FK Metallourg Lipetsk

Le Metallourg Lipetsk (russe «Металлург» Липецк) est un club de football russe fondé en 1957 et basé à Lipetsk.

Metallourg Lipetsk
Généralités
Nom complet Футбольный клуб «Металлург» Липецк
(Futbolny klub «Metallourg» Lipetsk)
Noms précédents Troudovyé Rezervy (1957-1960)
Torpedo (1961-1965)
Metallourg (1966-1974)
Novolipetsk (1975-1978)
Fondation
Statut professionnel depuis 1958
Couleurs Rouge et noir
Stade Stade Metallourg
(14 940 places)
Siège Lipetsk
Championnat actuel Troisième division russe
Président Aleksandr Konanykhine
Entraîneur Sergueï Machinine
Joueur le plus capé Nikolaï Annenikov (377)
Meilleur buteur Nikolaï Iegorov (89)
Site web fcmetallurg-lp.ru

Maillots

Domicile
Extérieur

Actualités

Pour la saison en cours, voir :
Championnat de Russie de football D3 2019-2020
0

Professionnalisé dès 1958, il devient un habitué des divisions inférieures soviétiques, évoluant notamment au deuxième échelon entre 1958 et 1962, puis de 1968 à 1969 et enfin entre 1973 et 1974, et passant le reste de son temps en troisième division. Cet état de fait perdure après son intégration au sein des championnats russes en 1992, avec des passages en deuxième division entre 1992 et 1993, puis de 1997 à 2000, de 2003 à 2005, et enfin en 2009. Il évolue ainsi au troisième échelon depuis la saison 2010.

Histoire

Période soviétique (1957-1991)

Le club est fondé en 1957 sous le nom Troudovyé Rezervy. Il est intégré dès l'année suivante au sein de la deuxième division soviétique où il atteint la douzième place de la première zone lors de ses deux premières saisons avant de finir dixième en 1960. Renommé Torpedo l'année suivante, il atteint dans le même temps la sixième place du troisième groupe de la RSFS de Russie. Après avoir fini dixième en 1962, le club est cependant relégué au troisième échelon à la suite d'une réorganisation des divisions soviétiques.

Après avoir fini dixième puis quatorzième et avant-dernier entre 1963 et 1964, l'équipe est renommée à nouveau, devenant cette fois le Metallourg à partir de 1965. Dans la foulée de ce changement de nom, le club voit une remontée de ses résultats avec une quatrième puis une sixième place entre 1965 et 1966 avant de terminer troisième du deuxième groupe de la RSFS en 1967, lui permettant de retrouver le deuxième niveau. L'équipe termine dans un premier temps dix-neuvième du deuxième groupe en 1968 avant d'atteindre la septième place l'année suivante, une nouvelle réforme du football soviétique l'amène cependant à être une nouvelle fois renvoyé au troisième niveau.

Finissant septième de la deuxième zone en 1970, le Metallourg parvient dès l'année suivante à finir premier de la quatrième zone et à accéder à la phase finale, où il termine cependant quatrième sur cinq et échoue à la promotion. Il continue cependant sur sa lancée en 1972 et remporte une nouvelle fois sa zone, la troisième cette fois, avant d'atteindre la deuxième place en phase finale, lui permettant d'être à nouveau promu au sein de deuxième division. Son retour s'avère dans un premier temps très positif, avec une cinquième place au terme de la saison 1973. L'année suivante est cependant plus difficile et l'équipe ne peut faire mieux qu'une dix-neuvième et avant-dernière place amenant finalement à sa relégation.

Dans la foulée de cette descente, le club est renommé Novolipetsk à partir de 1975, un nom qu'il porte pendant trois années avant de revenir à l'appellation précédente dès 1979. Pendant ce temps l'équipe reprend petit à petit sa place en haut de classement des différents groupes qu'elle côtoie, et connaît notamment une période relativement faste entre 1983 et 1986 qui la voit finir cinq fois sur le podium de la cinquième zone, incluant deux premières places en 1983 et 1986. Il est cependant défait à chaque fois lors des phases finales. Cette dernière année voit par ailleurs le club atteindre les quarts de finale de la Coupe d'Union soviétique, où il est finalement éliminé par le Zénith Léningrad, ce qui constitue sa meilleure performance dans la compétition. Ses résultats retombent légèrement par la suite et il ne quitte plus la troisième division jusqu'à dissolution de l'Union soviétique en fin d'année 1991.

