Félix Le Dantec

Félix-Alexandre Le Dantec, né le à Plougastel-Daoulas dans le Finistère et mort le à Paris, est un biologiste et philosophe des sciences français.

Pour les articles homonymes, voir Dantec.
Félix Le Dantec
Félix Le Dantec vers 1900
Naissance
Plougastel-Daoulas, Finistère (France)
Décès
Paris (France)
Nationalité Française
Domaines parasitologie, philosophe des sciences
Institutions Institut Pasteur
Sorbonne
Diplôme École normale supérieure

Biographie

Félix Le Dantec vécut une partie de sa jeunesse dans la région de LannionPleumeur-Bodou probablement).

Elève de classes préparatoires au lycée Janson-de-Sailly, il fut reçu, âgé de 16 ans seulement, premier à l'École normale supérieure en 1885 où il resta jusqu'en 1888.

Il entra alors à l'Institut Pasteur comme préparateur dans l'équipe de Ilya Ilitch Metchnikov. Son service militaire le mena en Indochine où il fut envoyé au Tonkin, puis au Laos où il participa à la « mission Pavie » en 1889-1890.

Docteur ès-sciences naturelles à 22 ans (sa thèse est intitulée Digestion intracellulaire chez les protozoaires), il fut envoyé par Louis Pasteur à São Paulo (Brésil) pour y fonder un laboratoire destiné à étudier la fièvre jaune qui sévit alors à Santos.

À son retour, il est nommé maître de conférences à la faculté de Lyon. En 1899, il est nommé à la Sorbonne où est créée pour lui une chaire d'embryologie générale[1].

Dans le domaine de la philosophie scientifique, ses ouvrages (notamment Matières vivantes, Le déterminisme biologique, Évolution individuelle et hérédité, L'unité dans l’être vivant) ont établi les bases du déterminisme scientifique[2].

Il meurt de la tuberculose. Un long article lui rendant hommage a été publié peu après sa mort par la revue Annales de Bretagne en 1918[3].

Son neveu, Yves-Gérard le Dantec (1898-1958), bibliothécaire, a en particulier établi le texte des oeuvres poétiques complètes de Verlaine aux éditions de la pléiade.

Œuvres

Hommages

La rue Le Dantec est ouverte en 1934 dans le 13e arrondissement de Paris en hommage. Le lycée Félix-Le Dantec de Lannion porte également son nom en hommage. Il existe aussi une rue Félix-Le Dantec à Brest,Saint-Brieuc et Quimper.

Notes et références

  1. Antoine Brébion, Dictionnaire de bio-bibliographie générale, ancienne et moderne de l'Indochine française, 1935.
  2. « M. Félix Le Dantec - Notice biographique », La science et la vie, , p. 100
  3. C. Houlber, « Félix Le Dantec », Annales de Bretagne, année 1918, tome XXXIII.

Annexes

Bibliographie

  • Pérez (Charles), Félix Le Dantec (1869-1917), Librairie Félix Alcan, Paris, 28 p, 1918.
  • Bouyssi (François), "Félix Alexandre Le Dantec" in Alfred Giard (1846-1908) et ses élèves : un cénacle de " philosophes biologistes", t. 2, pp 146–163, PU du Septentrion, Paris, 1998.
  • Moreau (Jacques), L'œuvre de Félix Le Dantec 1869-1917, La méthode Scientifique, les lois biologiques, les horizons philosophiques, 125 p., Paris, Larousse, 1917.

Liens externes

  • Portail de la biologie
  • Portail de la philosophie
  • Portail du XIXe siècle
  • Portail du XXe siècle
  • Portail de la France
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.