Fédération des établissements d'enseignement supérieur d'intérêt collectif

La Fédération des établissements d’enseignement supérieur d’intérêt collectif (FESIC), est une association loi de 1901 de l'enseignement supérieur privé français[1].

Fédération des établissements d'enseignement supérieur d'intérêt collectif
Histoire et statut
Fondation
Type
Forme juridique
Fondateur
Président
Philippe Choquet
Localisation
Localisation
Pays
Chiffres-clés
Étudiants
65 000
Divers
Site web

Au 1er janvier 2020, elle réunit 26 établissements associatifs et plus de 65 000 étudiants et apprentis, sur des campus situés en France et à l'étranger[2]. La FESIC a fêté ses cinquante ans le 4 décembre 2019 au Collège des Bernardins (Paris)[3].

Historique

La Fédération des écoles supérieures d'ingénieurs et de cadres (FESIC) est créée en 1969 par un groupe de directeurs de grandes écoles d’ingénieurs et de management mené par Norbert Ségard, physicien et homme politique français[4], qui fut ministre sous la présidence de Valéry Giscard d'Estaing. C'est le plus ancien réseau d'écoles de l'enseignement supérieur privé associatif français.

Les écoles fondatrices sont HEI, ISAB, Icam, ESSEC, ESSCA, l'EI Purpan, ICPI (devenu CPE), EDHEC, ESTIT, ECAM , ISEP, ISEN, ESEO, ISA, ISARA et IEFSI (intégré par la suite à l'EDHEC).

Rebaptisée en 2015, Fédération des établissements d’enseignement supérieur privé d’intérêt collectif, la FESIC est composée d’établissements à but non lucratif et de tradition humaniste et chrétienne.

La dernière adhésion en date à la FESIC est celle de Kedge Business School en décembre 2017[5],[6], après celle de l’École de psychologues praticiens en 2015.

En 2019, la fédération compte ainsi 26 grandes écoles (voir liste ci-dessous) dont 19 écoles d'ingénieurs, 6 écoles de management et une école de psychologues. Ces établissements sont issus, pour la plupart, de l'enseignement catholique[7].

L'UDESCA, Union des établissements d'enseignement supérieur catholiques[8], qui fédère les cinq instituts catholiques français, est par ailleurs membre de l’Assemblée générale de la FESIC.


Norbert SEGARD, fondateur de la FESIC.

Des établissements à but non lucratif en contrat avec l’État

En 2002, la participation aux missions de service public des établissements privés non lucratifs est reconnue par l’État au travers d'un protocole d'accord entre la FESIC et le ministre de l’Éducation nationale de l'époque, Jack Lang[9].

En juillet 2013, la loi Fioraso crée le label d'établissements d’enseignement supérieur privés d’intérêt général[10] (EESPIG), renforçant la reconnaissance par l’État du secteur non-lucratif (tiers-secteur). La qualification d’EESPIG est accordée, dans le cadre d'un contrat pluriannuel, par le ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche, après avis du comité consultatif de l’enseignement supérieur privé (art. L 732-1 du code de l’éducation[11], décret no 2014-635 du 18 juin 2014) [12].

Au , 61 établissements ont reçu cette qualification officielle, dont 23 sont membres de la FESIC[10].

Les écoles d'ingénieurs de la FESIC recrutent via Parcoursup[13]. Certaines organisent leur recrutement via un concours commun Puissance Alpha[14].

Établissements membres

Au , la FESIC regroupe 26 établissements[15]. Parmi lesquels:

Écoles de management

  • EDHEC Lille, Nice, Paris, Londres, Singapour
  • ESSCA Angers, Paris, Aix-en-Provence, Bordeaux, Lyon, Budapest, Shanghai
  • ESSEC Paris, Rabat, Singapour
  • IÉSEG Lille, Paris
  • ISIT Paris
  • KEDGE Business School, Paris, Bordeaux, Marseille, Toulon, Shanghai, Suzhou, Dakar

Écoles d'ingénieurs

École de sciences humaines et sociales

Notes et références

  1. ESR : enseignementsup-recherche.gouv.fr, « Les établissements d'enseignement supérieur privés - ESR : enseignementsup-recherche.gouv.fr », sur www.enseignementsup-recherche.gouv.fr (consulté le 15 mai 2018)
  2. Fesic, « Liste des établissements », FESIC, (lire en ligne, consulté le 17 janvier 2019)
  3. « 4 décembre 2019: 50 ans d’engagement et d’innovation », sur fesic.org
  4. « Qui était Norbert Ségard ? », sur norbert-segard.org, (consulté le 31 mars 2017)
  5. « KEDGE Business School devient membre de la FESIC », sur kedge.edu (consulté le 8 juin 2018)
  6. « KEDGE BS devient membre de la FESIC », sur www.fesic.org, (consulté le 19 mars 2019)
  7. « Fédération des établissements d'enseignement supérieur d'intérêt collectif - Église catholique en France », Église catholique en France, (lire en ligne, consulté le 7 juin 2018)
  8. « L'Udesca, groupement des cinq « Cathos » », La Croix, (ISSN 0242-6056, lire en ligne, consulté le 7 juin 2018)
  9. « Ministère de l'éducation nationale : Bulletin Officiel - N°20 du 16 mai 2002 - Enseignement supérieur, recherche et etechnologie », sur www.education.gouv.fr (consulté le 15 mai 2018)
  10. « La qualification d'établissement d'enseignement supérieur privé d'intérêt général (EESPIG) », sur Ministère de l'Enseignement supérieur, de la Recherche et de l'Innovation (consulté le 17 janvier 2019)
  11. Code de l'éducation - Article L732-1 (lire en ligne)
  12. ESR : enseignementsup-recherche.gouv.fr, « Qualification d'établissement d'enseignement supérieur privé d'intérêt général (EESPIG) - ESR : enseignementsup-recherche.gouv.fr », sur www.enseignementsup-recherche.gouv.fr, (consulté le 13 mars 2017)
  13. Sophie Blitman, « Intégrer les écoles de la FESIC, mode d’emploi », L'Etudiant, (lire en ligne, consulté le 15 mai 2018)
  14. « Concours Puissance Alpha : pour qui, comment... Les modalités », Studyrama.com, (lire en ligne, consulté le 7 juin 2018)
  15. FESIC, « Les 26 établissements du réseau », FESIC, (lire en ligne, consulté le 16 mai 2018)
  • Portail des associations
  • Portail des grandes écoles
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.