Période russe (depuis 1992)

Après la fin du système soviétique, le club parvient à être intégré directement au sein de la nouvelle deuxième division russe, dont il intègre le groupe Ouest en 1992. Y finissant septième pour sa première année, il atteint l'année suivante la dixième place mais subit dans le même temps la réorganisation de la division qui réduit drastiquement son nombre d'équipes, et est finalement relégué au troisième échelon en 1994. Finissant septième puis neuvième entre 1994 et 1995, le Metallourg parvient finalement à remporter le groupe Ouest à l'issue de l'exercice 1996, comptant notamment 93 points en 38 matchs, et retrouve ainsi la deuxième division.

Il continue par la suite sur sa lancée en 1997 et prend part à la course au titre et à la montée en première division. Il échoue cependant dans cet objectif, ne terminant finalement que deuxième à huit points de l'Ouralan Elista. L'équipe contient alors plusieurs joueurs d'expérience venus des divisions d'élite, tels qu'Aleksandr Jidkov, Igor Menchtchikov, Oleh Kastornyi ou encore Valeri Jarbko. Les saisons suivantes s'avèrent moins marquantes, les performances de l'équipe retombant peu à peu avec une douzième place l'année suivante puis une quinzième position en 1999. Cette détérioration l'amène finalement à terminer dix-huitième au terme de l'exercice 2000 et d'être relégué en troisième division. Paradoxalement, cette même année la voit atteindre les quarts de finale de la Coupe de Russie, où elle est cependant éliminée par le Lokomotiv Moscou, futur vainqueur de la compétition.

Intégrant cette fois le groupe Centre du troisième échelon en 2001, le Metallourg s'impose immédiatement comme l'équipe dominante du groupe en l'emportant directement au terme de l'exercice et accédant ainsi aux barrages de promotion. Opposé au Dinamo Saint-Pétersbourg, vainqueur du groupe Ouest, le club est cependant défait lors du match aller à Saint-Pétersbourg sur le score de 2-0. Il ne parvient par la suite pas à remonter ce score et ne parvient à l'emporter qu'1-0 chez lui, lui faisant rater la promotion. Cet échec est cependant rattrapé dès l'année suivante avec une nouvelle large victoire dans le groupe Centre, avec 92 points accumulés en 38 matchs, qui amène cette fois à une promotion directe du fait de l'abandon des barrages de promotion.

Le club retrouve ainsi la deuxième division en 2003 et parvient à y atteindre la huitième place avant de finir neuvième l'année suivante. Les résultats s'effondrent cependant lors de la saison 2005 et le Metallourg termine cette fois vingtième et est relégué à nouveau. Atteignant la sixième place du groupe Centre en 2006, il retrouve rapidement sa position en haut de classement en finissant deuxième l'année suivante puis de l'emporter une nouvelle fois au terme de l'exercice 2008. Effectuant alors son quatrième passage dans le deuxième échelon russe, l'équipe n'y fait cette fois pas très long feu, terminant dix-neuvième et avant-dernier en fin de saison 2009 et retombant directement en troisième division. Les années qui suivent voient le club devenir un habitué du groupe Centre à partir de 2010, où il ne parvient cependant pas à faire mieux que deux quatrièmes places en 2013 et en 2016.

Bilan sportif

Palmarès

Classements en championnat

La frise ci-dessous résume les classements successifs du club en championnat d'Union soviétique de 1958 à 1991.

Championnat d'URSS de football D2Championnat d'URSS de football D3Championnat d'URSS de football D2Championnat d'URSS de football D3Championnat d'URSS de football D2
Championnat d'URSS de football D3Championnat d'URSS de football D2

La frise ci-dessous résume les classements successifs du club en championnat de Russie depuis 1992.

Championnat de Russie de football D3Championnat de Russie de football D2Championnat de Russie de football D3Championnat de Russie de football D2Championnat de Russie de football D3Championnat de Russie de football D2
Championnat de Russie de football D3Championnat de Russie de football D2Championnat de Russie de football D3

Bilan par saison

Légende
  • Promotion en division supérieure
  • Relégation en division inférieure

