Ermin Velić

Ermin Velić (en serbe Ермин Велић), né le à Jajce en Yougoslavie (aujourd'hui en Bosnie-Herzégovine), est un ancien joueur de handball yougoslave puis français[2] devenu entraîneur.

Cette page contient des caractères cyrilliques. En cas de problème, consultez Aide:Unicode ou testez votre navigateur.

Ermin Velić
Fiche d’identité
Nationalité France
Naissance
Lieu Jajce, Yougoslavie
Taille 1,94 m (6 4)
Masse 93 kg (205 lb)
Poste Gardien de but, entraîneur
Situation en club
Parcours professionnel *
SaisonsClub M. (B.)
1978-1989 RK Borac Banja Luka
1989-1990 US Créteil
1990-1991 SLUC Nancy
1991-1994 US Créteil
1994-1995 HB Saint-Brice 95
1995-1996 USM Gagny
Sélections en équipe nationale **
Année(s)Équipe M. (B.)
?-1990 Yougoslavie 92 (2)[1]
Équipes entraînées
Année(s)Équipe Stat
2005-?? CSM Puteaux Handball
* Matchs joués et buts marqués dans chaque club
comptant pour le championnat national
et les compétitions nationales et continentales.
** Matchs joués et buts marqués pour l'équipe
nationale en match officiel.

Avec l'équipe de Yougoslavie, il est vice-champion du monde en 1982 puis remporte la médaille de bronze aux Jeux olympiques de 1988[3].

Biographie

Après avoir évolué à compter de 1978[4] au RK Borac Banja Luka, l'un des meilleurs clubs yougoslaves et européen des années 1970[5], il retrouve en 1989 son compatriote Mile Isaković à l'US Créteil qui vient de décrocher le titre de champion de France et de disputer la finale de la Coupe des Coupes, la première pour un club français. Pour sa première saison, Créteil ne terminera que quatrième de D1, mais disputera la première demi-finale de la Coupe des clubs champions d'un club français, face au FC Barcelone. S'il passe la saison 1990-1991 au SLUC Nancy[6], il revient la saison suivante à Créteil[7] où il évolue jusqu'en 1994[8], obtenant la nationalité française en 1992[2].

En 1994, il rejoint le Handball Saint-Brice 95 qui vient alors d’accéder à la Division 1[9] puis l’USM Gagny[10] alors en pleine tourmente et qui termine bon dernier du Championnat de France.

Il devient par la suite entraîneur, notamment à l'US Créteil en tant qu'entraîneur de gardien[8]

En 2005, Ermin Velic prend la direction de l'équipe première du CSM Puteaux Handball alors au niveau régional. Il construit une équipe issue des catégories jeunes du club, notamment les générations ayant accéder aux championnats de France -18 ans. Il conduit l'équipe au niveau national avec notamment un parcours en coupe de France historique pour le club puisqu'il accède aux 32es de finale en 2008.

Ses 7 saisons à la tête de l'équipe première du CSM Puteaux ont permis au club de retrouver le niveau National après 13 années d'absence, d'augmenter la fréquentation de la salle, d'augmenter le nombre d'adhérents et de rayonner davantage au niveau francilien et national.

Palmarès de joueur

En sélection nationale

En clubs

Distinctions individuelles

Notes et références

  1. « Handball men, XXIV Games - Seoul 1988 » (version du 13 juillet 2007 sur l'Internet Archive)
  2. « Ermin Velic en français dans le texte », sur L'Humanité.fr, L'Humanité, (consulté le 13 mai 2017)
  3. (en) « Profil d'Ermin Velic aux Jeux olympiques », sur sports-reference.com (consulté le 13 mai 2017)
  4. (bo) « Ermin Velic », sur banjalukasport.com (consulté le 1er septembre 2017).
  5. Jean-Louis Le Touzet, « Banja Luka, l'ancien club phare de la Yougoslavie », (consulté le 13 mai 2017).
  6. « Hand-ball : bulletin fédéral n°262 : Mutations », Fédération française de handball, (consulté le 6 mars 2018), p. 50
  7. « Hand-ball : bulletin fédéral n°272 : Migrations », Fédération française de handball, (consulté le 6 mars 2018), p. 35
  8. « Zoom sur... Ermin Velic », sur Site officiel de l'US Créteil (consulté le 13 mai 2017)
  9. « L’Ultra-Violet n°30 (magazine du SC Sélestat) » [PDF], sur Archives de L’Ultra-Violet, (consulté le 1er septembre 2017)
  10. « L’Ultra-Violet n°59 (magazine du SC Sélestat) » [PDF], sur Archives de L’Ultra-Violet, (consulté le 1er septembre 2017)

Liens externes

  • Portail du handball
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.