Encoche

Une encoche est une petite entaille faite dans une pièce (en bois, métal, pierre...), soit pour servir de repère, soit pour y accrocher ou éviter le glissement d'une autre pièce[1]. En ancien français c'était appelé une « coche »[2]. Le mot est utilisé dans de nombreux domaines.

Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom.

Industrie lithique (préhistoire)

En industrie lithique, une pièce à encoche est un outil en pierre portant une encoche plus ou moins marquée, obtenue à partir d'une cassure de la pierre[3]. Plusieurs techniques peuvent être utilisées pour obtenir cette forme (technique clactonienne, etc.). Noter que toutes les pièces portant des encoches ne sont pas nécessairement classées comme « pièces à encoches » - par exemple les denticulés, qui présentent une série d'encoches formant des "dents de scie"[3].

Usage moderne

Outillage

Dans l'outillage moderne, une encoche peut désigner un évidement pratiqué dans une armature magnétique pour y loger les conducteurs d'un enroulement[1]. Nombre d'outils portent des encoches (mandrins, etc).

Tir à l'arc

Une encoche était pratiquée au bout du fût des flèches pour les empêcher de glisser de sur la corde de l’arc. Les flèches modernes sont munies d'une coche, pièce portant une encoche.

Imprimerie

En imprimerie, une encoche est une découpe pratiquée dans la tranche d'un livre, servant à faciliter la recherche d'un renseignement[1].

Typographie

En typographie, une encoche est l'entaille pratiquée lors du crénage sur les lettres dont le dessin déborde sur les lettres voisines (par exemple sur le "f"), pour diminuer l’espace entre des paires de lettres spécifiques afin d'obtenir le même espacement entre tous les caractères.
Ne pas confondre avec une coche : , qui a (en deux dimensions) la même forme qu'une encoche (en trois dimensions).

Anatomie

L'encoche de Malgaigne est une dépression située sur la face postéro-supérieure de la tête de l'humérus. C'est une pathologie si elle est visible de face en rotation externe[4].

Voir aussi

Références

  1. « Encoche », sur larousse.fr (consulté le 4 octobre 2018).
  2. « Coche », sur larousse.fr (consulté le 4 octobre 2018).
  3. P.-Yves Demars et Pierre Laurent, Types d'outils lithiques du paléolithique supérieur en Europe, CNRS éditions, , 184 p. (ISBN 978-2-271-05833-1, lire en ligne).
  4. « Imagerie de l'instabilité gléno-humérale antérieure », sur sfrnet.org (consulté le 4 octobre 2018)
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.