Fauquembergues

Fauquembergues est une commune française située dans le département du Pas-de-Calais en région Hauts-de-France.

Fauquembergues

La mairie.

Blason
Administration
Pays France
Région Hauts-de-France
Département Pas-de-Calais
Arrondissement Saint-Omer
Canton Fruges
Intercommunalité Communauté d'agglomération du Pays de Saint-Omer
Maire
Mandat
Alain Méquignon
2014-2020
Code postal 62560
Code commune 62325
Démographie
Population
municipale
984 hab. (2017 )
Densité 138 hab./km2
Géographie
Coordonnées 50° 36′ 06″ nord, 2° 05′ 57″ est
Altitude Min. 72 m
Max. 186 m
Superficie 7,13 km2
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Pas-de-Calais
Fauquembergues
Géolocalisation sur la carte : Pas-de-Calais
Fauquembergues
Géolocalisation sur la carte : France
Fauquembergues
Géolocalisation sur la carte : France
Fauquembergues
Liens
Site web cccfauquembergues.fr

    Géographie

    Communes limitrophes

    Communes limitrophes de Fauquembergues
    Thiembronne Saint-Martin-d'Hardinghem
    Audincthun
    Renty

    Hydrographie

    Le fleuve Aa traverse Fauquembergues.

    L'Aa traversant la commune.

    Toponymie

    Signifie le mont du faucon[1]. Ou le mont de Falco[2]. Francisation du germanique berg en bergues. Toponymie similaire à Faulquemont.
    Anciens noms : Falcoberg (961), Falcanberga (1065), Falkenberga (1124). Valkenberg en flamand[3].

    Histoire

    En 1066, un Franco de Falkemberg participe à la conquête de l'Angleterre menée par Guillaume le Conquérant[4].

    Avant de devenir un comté, Fauquembergues était une seigneurie dépendant de la châtellenie de Saint-Omer. Le seigneur de Fauquemberques est un des pairs de la châtellenie[4].

    En 1146, le seigneur de Fauquembergues s'appelle Hugues[5]. Il s'agit d'un membre de l'importante maison de Saint-Omer, dont les aînés sont châtelains de Saint-Omer et seigneurs de Fauquembergues.

    En 1166, Guillaume, fils de Guillaume Le Jeune, châtelain de Saint-Omer, est seigneur de Fauquembergues, sa sœur est mariée à Walter de Courtrai[6].

    En 1222, Guillaume, châtelain de Saint-Omer et seigneur de Fauquembergues, avec le consentement de sa femme et de sa sœur Mathilde, abandonne à l'évêque de Thérouanne Adam et à ses successeurs la collation des prébendes fondées par lui dans l'église de Notre-Dame de Fauquembergues[7].

    En 1242, plusieurs dignitaires ecclésiastiques attestent la cession à l'église de Thérouanne ( le chapitre de chanoines) de la dîme de Mousles (Moulle) faite par Guillaume, bailli de Fauquembergues et approuvée par l'évêque de Thérouanne[8].

    En 1268, Guillaume, châtelain de Saint-Omer, seigneur de Fauquembergues, sur l'avis de son oncle Arnould III de Guînes, comte de Guînes, et de sa tante Mathilde, châtelaine de Saint-Omer, et de plusieurs autres personnes assigne une dot à sa sœur Mathilde[9]

    Fauquembergues est citée dans le règlement de 1315 sur les monnaies : "item la monnoie de la dame de FAUQUEMBERGUE doit estre à 4 deniers 10 grains le loy argent le roy et de 19 s 6 d de pois au marc de Paris " et "doit faire la dame de Fauquembergue le coing de sa monnoie devers croiz et devers pille telle "

    Il y eut bien un atelier monétaire dans la ville, peu ou pas de monnaie n'est parvenu jusqu'à nous.

    Vers 1299, une Chrétienne de Fauquemberghe est la sœur de Robert de Boulogne, prévôt de la cathédrale Saint-Martin d'Ypres[10].

    Une Eléonore 1290-1326?, a laissé une trace avec des monnaies qui figurent sur le POEY d'AVANT "les monnaies féodales de France ".

    Fauquembergues était le siège d'un comté, domaine d'un comte, jusqu'à la Révolution française.

    Jean de Beaumont, comte de Fauquembergues, combat et trouve la mort à la bataille d'Azincourt en 1415[11].

