Fa (Aude)

Fa est une commune déléguée française, située dans le département de l'Aude en région Occitanie.

Pour les articles homonymes, voir Fa.

Fa
Administration
Pays France
Région Occitanie
Département Aude
Arrondissement Limoux
Canton La Haute-Vallée de l'Aude
Intercommunalité Communauté de communes des Pyrénées Audoises
Statut Commune déléguée
Maire délégué Anthony Chanaud
2019-2020
Code postal 11260
Code commune 11131
Démographie
Gentilé Fanols (occitan), Fabianais(es)
Population 350 hab. (2016 )
Densité 30 hab./km2
Géographie
Coordonnées 42° 56′ 21″ nord, 2° 11′ 35″ est
Altitude Min. 253 m
Max. 580 m
Superficie 11,48 km2
Historique
Date de fusion
Commune(s) d’intégration Val-du-Faby
Localisation
Géolocalisation sur la carte : région Occitanie
Fa
Géolocalisation sur la carte : Aude
Fa
Géolocalisation sur la carte : France
Fa
Géolocalisation sur la carte : France
Fa

    Ses habitants sont appelés les Fanols en occitan, ou les Fabianais(es).

    Géographie

    Communes limitrophes

    Toponymie

    Le nom de la localité est attesté sous les formes de Fan en 1162, puis de Fano en 1232[2]

    Ce toponyme court ne laisse pas de doute sur son origine : c'est une évolution du latin fanum, signifiant "temple"[2].

    Histoire

    Le château de Fa appartient au XIIIe siècle à l'archevêque de Narbonne. En 1268, on ne sait pour quelle raison, l'abbé d'Alet Raimon II à la tête d'une troupe armée prend et incendie le château de Fa, tue la garnison et détruit notamment la tour carrée. Excommunié par Maurin, archevêque de Narbonne, il est condamné à rétablir la tour dans son état d'origine[3].

    Le , la commune fusionne avec Rouvenac pour former la commune nouvelle de Val-du-Faby dont la création est actée par arrêté du préfet de l'Aude en date du [4].

    Politique et administration

    Liste des maires successifs
    Période Identité Étiquette Qualité
    Les données manquantes sont à compléter.
    mars 2014 En cours Anthony Chanaud    

    Démographie

    L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[5]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2005[6].

    En 2016, la commune comptait 350 habitants[Note 1], en diminution de 5,15 % par rapport à 2011 (Aude : +2,19 %, France hors Mayotte : +2,36 %).

    Évolution de la population  [modifier]
    1793 1800 1806 1821 1831 1836 1846 1851 1856
    540550618653626674666655620
    1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901
    596574571571590542519535539
    1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962
    562550443454496447431427382
    1968 1975 1982 1990 1999 2005 2010 2015 2016
    317294301276299318366351350
    De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
    (Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[7] puis Insee à partir de 2006[8].)
    Histogramme de l'évolution démographique

    Culture locale et patrimoine

    Lieux et monuments

    Personnalités liées à la commune

    • Pierre Sire, né à Fa le , décédé à Carcassonne le . Après une brillante carrière militaire qu'il termine avec le grade de colonel, en 1918, à Carcassonne où il était chargé du ravitaillement. Il était décoré de la médaille de Madagascar, commandeur de l'Ordre Nichan Iftikar, et officier de la Légion d'honneur. Pierre Sire toujours dévoué aux autres et à la chose publique, est élu maire de Fa, conseiller général du canton de Quillan, député de l'Aude de 1928 à 1932, mandat qu'il abandonne pour raison de santé chancelante.A la Chambre des députés il est membre des commissions : Alsace-Lorraine, Mines et Forces, Marine. Parmi ses interventions il faut retenir : proposition pour le rétablissement du tribunal de Limoux, demande de majoration pour certains officiers d'administration. Pierre Sire était membre du parti radical-socialiste, à la Chambre des députés il était membre du groupe radical et radical-socialiste. Pierre Sire est inhumé au cimetière de Fa.
    • Catherine Mascrès, artiste installée à Fa depuis 1993[9]

    Héraldique

    Son blasonnement est : D'argent aux deux bandes de gueules, au chef du même.

    Ces sont des armoiries historiques qui sont différentes de celles actuellement utilisées.

    Voir aussi

    Bibliographie

    Articles connexes

    Liens externes

    Notes et références

    Notes

    1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

    Références

    1. Carte IGN sous Géoportail
    2. Stéphane Gendron - 2003 - Les noms des lieux en France: essai de toponymie - Page 114.
    3. Antoine Rocque, Inventaire des actes de l'Archevêché de Narbonne, Narbonne, xviie siècle
    4. Alain Thirion, « Arrêté préfectoral SPL n° 2018-028 portant création de la commune nouvelle Val-du-Faby », sur aude.gouv.fr,
    5. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
    6. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
    7. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
    8. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.
    9. « France Artiste Abstrait - Art T-shirts, Collages, Peintures et Sculptures - Languedoc Art Abstrait Aude », sur www.cath36.com (consulté le 10 janvier 2019)
    • Portail de l’Aude
    • Portail des communes de France
    Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.