vers 1530, avec le renversement de la République florentine, et l'établissement du Duché de Florence. La Paix des Dames met fin à la Septième guerre d'Italie (1526-1529), entre Charles Quint et François Ier (roi de France)

    En 1943-1944, la localité est un lieu d'affrontements.

    La Collégiale de Saint-André

    Place Piazza Farinata degli Uberti
    autour de la Collégiale St André

    L'église a été fondée au milieu du Ve et au Xe siècle elle faisait partie du diocèse de Florence.

    En 1119 les habitants eurent le droit de construire leurs maisons autour de l'église et de les entourer de murs défensifs. C'est la naissance de la ville.

    Dans la première moitié du XIVe siècle ont été fondées plusieurs congrégations laïques qui ont créé diverses aumôneries appartenant à des familles riches d'origine florentine. Au cours du XIVe siècle l'église a changé de physionomie : la nef a été allongée, un transept a été construit et les chapelles étirées.

    En 1443 a été fondée la Société de Saint-André, responsable de l'entretien de l'église. Au XVe siècle, grâce à la générosité de la famille Giachini, un couloir a été construit pour relier le baptistère de l'église et le cloître.

    En 1531 l'église a été promue et prend le titre de Collegiata di Sant'Andrea (it)

    La Confrérie de la Croix a commandé une Déposition de croix au peintre Lodovico Cigoli pour le maître autel de l'oratoire. Ce tableau fut installé en 1608 (huile sur bois, 321 × 206 cm). Il est aujourd'hui conservé à la galerie Palatine du Palais Pitti à Florence[3]. La toile Mort de saint Joseph (Il transito di San Giuseppe) de Giuseppe Romei a été entièrement restaurée en 2016.

    Économie

    Le marché à Empoli a lieu tous les jeudis dans les alentours du stade. Économiquement parlant, Empoli est une ville sinistrée. Depuis que l'usine de verre, qui générait des centaines d'emplois, a fermé ses portes[réf. nécessaire], Empoli vit au ralenti. C'est encore plus vrai depuis la crise de 2008 dont l'Italie n'est pas encore totalement sortie.

    L'économie locale est principalement liée à des entreprises telles que Acque, le producteur de glaces Sammontana ou encore le laboratoire Ecomedica.

    Culture

    On peut y voir des peintures de la Première Renaissance :

    • par Masolino da Panicale :
      • Madone et deux anges[4], fresque, 1424, église San Stefano, couvent des Augustins
      • Pieta, 1424, musée diocésain
    • par Francesco Botticini :
      • Annonciation[5], v. 1480, Collegiata di Sant'Andrea
      • Anges jouant d'instruments de musique (tambourin, triangle, biniou...) lui sont attribués, v. 1480, tempera sur bois, 121 × 36 cm, collection Romagnoli, Museo della Collegiata di Sant' Andrea

    Empoli est la ville natale du grand musicien, pianiste, compositeur, professeur et chef d'orchestre Dante Michelangelo Benvenuto Ferruccio Busoni, dit Ferruccio Busoni(Empoli, - Berlin, ).

    Sports

    Administration

    Les maires successifs
    Période Identité Étiquette Qualité
    2004 2014 Luciana Cappelli DS  
    2014 en cours Brenda Barnini PD  
    Les données manquantes sont à compléter.

    Hameaux

    Marcignana, Pagnana, Avane, Pontorme, Corniola, Monterappoli, Fontanella, Ponte a Elsa, Pozzale

    Communes limitrophes

    Capraia e Limite, Castelfiorentino, Cerreto Guidi, Montelupo Fiorentino, Montespertoli, San Miniato, Vinci

    Personnalités nées à Empoli

    • Ferruccio Busoni ou Dante Michelangelo Benvenuto Ferruccio Busoni, compositeur, pianiste, professeur et chef d'orchestre (Empoli, 1866 - Berlin, 1924)
    • Fabrizio Ficini, footballeur (né à Empoli en 1973)
    • Pontormo, peintre (Pontorme, proche de Empoli, 1494 - Florence, 1557)

    Notes et références

    1. (it) Popolazione residente e bilancio demografico sur le site de l'ISTAT.
    2. Bilan démographique mensuel ajourné au 31-05-2010 (DONNÉES ISTAT)
    3. Mina Gregori (trad. de l'italien), Le Musée des Offices et le Palais Pitti : La Peinture à Florence, Paris, Editions Place des Victoires, , 685 p. (ISBN 2-84459-006-3), p. 374-376
    4. Madone, Empoli
    5. Annonciation de Sant'Andrea

    Voir aussi

    • Liste des villes italiennes de plus de 25 000 habitants

    Liens externes

    • Portail de la Toscane
    Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.