Période soviétique

Bilan par saison[1]
Saison Championnat Coupe d'URSS
Division Pos Pts J V N D BP BC Diff
1958 2e Zone 1 12e 21 30 7 7 16 27 57 -30 Premier tour Q
1959 12e 24 28 8 8 12 26 41 -15 N/A
1960 2e Russie 1 10e 27 30 10 7 13 39 39 0 Troisième tour Q
1961 2e Russie 3 6e 24 23 10 4 9 31 32 -1 Premier tour Q
1962 2e Russie 2 10e 27 30 8 11 11 40 37 +3 Premier tour Q
1963 3e Russie 2 10e 31 32 10 11 11 25 28 -3 Premier tour Q
1964 3e Russie 3 14e 23 30 8 7 15 21 38 -17 Premier tour Q
1965 4e 44 38 14 16 8 34 28 +6 N/A
1966 3e Russie 2 6e 40 34 13 14 7 32 26 +6 Deuxième tour Q
1967 3e 48 36 19 10 7 45 24 +21 Troisième tour Q
1968 2e Groupe 2 19e 21 40 3 15 22 22 55 -33 Troisième tour
1969 2e Groupe 1 7e 39 38 10 19 9 36 33 +3 Premier tour Q
1970 3e Zone 2 7e 44 42 17 10 15 51 48 +3 Seizièmes de finale
1971 3e Zone 4 1er 55 38 22 11 5 64 21 +43 N/A
1972 3e Zone 3 1er 54 36 22 10 4 66 31 +35
1973 2e 5e 35 38 14 12[n 1] 12 42 38 +4 Premier tour
1974 19e 25 38 8 9 21 30 58 -28 Seizièmes de finale
1975 3e Zone 3 17e 29 38 9 11 18 39 58 -19 N/A
1976 6e 48 40 19 10 11 48 37 +11
1977 14e 33 40 10 13 17 46 49 -3
1978 3e Zone 1 5e 58 46 24 10 12 66 37 +29
1979 3e Zone 3 3e 66 48 28 10 10 75 40 +35
1980 6e 40 34 18 4 12 50 39 +11
1981 5e 40 34 18 4 12 59 30 +29
1982 3e Zone 5 4e 37 30 17 3 10 43 32 +11
1983 1er 51 32 21 9 2 57 15 +42
1984 3e 48 34 21 6 7 62 31 +31 Premier tour
1985 2e 40 30 15 10 5 46 24 +22 N/A
1986 1er 43 30 19 5 6 48 19 +29 Quarts de finale
1987 5e 42 34 17 8 9 45 30 +15 Premier tour
1988 3e Zone 3 7e 43 38 17 9 12 63 34 +29 Deuxième tour
1989 3e Zone 5 5e 52 42 20 12 10 46 22 +24 N/A
1990 3e Centre 4e 49 42 18 13 11 56 43 +13
1991 4e 49 42 21 7 14 61 47 +14 Deuxième tour
Seizièmes de finale
  1. Sept matchs nuls finalement gagnés aux tirs au but, qui rapportent donc sept points, et cinq autres perdus par le même biais qui n'en rapportent aucun.

Période russe

Bilan par saison[2]
Saison Championnat Coupe de Russie
Division Pos Pts J V N D BP BC Diff
1992 2e Ouest 7e 36 34 14 8 12 49 41 +8 N/A
1993 10e 46 42 20 6 16 68 50 +18 Cinquième tour
1994 3e Ouest 7e 49 40 22 5 13 63 49 +14 Premier tour
1995 9e 67 42 20 7 15 59 44 +15 Deuxième tour
1996 1er 93 38 29 6 3 105 23 +82 Huitièmes de finale
1997 2e 2e 84 42 26 6 10 80 41 +39 Premier tour
1998 12e 56 42 16 8 18 41 50 -9 Seizièmes de finale
1999 15e 53 42 15 8 19 51 53 -2 Huitièmes de finale
2000 18e 39 38 10 9 19 43 53 -10 Quarts de finale
2001 3e Centre 1er 87 38 26 9 3 82 19 +63 Huitièmes de finale
2002 1er 92 38 29 5 4 74 18 +56 Premier tour
2003 2e 8e 60 42 15 15 12 48 43 +5 Huitièmes de finale
2004 9e 59 42 17 8 17 47 48 -1 Seizièmes de finale
2005 20e 26 42 7 5 30 40 78 -38 Huitièmes de finale
2006 3e Centre 6e 53 34 14 11 9 45 27 +18 Seizièmes de finale
2007 2e 67 30 20 7 3 74 29 +45 Troisième tour
2008 1er 76 34 23 7 4 58 16 +42 Premier tour
2009 2e 19e 31 38 8 7 23 30 62 -32 Seizièmes de finale
2010 3e Centre 7e 50 30 15 5 10 41 36 +5 Cinquième tour
2011-2012 7e 56 39 16 8 15 55 53 +2 Seizièmes de finale
Quatrième tour
2012-2013 4e 49 30 14 7 9 46 40 +6 Premier tour
2013-2014 9e 40 30 11 7 12 35 36 +1 Troisième tour
2014-2015 7e 49 30 13 10 7 42 29 +13 Quatrième tour
2015-2016 4e 40 26 9 13 4 26 21 +5 Quatrième tour
2016-2017 7e 31 24 8 7 9 27 29 -2 Troisième tour
2017-2018 5e 43 26 12 7 7 34 34 0 Deuxième tour
2018-2019 3e 51 26 15 6 5 47 25 +22 Troisième tour
2019-2020 à venir Deuxième tour

