Ernst von Hoeppner

Ernst Wilhelm Arnold von Hoeppner, né le et mort le , est un général prussien qui servit dans l'armée allemande durant la Première Guerre mondiale, d'abord comme chef d'état-major d'une armée, puis comme commandant des forces aériennes (Luftstreitkräfte).

Ernst von Hoeppner

Naissance
Tonnin, sur l'île de Wolin
Décès  62 ans)
Groß-Mokratz, sur Wolin
Allégeance Empire allemand
 République de Weimar
Grade General der Kavallerie
Années de service 1879-1919
Commandement 17e division de réserve
75e division de réserve
Conflits Première Guerre mondiale
Distinctions Pour le Mérite

Début de carrière

Ernst von Hoeppner est né en Poméranie, une des provinces du royaume de Prusse. Comme il est le fils d'un officier, il entre à l'école des cadets (Kadettenanstalt) de Potsdam en 1872, d'où il sort en 1879 avec le grade de Sekondelieutnant et une place au 6e régiment de dragons magdebourgeois à Stendal. Il intègre la Kriegsakademie de Berlin en 1889, puis travail au Grand État-Major général (Großer Generalstab) en 1893, à la section ferroviaire. Il assure le commandement de 1893 à 1899 d'un escadron du 14e régiment de dragons à Colmar, puis passe successivement aux états-majors de la 29e divisionFribourg-en-Brisgau) et 39e division (à Colmar)[1].

En 1902, Hoeppner revient au grand état-major général à Berlin, dans la section 9. Puis en 1904 il passe à l'état-major du 9e corps d'armée à Altona. Le , il est de retour au grand état-major général, comme chef de section[1]. En 1906, il passe lieutenant-colonel et prend le commandement du 13e régiment de hussards (Husaren-Regiment „König Humbert von Italien“ Nr. 13, 1. Kurhessisches) à Diedenhofen (Thionville). En 1908, il a le poste de chef d'état-major du 7e corps d'armée à Münster. En il prend le commandement de la 4e brigade de cavalerie à Bromberg et obtient l'anoblissement en 1913.

Première Guerre mondiale

Lors de la mobilisation allemande de 1914, Hoeppner est nommé chef d'état-major de la 3e armée allemande, commandée par Max von Hausen, puis après la bataille de la Marne par Karl von Einem. Le , il prend le commandement de la 17e division de réserve, puis le il est nommé chef d'état-major de la 2e armée commandée par Fritz von Below, avant de repasser le commandant de la 75e division de réserve[1].

Inspection par le général Hoeppner des bombardiers Gotha G.IV sur l'aérodrome de Gontrode, en Belgique.

En , Erich Ludendorff choisit Hoeppner comme commandant des forces aériennes (Kommandierender General der Luftstreitkräfte : Kogenluft) avec le grade de Generalleutnant, dépendant directement de l'OHL. Hoeppner regroupe sous ses ordres les différentes unités qui dépendaient antérieurement de plusieurs commandement, puis il réorganise les unités de chasseurs en Jagdgeschwader (escadrons de chasse). Le , il reçoit la décoration Pour le Mérite.

Après-guerre

Après l'armistice du 11 novembre 1918, les forces aériennes allemandes sont dissoutes en . Hoeppner est nommé commandant du 18e corps d'armée à Francfort-sur-le-Main le , mais il passe en disponibilité à sa demande en , avec le grade de General der Kavallerie.

En 1921, il fait publier son ouvrage d'histoire militaire Deutschlands Krieg in der Luft. Il meurt de la grippe espagnole en 1922.

Notes et références

Voir aussi

Bibliographie

  • (de) Ernst von Hoeppner, Deutschlands Krieg in der Luft : ein rückblick auf die entwicklung und die leistungen unserer heeres-luftstreitkräfte im weltkriege, Leipzig, K. F. Koehler, , 184 p. (notice BnF no FRBNF32250995, LCCN 24010919).
  • Ernst von Hoeppner (trad. de Castelnau), L'Allemagne et la guerre de l'air : traduction et avertissement du Cdt de Castelnau, Paris, Payot, , 265 p. (notice BnF no FRBNF32250991).
  • (de) Karlheinz Kens et Hans Müller, Die Flugzeuge des Ersten Weltkriegs, Munich, (ISBN 3-453-00404-3).
  • (de) Günter Kroschel et Helmut Stützer, Die deutschen Militärflugzeuge 1910-1918 : in 127 Vierseitenrissen im Massstab 1:144, Wilhelmshaven, Lohse-Eissing, , 195 p. (ISBN 3-920602-18-8).

Articles connexes

Liens externes

  • Portail de l'Empire allemand
  • Portail de l’histoire militaire
  • Portail de la Première Guerre mondiale
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.