Fernande Saint-Martin

Fernande Saint-Martin, née à Montréal le et morte le [1],[2] est une écrivaine, journaliste, poète, essayiste, professeure, théoricienne de l'art et critique d'art.

Fernande Saint-Martin
Biographie
Naissance
Décès
(à 92 ans)
Nationalité
Formation
Activités
Conjoint
Autres informations
Membre de
Distinctions

Biographie

Elle est la fille du Dr Théo Saint-Martin, médecin hygiéniste et la petite-fille d'Albert Saint-Martin (1865-1947), socialiste québécois et notamment fondateur de l'Université ouvrière. Elle dirige le Musée d'art contemporain de Montréal de 1972[3] à 1977[4].

Elle a été présidente de l'Association internationale de sémiotique visuelle de 1992 à 1994.

Œuvre

Poésie

  • La Fiction du réel : poèmes 1953-1975, Montréal, Éditions de l'Hexagone, 1985
  • Marouflée la langue : dessins et poèmes, Montréal, L'Actuelle, 1998

Essais

Catalogues d'expositions

Honneurs

Références

  1. « Avis de décès | Fernande Saint-Martin », sur www.residencefunerairelabreche.com (consulté le 17 décembre 2019)
  2. Jérôme Delgado, « Fernande Saint-Martin, une pionnière, s’est éteinte », Le Devoir, (lire en ligne)
  3. « Mme Saint-Martin réorganisera le Musée d'art contemporain », Le Soleil, , p. 73 (lire en ligne)
  4. Paul Laurendeau, « Fernande Saint-Martin », sur www.thecanadianencyclopedia.ca, (consulté le 17 décembre 2019)

Liens externes

  • Portail de la littérature francophone
  • Portail de la poésie
  • Portail de l’art contemporain
  • Portail du Québec
  • Portail du Canada
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.