Personnalités du club

Entraîneurs

La liste suivante présente les différents entraîneurs du club depuis 1957[3].

  • German Zolotoukhine (1957-août 1958)
  • Sergueï Foursov (août 1958-décembre 1959)
  • Saveli Safronov (janvier 1960-décembre 1960)
  • Viatcheslav Orlov (1961)
  • Nikolaï Senioukov (1962)
  • Valentin Artemiev (janvier 1963-avril 1963)
  • Nikolaï Parchine (mai 1964-juin 1964)
  • Vassili Iepichine (juillet 1964-décembre 1964)
  • Vitali Vatskevitch (janvier 1965-septembre 1966)
  • Aleksandr Mouchkovets (septembre 1966-novembre 1966)
  • Boris Razinsky (novembre 1966-mai 1968)
  • Dmitri Siniakov (mai 1968-septembre 1968)
  • Nikolaï Iefimov (janvier 1969-mai 1970)
  • Vladimir Pobaliaïev (mai 1970-décembre 1970)
  • Viktor Belov (janvier 1971-mai 1974)
  • Iouri Koussourov (juin 1974-juillet 1974)
  • Anatoli Arkhipov (août 1974-décembre 1974)
  • Iouri Soukhomlinov (1975-1977)
  • Vladimir Mikhaïlov (1978-1979)
  • Iouri Litvinov (1980-1981)
  • Boris Streltsov (1982-1984)
  • Nikolai Kiselev (1984-1985)
  • Iouri Soukhomlinov (avril 1985-1986)
  • Jemal Silagadze (1986)
  • Valeri Tretiakov (1987)
  • Vladimir Mikhaïlov (1987-1988)
  • Iouri Soukhomlinov (1989)
  • Aleksandr Ignatenko (1990-1993)
  • Boris Streltsov (1994)
  • Valeri Tretiakov (janvier 1995-décembre 1997)
  • Vladimir Fedotov (février 1998-juin 1998)
  • Valeri Tretiakov (juin 1998-décembre 1998)
  • Stanislav Bernikov (janvier 1999-août 1999)
  • Sergueï Savtchenkov (septembre 1999-juin 2000)
  • Guennadi Sochenko (juin 2000-juillet 2000)
  • Vladimir Dergatch (juillet 2000-octobre 2000)
  • Guennadi Sochenko (octobre 2000-décembre 2000)
  • Vladimir Ievsioukov (décembre 2000-juin 2001)
  • Valeri Tretiakov (juin 2001-novembre 2001)
  • Anatoli Davydov (décembre 2001-mai 2005)
  • Vladimir Faïzouline (mai 2005-décembre 2005)
  • Stanislav Bernikov (mars 2006-septembre 2006)
  • Sergueï Machinine (septembre 2006-janvier 2007)
  • Alekseï Petrouchine (janvier 2007-décembre 2007)
  • Soferbi Echougov (décembre 2007-décembre 2008)
  • Guennadi Stiopouchkine (janvier 2009-juin 2009)
  • Valeri Tretiakov (juin 2009-novembre 2009)
  • Sergueï Machinine (novembre 2009-)

Joueurs emblématiques

Les joueurs internationaux suivants ont joué pour le club. Ceux ayant évolué en équipe nationale lors de leur passage au Metallourg sont marqués en gras.

Notes et références

  1. (ru) « Statistiques de la période soviétique », sur wildstat.ru (consulté le 15 avril 2019)
  2. (ru) « Statistiques de la période russe », sur wildstat.ru (consulté le 15 avril 2019)
  3. (ru) « «Металлург», г. Липецк », sur footballfacts.ru (consulté le 2 mars 2019)

Liens externes

  • Portail du football
  • Portail de la Russie
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.