Esther (film, 2009)

Esther ou L'Orpheline au Québec (Orphan) est un thriller américano-canado-germano-français réalisé par Jaume Collet-Serra, sorti en 2009.

Pour l’article homonyme, voir Esther (film).
Esther
Logo original du film
Titre québécois L'Orpheline
Titre original Orphan
Réalisation Jaume Collet-Serra
Scénario David Leslie Johnson
Acteurs principaux
Sociétés de production Dark Castle Entertainment
Pays d’origine États-Unis
Canada
Allemagne
France
Genre thriller
Durée 123 minutes
Sortie 2009

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Synopsis

Après avoir perdu Jessica, l'enfant qu'elle portait, Kate décide d'adopter une fille, nommée Esther. Mais les parents vont vite découvrir que la jeune fille cache de lourds et sombres secrets.

Résumé détaillé

Après avoir perdu son enfant à l'accouchement, Kate, hantée par d'horribles cauchemars, décide avec John, son mari, d'adopter une fille. Le couple déjà parents de deux enfants se sent vite attiré par une petite fille de neuf ans prénommée Esther et décide de l'adopter. Mais le temps passe et Kate se rend compte qu'Esther est loin d'être une enfant ordinaire. En effet, un accident se produit quand une camarade de sa nouvelle école, qui prenait un malin plaisir à ridiculiser certaines manières démodées d'Esther, tombe mystérieusement d'un toboggan, et se fracture la cheville. La petite sœur d'Esther, Max, une enfant atteinte de surdité, est témoin de l'accident mais couvre Esther, malgré les doutes persistants de sa mère. Les événements étranges se succèdent : d'abord, Esther semble bien plus intelligente que les enfants de son âge et n'hésite pas à le faire savoir à sa mère adoptive...

Inquiets, les Kate et John se renseigne auprès du personnel de l'orphelinat qui finit par leur apprendre qu'il y a effectivement des choses qui ne vont pas chez Esther. De nombreux accidents s'étaient produits dans les anciens orphelinats que la petite fille avait fréquentés : sans que l'on arrive à expliquer pourquoi, Esther se trouvait toujours à proximité. Cette dernière surprend malheureusement la conversation et tue la bonne sœur peu de temps après, avec un marteau. Max est encore une fois la témoin de la scène : Esther lui demande même de l'aider à cacher le corps. Elle la met en garde et dissimule le marteau dans la cabane du frère aîné Daniel. Celui-ci a vu les deux jeunes filles de retour de leur crime, et Esther menace le jeune garçon, qui apeuré lui promet de ne rien dire. Entres temps, les disputes provoquées par Esther finissent par ronger le couple de Kate et John, ce dernier n'acceptant pas l'idée qu'Esther soit "anormale". Kate poursuit ses recherches sur Esther et apprend que l'ancien orphelinat d'Esther est en fait un hôpital psychiatrique estonien. Kate envoie donc sa photo pour confirmer.

Max se confie à Daniel qui veut récupérer les preuves du crime. Esther le surprend et tente alors de le tuer en l'enfermant dans la cabane et en y mettant le feu. Daniel échappe à la mort une première fois, puis une seconde fois à l'hôpital lorsque Esther en visite avec sa famille tente de l'étouffer discrètement avec un oreiller. Max parvient a signaler l’arrêt cardiaque de Daniel et les médecins réussissent à le ramener à la vie. Après avoir frappé violemment Esther quand elle suppose qu'elle a essayé de tuer Daniel, Kate est contrainte par les médecins de rester à l’hôpital en détention provisoire. Un certain docteur Varava la rappelle peu après et lui apprend que Esther s'appelle en réalité Leena Klammer et souffre d'un dérèglement hormonal très rare, une forme de nanisme, qui lui donne l'apparence d'une fillette de 9 ans, alors qu'elle en a en réalité 33. Par ailleurs, Esther est une femme très perturbée par son handicap, fugitive et meurtrière de surcroit d'une famille de 7 personnes après que le père ait refusé ses avances, avant de mettre le feu à leur demeure. Kate prévient alors la police et tente aussi de joindre son mari, en vain.

Pendant ce temps, au domicile conjugal, Esther fait des avances à John mais celui-ci, à demi soûl, la repousse, incrédule et surtout à bout de nerfs. Folle de rage, Esther tue John avec un couteau avant de s'en prendre à Max. Kate arrive à temps et désarme Esther qui s'est également emparée d'un revolver, avant de l'assommer. Kate et Max s'enfuient à proximité d'un lac gelé, mais Esther, qui a repris connaissance, attaque Kate et atterrit sur la glace avec cette dernière. Max, restée sur la berge, s'empare alors du revolver qui était tombé et, tentant d'atteindre Esther, tire sur la glace qui se fissure. Kate et Esther tombent dans l'eau glacée. Kate réussit à remonter par le trou dans la glace mais Esther s'agrippe à sa jambe en jouant une dernière fois la comédie de la petite fille. Mais Kate ne se laisse plus avoir et lui brise la nuque d'un coup de pied. Kate rejoint sa fille Max sur la rive, toutes deux saines et sauves.