    Autour de 1550, Jacques comte de Ligne et de Fauquembergues est gouverneur et châtelain de la ville d'Ath (Belgique)[12].

    Le 31 décembre 1894, la commune de Fauquembergues est en grand émoi : dans le centre du village a été retrouvée une inscription favorable aux anarchistes (des attentats anarchistes ont secoué la capitale Paris les années précédentes, voir Propagande par le fait) et remettant en cause la Troisième République[13].

    Politique et administration

    Maire en 1894-1895 : Mr Senlecq, fabricant de papier[13].

    Fauquembergues dans son canton et dans l'arrondissement de Saint-Omer.
    Liste des maires successifs
    Période Identité Étiquette Qualité
    Les données manquantes sont à compléter.
    mars 2001 En cours
    (au 12 janvier 2015)
    Alain Méquignon PS Gestionnaire acheteur à la cimenterie de Lumbres
    Conseiller général (2003 → )
    Réélu pour le mandat 2014-2020[14],[15]

    La commune est dotée d'un conseil municipal d'enfants depuis 2014[16].

    Démographie

    Évolution démographique

    L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[17]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2005[18].

    En 2017, la commune comptait 984 habitants[Note 1], en diminution de 2,09 % par rapport à 2012 (Pas-de-Calais : +0,3 %, France hors Mayotte : +2,36 %).

    Évolution de la population  [modifier]
    1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
    7501 0038279281 0109489799871 066
    1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
    1 0241 0571 0751 0051 0711 088992997983
    1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
    935953882860820765806892842
    1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2010 2015
    882942901884845856950978991
    2017 - - - - - - - -
    984--------
    De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
    (Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[19] puis Insee à partir de 2006[20].)
    Histogramme de l'évolution démographique

    Pyramide des âges

    La population de la commune est relativement âgée. Le taux de personnes d'un âge supérieur à 60 ans (22,3 %) est en effet supérieur au taux national (21,6 %) et au taux départemental (19,8 %). À l'instar des répartitions nationale et départementale, la population féminine de la commune est supérieure à la population masculine. Le taux (53,4 %) est supérieur au taux national (51,6 %).

    La répartition de la population de la commune par tranches d'âge est, en 2007, la suivante :

    • 46,6 % d’hommes (0 à 14 ans = 23,9 %, 15 à 29 ans = 18,1 %, 30 à 44 ans = 22,1 %, 45 à 59 ans = 17,6 %, plus de 60 ans = 18,4 %) ;
    • 53,4 % de femmes (0 à 14 ans = 20,3 %, 15 à 29 ans = 21,9 %, 30 à 44 ans = 18,5 %, 45 à 59 ans = 13,4 %, plus de 60 ans = 25,8 %).
    Pyramide des âges à Fauquembergues en 2007 en pourcentage[21]
    HommesClasse d’âgeFemmes
    0,5 
    90 ans ou +
    2,2 
    5,9 
    75 à 89 ans
    11,4 
    12,0 
    60 à 74 ans
    12,2 
    17,6 
    45 à 59 ans
    13,4 
    22,1 
    30 à 44 ans
    18,5 
    18,1 
    15 à 29 ans
    21,9 
    23,9 
    0 à 14 ans
    20,3 
    Pyramide des âges du département du Pas-de-Calais en 2007 en pourcentage[22]
    HommesClasse d’âgeFemmes
    0,2 
    90 ans ou +
    0,8 
    5,1 
    75 à 89 ans
    9,1 
    11,1 
    60 à 74 ans
    12,9 
    21,0 
    45 à 59 ans
    20,1 
    20,9 
    30 à 44 ans
    19,6 
    20,4 
    15 à 29 ans
    18,5 
    21,3 
    0 à 14 ans
    18,9 

    Culture locale et patrimoine

    Lieux et monuments

    Église de Fauquembergues
    • Église Saint-Léger : Monument historique inscrit par arrêté du 5 avril 1948[23]. Dans l'église, une dalle funéraire du XIVe siècle, un encensoir de bronze du XVe siècle, une statue de la Vierge à l'Enfant terrassant le démon du XVIe siècle sont classés à titre d'objet. L'église possède un orgue de 1873-1874.
    • Une niche rue de Fruges dédiée à sainte Thérèse.
    • Un calvaire route d’Audincthun.

