Escudo espagnol

Escudo (littéralement « écu ») ou corona (« couronne »). Ancienne unité monétaire espagnole.

Escudo d'or IOANA ET KAROLVS (1504-1555) (24 mm, 3.38 g, 9 h). Séville
8 Escudos « busto » en or à l'effigie de Philippe V. 1730

L'escudo consiste en une pièce d'or à 22 carat, frappée par l'Espagne du XVIe siècle, pesant 3,4 grammes et de 350 maravédis de valeur[1]. La première fut frappée en 1535 (1537?) à Barcelone pour subvenir aux frais de l'expédition de Tunis de 1535 par Charles Quint. L'escudo d'or succéda au ducat d'or, d'inspiration italienne.

Pour tenir compte de la dévaluation de l'argent par rapport à l'or, l'escudo fut plusieurs fois réévalué, d'abord à 400 maravédis en 1566, puis 440 en 1609 et 550 en 1642.

Cette monnaie, frappée sous les règnes des rois d'Espagne de Philippe II à Ferdinand VII, avait une valeur de 16 réaux d'argent. Elle fut utilisée tout au long de l'empire espagnol, où elle fut frappée progressivement dans les ateliers monétaires du Mexique, de Saint-Domingue, du Pérou, de Bolivie, du Chili, du Guatemala, du Vénézuela et de Colombie jusqu'au début du XIXe siècle

Le premier escudo comportait à l'avers les armoiries des Habsbourg d'Espagne et la mention IOANA ET KAROLVS (Jeanne & Charles Quint), à l'envers la croix avec fleur quadrilobée et la mention HISPARIUM REGES SICILIAE. Cette représentation perdura jusqu'au règne Philippe V avec l'avers de type « busto ». Une émission spécifique, inspirée du monnayage en argent, a été utilisée au Pérou.

Ses principales subdivisions étaient les suivantes (il y a eu quelque exceptions locales ou temporaires) : ½, 1, 2, 4 et 8 escudos. La monnaie de 2 escudos était aussi appelée « doublon ».

L'escudo d'or resta l'unité monétaire espagnole de référence jusqu'au règne d'Isabelle II, et n'a finalement été abandonné qu'en . La peseta espagnole fut alors définie comme la nouvelle unité monétaire, basée sur ses subdivisions sur le système décimal.

Notes et références

  1. Pierre Dupont. La langue du siècle d'or : syntaxe et lexique de l'espagnol classique. Presses Sorbonne Nouvelle, 1990

Bibliographie

  • Manuel Vilaplana. Historia del real de a ocho. Persiva EDITUM, 1997

Voir aussi


  • Portail de l'or
  • Portail de la numismatique
  • Portail de l’Espagne
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.