Ernest Wilimowski

Ernest Otton Wilimowski (en allemand : Ernst Otto Willimowski, surnommé « Ezi ») est né le à Kattowitz en Allemagne et mort le à Karlsruhe en Allemagne.

Ernest Willimowski

Wilimowski (au premier plan, avec le ballon) sous les couleurs du Ruch Chorzów lors d'un match contre Warta Poznań en 1937.
Situation actuelle
Numéro 10
Biographie
Nom Ernst Otto Pradella Willimowski
Nationalité Allemand
Polonais
Naissance
Lieu Kattowitz (Empire allemand)
Décès
Lieu Karlsruhe (Allemagne)
Taille 1,72 m (5 8)
Période pro. 19341959
Poste Attaquant
Parcours junior
Années Club
1927-1934 1.FC Katowice
Parcours professionnel1
AnnéesClub 0M.0(B.)
1934-1939 KS Ruch Chorzów86 (112)
1939 Bismarckhütter SV23 (34)
1939-1940 1. FC Kattowitz43 (54)
1940-1942 Chemnitzer FC85 (98)
1942-1943 TSV Munich 186041 (48)
1943 LSV Mölders Krakau21 (35)
1944 Karlsruher FV18 (28)
1946-1947 Ascota Chemnitz31 (45)
1948-1950 BC Augsburg76 (81)
1950-1952 Offenburger FV78 (83)
1952-1953 FC Singen 0430 (16)
1953-1955 VfR Kaiserslautern90 (70)
1956-1959 Kehler FV87 (102)
Sélections en équipe nationale2
AnnéesÉquipe 0M.0(B.)
1934-1939 Pologne22 (21)
1941-1942 Allemagne8 (13)
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels.

C'est un footballeur qui a porté les couleurs de deux sélections nationales, la Pologne et l'Allemagne.

Pologne

Wilimowski est né sous le nom de Ernst Otto Pradella et a grandi dans une famille germanophone[1] de Haute-Silésie. Après la mort de son père Ernst-Roman sur le front ouest de la Première Guerre mondiale, sa mère Paulina se remarie et il est adopté officiellement à l'âge de 13 ans par son beau-père qui est polonais[2]. Il prend alors le nom de Wilimowski.

Il apprend le football au 1.FC Kattowitz, le meilleur club de la minorité allemande en Pologne. Il joue au poste d'attaquant sur le côté gauche. En 1933 il s'engage avec le club de Ruch Wielkie Hajduki (actuellement Ruch Chorzów). Après avoir inscrit 33 buts lors de sa première saison, il s'impose très vite comme un des leaders de l'équipe. Avec Teodor Peterek et Gerard Wodarz, il forme l'attaque la plus efficace dans l'histoire de la ligue polonaise. Avec eux, Chorzow remportera 5 titres de champion de Pologne en 1933, 1934, 1935, 1936 et 1938. En 1934 et 1936, Wilimowski est meilleur buteur du championnat.

Wilimowski a joué pour l'équipe de Pologne de 1934 à 1939. Il a disputé 22 matches et a inscrit 21 buts. Il est le premier joueur de l'histoire à avoir inscrit quatre buts en un seul match en phase finale de coupe du monde, lors d'un match contre le Brésil perdu 6-5 à Strasbourg lors du Mondial 1938.

Le à Varsovie, il réalise une autre performance d'exception en marquant 3 buts contre la Hongrie, vice-championne du monde. La Pologne s'impose 4-2. Ce sera le dernier match de Wilimowski sous les couleurs polonaises. 4 jours plus tard, l'Allemagne nazie envahit la Pologne.

Allemagne

Devenu citoyen allemand après l'annexion de son pays, il continue à jouer au football alors que le sport est interdit aux Polonais d'origine. Après un match pour son ancienne équipe Ruch, qui s'appelle maintenant 'Bismarckhütter SV', il retourne dans son premier club, le 1.FC Kattowitz[3]. Mais déjà après cinq mois, il s'engage avec le Polizei-Sportverein Chemnitz. En 1942, il joue pour TSV Munich 1860. Dans la même année, il doit intégrer la Wehrmacht. En 1943, il doit faire service au Gouvernement Général, il joue pour le club militaire LSV Mölders à Cracovie[4]. L'année suivante, il est engagé par le Karlsruher FV[5].

Sélectionné par l'entraîneur Sepp Herberger, il joue pour l'équipe d'Allemagne durant les années 1941-1942. Il totalisera 8 sélections et 13 buts, dont un quadruplé conte la Suisse à Berne, le .

Il n'a alors que 26 ans mais très vite, l'Allemagne ne peut plus disputer de rencontres internationales à cause de la guerre. Mise au ban des nations après la victoire des Alliés, elle n'aura l'autorisation de prendre part aux compétitions internationales que bien des années après. Il est trop tard pour Wilimowski même s'il décide de rester en Allemagne et poursuit sa carrière de joueur jusqu'en 1959 dans des clubs comme TSV Detmold, BC Augsburg, FV Offenburg et VfR Kaiserslautern.

Dans la propagande de la République populaire de Pologne, il est attaqué comme traitre. Mais après la chute du régime communiste en 1989/90, il est réhabilité dans de nombreuses publications[6]. Sans être jamais retourné en Haute-Silésie, il meurt à l'âge de 81 ans à Karlsruhe en 1997.

Notes et références

  1. Karl-Heinz Haarke/Georg Kachel: Die Lebensgeschichte des Fußball-Altnationalspielers Ernst Willimowski. Dülmen 1996, p.15.
  2. Thomas Urban: Schwarze Adler, weiße Adler. Deutsche und polnische Fußballer im Räderwerk der Politik. Gottingue 2011, p.31.
  3. Kattowitzer Zeitung, 20.11.1939, p.3.
  4. Warschauer Zeitung, 14.12.1943, p.6.
  5. Der Kicker, 4.7.1944, p.7.
  6. p.e. Mecz, 19.9.-12.12.1990;

Liens externes


  • Portail du football
  • Portail de la Pologne
  • Portail de l’Allemagne
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.