    Patrimoine commémoratif

    • Monument aux morts sur la place, commémorant les guerres de 1914-1918 et de 1939-1945.
    • Monument du Souvenir Français de Fauquembergues, mémorial cantonal de la guerre de 1870-1871.
    • Monument aux morts au cimetière, commémorant les guerres de 1914-1918, 1939-1945 et d'Algérie.
    • Dans le cimetière, deux tombes de guerre de la Commonwealth War Graves Commission
    • Le calvaire rue de Renty (1946), commémorant le retour de captivité d'un prisonnier de guerre.

    Autres

    • Ligne de 13 éoliennes à la limite avec Audincthun, atteignant 101 m de haut. Un autre groupe d'éoliennes lui fait face du côté de Bomy.

    Personnalités liées à la commune

    Héraldique

    Les armes de la ville se blasonnent ainsi :

    d’azur à la fasce d’or

    .

    Pour approfondir

    Bibliographie

    Articles connexes

    Liens externes

    Notes et références

    Notes

    1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2020, millésimée 2017, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2019, date de référence statistique : 1er janvier 2017.

    Références

    1. Denise Poulet, "Noms de lieux du Nord - Pas-de-Calais", Éditions Bonneton
    2. Toponymie générale de la France: Tome 2, Formations non-romanes - Ernest Nègre
    3. Centre de Recherche généalogique Flandre-Artois
    4. P. Feuchère, « Pairs de principauté et pairs de château. Essai sur l'institution des pairies en Flandre. Étude géographique et institutionnelle », dans Revue belge de Philologie et d'Histoire, Année 1953, Tome 31, fascicule 4, p. 976, lire en ligne.
    5. Alphonse Wauters,Table chronologique des chartes et diplômes imprimés concernant l'histoire de la Belgique, 10 volumes en 11 tomes, Bruxelles, 1866 à 1904. Tome II Année 1146
    6. A. Wauters, option citée, Tome VII, 1ère partie, Année 1166.
    7. A. Wauters, option citée, Tome VII, 1ère partie, Année 1222.
    8. Alphonse Wauters,Table chronologique des chartes et diplômes imprimés concernant l'histoire de la Belgique, 10 volumes en 11 tomes, Bruxelles, 1866 à 1904. Tome VII, 2ème partie, Année 1242.
    9. Alphonse Wauters,Table chronologique des chartes et diplômes imprimés concernant l'histoire de la Belgique, 10 volumes en 11 tomes, Bruxelles, 1866 à 1904. Tome VII, 2ème partie, Année 1268.
    10. Alphonse Wauters,Table chronologique des chartes et diplômes imprimés concernant l'histoire de la Belgique, 10 volumes en 11 tomes, Bruxelles, 1866 à 1904. Tome VI, Année 1299.
    11. « Azincourt 1415 : d'où venaient les chevaliers français morts à la bataille ? »
    12. Amédée le Boucq de Ternas, Recueil de la noblesse des Pays-Bas, de Flandre et d'Artois, Douai, 1884, p. 179, lire en ligne
    13. Le Journal de Bourbourg et du canton de Gravelines, n° 744 du 2 janvier 1895
    14. V. D., « Fauquembergues : Alain Méquignon élu maire, avec une équipe forcément renouvelée : Treize voix pour, deux blancs. Sans surprise, Alain Méquignon a recueilli les voix de ses équipiers hier matin et a été confortablement réélu maire. Gestionnaire acheteur à la cimenterie de Lumbres, cet homme de 57 ans entame son troisième mandat de premier magistrat dans la commune », La Voix du Nord, (lire en ligne, consulté le 12 janvier 2015).
    15. « Liste des communes et des maires » [xls], Préfecture du Pas-de-Calais, (consulté le 12 janvier 2015).
    16. « Fauquembergues: nouveaux logements et jeunes élus », La Voix du Nord, (lire en ligne, consulté le 12 janvier 2015).
    17. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
    18. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
    19. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
    20. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016 et 2017.
    21. « Évolution et structure de la population à Fauquembergues en 2007 », sur le site de l'Insee (consulté le 15 août 2010)
    22. « Résultats du recensement de la population du Pas-de-Calais en 2007 », sur le site de l'Insee (consulté le 15 août 2010)
    23. Bases de données Ministère de la culture


    • Portail du Nord-Pas-de-Calais
    • Portail des communes de France
    Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.