Fin alternative

Kate et Max s'en sortent, et rejoignent la police. Esther n'est pas morte dans le lac gelé où Kate était censée la pousser. Elle sera récupérée par la police dans la maison de Kate et John, revêtue et maquillée à la façon d'une fillette de neuf ans.

Fiche technique

Distribution

L'actrice principale Vera Farmiga, l'année de sortie du film.

Production

Tournage

Le tournage a lieu au Canada, dans les villes de Toronto, Port Hope et Montréal[1].

Accueil

Box office

Aux États-Unis, le film se place no 4 du classement pour son premier week-end de sortie, faisant un total de 12 770 000 $, derrière Mission-G, Harry Potter et le Prince de sang-mêlé et L'Abominable Vérité. En fin d'exploitation, le film a rapporté 78 337 373 $ au total[2].

Pays ou région Box-office Date d'arrêt du box-office Nombre de semaines
États-Unis
Canada
41 596 251 $[3] 11
France 638 919 entrées[4] 7
Monde 76 699 632 $[3] 27

Dès le 27 octobre 2009, le film est commercialisé en DVD et Blu-ray aux États-Unis par Warner Home Video, le 27 novembre 2009 au Royaume-Uni par Studiocanal UK et le 5 mai 2010 en France. Les DVD et Blu-ray possèdent des bonus, avec des scènes coupées, une fin alternative et un making-of[5],[6]

Critiques

Autour du film

  • L'histoire est basée sur des faits réels : l'Affaire de Kuřim, une affaire judiciaire tchèque, qui débute en 2007, relatant les troubles psychologiques de Barbora Škrlová, une trentenaire. Elle s’est faite passer pour « Anna », une jeune fille abandonnée de treize ans — également appelée par le diminutif « Anička » par la presse tchèque, avant d’être adoptée par Klára Mauerová. En 2008, elle est retrouvée en Norvège sous l'identité d'un garçon de treize ans « Adam »[7],[8].
  • En 2010, une histoire similaire s'est reproduite aux États-Unis : Kristine et Michael Barnett, un couple originaire de l'Indiana, adoptent Natalia, une petite Ukrainienne de soi-disant huit ans. Sur le point de se rendre compte que quelque chose n'allait pas chez la petite fille, ils l'accusent d'avoir tenté de les tuer, en appelant à des médecins qui confirment alors qu'en réalité, elle en avait vingt-deux[9].
  • Dans le scénario, le personnage d'Esther était décrit comme une petite fille blonde, au teint clair et délicat. Cependant, l'actrice Isabelle Fuhrman, qui est tout l'inverse de la description, a tellement impressionné le réalisateur qu'elle a quand même obtenu le rôle.
  • L'action du film était censée se dérouler en automne, mais d'importantes chutes de neige à Toronto, qui est le lieu de tournage, ont contraint le scénariste à changer la saison de l'histoire. Ce changement a finalement mené le scénariste à supprimer une scène qui devait se dérouler au moment d'Halloween.
  • La Warner a dû intervenir pour récupérer la bande-annonce et supprimer la réplique « Il doit être dur d'aimer un enfant adopté comme le sien », à la suite des plaintes déposées par des parents adoptifs. Cependant, la réplique n'aura pas été supprimée dans le film.
  • Le film a été tourné entre décembre 2007 et mars 2008, mais certaines scènes ont dû être retournées à la mi-février 2009.
  • À plusieurs reprises, Esther chantonne la chanson The Glory of Love, écrite par Billy Hill et chantée par Benny Goodman en 1936. La chanson est également utilisée dans le générique de fin, dans la version interprétée par Jimmy Durante.

Notes et références

  1. (en) Diane Garrett et Tatiana Siegel, « Sarsgaard, Farmiga join ‘Orphan’ », sur Variety.com, (consulté le 16 juillet 2015).
  2. (en) « Orphan (2009) », sur the-numbers.com (consulté le 16 juillet 2015)
  3. (en) « Orphan », sur Box Office Mojo (consulté le 30 avril 2017)
  4. « Esther », sur JP box-office.com (consulté le 30 avril 2017)
  5. « Esther », sur amazon.fr (consulté le 16 juillet 2015)
  6. « Esther - Blu-Ray », sur fnac.fr (consulté le 16 juillet 2015).
  7. « La jeune femme à double identité, Barbora Skrlova, est en détention préventive à Brno », sur Radio Prague International (consulté le 24 septembre 2019).
  8. Marilyne, « Barbora Skrlova, l’histoire vraie qui a inspiré le film « Esther » », sur GIVE ME THE CREEPS, (consulté le 24 septembre 2019).
  9. « Esther en vrai : leur fille adoptive naine de 8 ans aurait 22 ans et aurait essayé de les tuer », sur purebreak.com (consulté le 24 septembre 2019).

Liens externes

  • Portail des années 2000
  • Portail du cinéma allemand
  • Portail du cinéma américain
  • Portail du Canada
  • Portail du cinéma français
  • Portail de la psychologie
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.