Félix Marten

Félix MartenFélix Paul Gabriel Marten est un acteur, réalisateur et chanteur français, né le à Remagen (Allemagne) et mort le à Saint-Cloud (France) d'une embolie pulmonaire.

Félix Marten
Biographie
Naissance
Décès
Nationalités
Activités

Biographie

Son père, d'origine finnoise, est horticulteur en Allemagne. Sa mère est gitane[1]. Pour fuir le nazisme, il vient en France avec ses parents et se réfugie à Cachan (Val de Marne). Obligé de travailler jeune, il fait plusieurs métiers : d'abord engagé comme vendeur à l'âge de 15 ans par Les Galeries Lafayette, il sera aussi employé dans une agence immobilière, marin-pompier, docker, boxeur, marchand de tapis.

Avec son physique de jeune premier il lui vient l'envie d'être acteur. Il s'inscrit aux cours dramatiques de Charles Dullin sur les conseils d'amis. La guerre éclate et il est requis au STO en Allemagne. À son retour il ambitionne de devenir chanteur de variétés. Il débute dans des cabarets à Paris, imitant Fernandel, puis en province et même outre-mer en Indochine. Édith Piaf le remarque, il s'ensuit une liaison amoureuse de 8 mois. Elle le conseille pour sa carrière future, le fait engager à Bobino et l'Olympia et lui prédit une grande carrière cinématographique. Il porte plusieurs noms d'artiste : Pierre Alma, puis Jean de Vix, puis Fredo, avant de reprendre son vrai nom en 1958[1].

Après avoir tourné une multitude de films avec des actrices comme Martine Carol, Jean Marais, Michèle Morgan ou Magali Noël, il se fait oublier car ses apparitions très brèves vont l'éloigner de son métier d'acteur et sa carrière va en souffrir.

Il réapparaît sur scène pour la dernière fois en 1989 au Casino de Paris pour un ultime tour de chant.

Il réapparaîtra une dernière fois au cinéma dans un Scopitone de Claude Lelouch intégré dans le film Il y a des jours et des Lunes, pour la chanson La Rigolade qui avait été filmée en 1961.

Il repose dans un cimetière de Cachan.

Vie privée

Divorcé deux fois, sa dernière épouse fut Fabienne Godard.

Filmographie

Cinéma

Télévision

Chanson

L'œuvre de l'artiste dans la chanson est aussi très importante, éditée par La Voix de son maître (Pathé-Marconi). Il va enregistrer pas moins de 29 Super 45 tours et de très nombreux albums 33 tours. Également de très nombreuses compilations seront éditées.

Liste non exhaustive

Super 45 tours
  • Mes vacances / Ma fête à moi / Bal de Vienne / Princesse du bastringue -7 EGF 363 - 1962
  • Je t'aime, mon amour / T'en as une belle cravate / Les Sauterelles / Spendide -7 EGF 316 - 1958
  • Hector / Fais-moi un chèque / Sacré Président / La Belle Vie -7 EGF 273 - 1957
  • Please, barman / Mon p'tit paradis / La Marie vison / Fais pas l'malin -7 EGF 233 - 1956
  • Des filles sensass ! / La Saint-amour / Où sont les pépés / Mais le sam'di soir -7 EGF 191 - 1956

Théâtre

Notes et références

  1. Télé 7 Jours no 499, semaine du 15 au 21 novembre 1969, page 25 : "Félix Marten a changé de nom trois fois".

Bibliographie

  • Yvan Foucart, Dictionnaire des comédiens français disparus, Mormoiron, éditions Cinéma, 2008, 1185 p.
  • Article cinema.aliceads.fr. (ISBN 978-2-9531-1390-7)

Liens externes

  • Portail du cinéma français
  • Portail de la musique
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.