Faux-Villecerf

Faux-Villecerf est une commune française, située dans le département de l'Aube en région Grand Est.

Pour les articles homonymes, voir Faux.

Faux-Villecerf
Administration
Pays France
Région Grand Est
Département Aube
Arrondissement Nogent-sur-Seine
Canton Saint-Lyé
Intercommunalité Communauté de communes de l'Orvin et de l'Ardusson
Maire
Mandat
Hélène Vincent
2014-2020
Code postal 10290
Code commune 10145
Démographie
Population
municipale
221 hab. (2017 )
Densité 10 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 20′ 07″ nord, 3° 44′ 14″ est
Superficie 21,3 km2
Localisation
Géolocalisation sur la carte : France
Faux-Villecerf
Géolocalisation sur la carte : France
Faux-Villecerf
Liens
Site web http://www.faux-villecerf.fr/

    Géographie

    Faux-Villecerf est une commune située à la limite de la Champagne crayeuse et du Pays d'Othe. Sa superficie est de 2 130 ha et l'agriculture y occupe une grande partie des terres.

    Faux

    Au cadastre de 1831 se trouvait : AUbeterre, la Cave, la Haute-Borne, la Petite-Motte et la Motte, le Moulin-à-Vent, Pierre Armon, au-Lièvre, de-Faux ; la Tomelle.

    Étymologie issue du latin Fagus, hêtre, qui est cité pour la première fois comme Fox en 1175 dans une charte de l'abbaye de Larrivour.

    Histoire

    Avant la Révolution française, Faux était du bailliage de Troyes et Villecerf de celui de Sens. Le fief relevait de Villemaur-sur-Vanne[1].

    Aubeterre

    Ancien hameau déjà détruit en 1831, il formait une seigneurie qui appartenait au prieur de Notre-Dame de Pont-sur-Seine.

    Villecerf

    Anciennement nommé Villacel, hameau qui formait une seigneurie dépendant en majorité du prieur de Notre-Dame de Pont. L'abbaye de Vauluisant y avait des terres.

    Héraldique

    Blason Coupé : au 1er parti au I d’azur au coq de sable, au II de gueules au cerf contourné bondissant de sable, au 2e de sinople au hêtre de sable.
    Détails
    Le statut officiel du blason reste à déterminer.

    Politique et administration

    Liste des maires successifs
    Période Identité Étiquette Qualité
    mars 2001 2014 Patrick Baillot    
    mars 2014 En cours Hélène Vincent   Retraitée de l'enseignement
    Les données manquantes sont à compléter.

    Démographie

    L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[2]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2005[3].

    En 2017, la commune comptait 221 habitants[Note 1], en augmentation de 3,27 % par rapport à 2012 (Aube : +1,44 %, France hors Mayotte : +2,36 %).

    Évolution de la population  [modifier]
    1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
    342342373320318335352349341
    1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
    353350340315291290270271255
    1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
    218210210198205224224228242
    1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2010 2015
    248228223225240224226215221
    2017 - - - - - - - -
    221--------
    De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
    (Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[4] puis Insee à partir de 2006[5].)
    Histogramme de l'évolution démographique

    Lieux et monuments

    Église des XIIe siècle pour la nef, du XVIe siècle pour le reste, elle a une abside à cinq pans. Elle est au vocable de Martin et a une statue de sainte ou de reine classée du XVe siècle[6]. Elle formait une paroisse qui était du doyenné de Villemaur à la collation de l'évêque.

    Personnalités liées à la commune

    Voir aussi

    Notes et références

    Notes

    1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2020, millésimée 2017, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2019, date de référence statistique : 1er janvier 2017.

    Références

    1. Aube, le guide complet de ses 430 communes de Michel de la Torre. Deslogis-Lacoste (1990)
    2. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
    3. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
    4. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
    5. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016 et 2017.
    6. Notice no PM10000806, base Palissy, ministère français de la Culture

    Liens externes

    • Portail des communes de France
    • Portail de l’Aube
    Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.