Festival de Confolens

Le Festival d'arts et traditions populaires du monde de Confolens, ou Festival de Confolens, est un festival de folklore de renommée internationale[1],[2],[3],[4],[5] mettant en scène les musiques, chants, danses et coutumes populaires des cinq continents[6]. Il est organisé chaque année la semaine du 15 août à Confolens, petite cité de caractère de Charente[7].

Festival de Confolens, arts et traditions populaires du monde
Genre Folklore
Lieu Confolens France
Période Semaine du 15 août
Date de création 1958
Fondateurs Henri Désaphie, Auguste-Jacques Rougier
Statut juridique Association loi de 1901
Organisateurs Association du Festival de Confolens, danses et musiques du monde
Site web festivaldeconfolens.com

La transformation de la ville et l'accueil des danseurs, musiciens et festivaliers sont assurés par 350 bénévoles[6], dont l'engagement constitue la clef de voûte du Festival[8]. Durant 6 jours, environ 300 000 touristes[9],[10] affluent pour découvrir 450 artistes dans une ambiance de fête[11]. La cité médiévale vibre alors nuit et jour aux rythmes de musiques, chants et danses aux origines multiples.

Programmation

Ensembles folkloriques

Environ 15 ensembles folkloriques se produisent chaque année lors du Festival. Tous les groupes invités sont présents sur la scène principale du théâtre des Ribières, lors du Gala d’ouverture et du Panorama de clôture du Festival. La scène principale accueille également des spectacles thématiques intitulés « créations éphémères » ou « horizons du monde », lors desquels plusieurs ensembles folkloriques approfondissent leur répertoire. Les groupes se produisent aussi lors de défilés et de spectacles sur les scènes secondaires du centre médiéval de Confolens, à l'occasion de journées "ville en fête" et de soirées "nuit en fête". Des groupes d'animation se produisent en outre dans les rues de Confolens durant le festival.

Le Festival effectue une sélection internationale des groupes folkloriques participants et organise leurs tournées en France, voire en Belgique et en Suisse. La scène confolentaise est réputée pour la qualité, la diversité et l'authenticité des groupes qu'elle accueille : ballets internationaux, Pygmées de Centrafrique, Zoulous d’Afrique, Esquimaux du Kamtchatka, etc.

Édition Pays représentés (nom des groupes folkloriques)
2019

(62e)

Biélorussie (Groupe Polesskie Zori de Pinsk), République du Congo (Biemb'art), Équateur (Grupo Folclorico Tungurahua), Ghana (Nkrabea Dance Ensemble), Hongrie (Ballet National de Hongrie), Martinique (Ensemble Pom'Kanel) Mexique (El Mariachi Valdes), Paraguay (Association Culturelle Mudapy), Pays-Bas (Ensemble Paloina), Turquie (Ensemble Hoy-Tur), France (Bourrée Gannatoise de Gannat, Lo Gerbo Baudo de Confolens). Animation : Foujous de Romans sur Isère, Bunda Blanca de Confolens, I Nu de Nouvelle-Calédonie, Lous Brandalous de Confolens, Diatomalo de Saint-Malo.
2018

(61e)

Botswana (Ensemble Kgaboserto Traditional Troupe), Brésil (Ensemble Flor Ribeirinha de Cuiaba) (arrivés le 16 aout 2018 pour la fin du Festival), Costa Rica (Ensemble Sueños y Semillas), Espagne (Grupo Folklorico Trebeyu), France (Lo Gerbo Baudo de Confolens), Moldavie (Ensemble Veselia), Pérou (C.I.D.A.N. Mi Perù), République Dominicaine (Ballet Folklórico Nacional Dominicano del Ministerio de Cultura[12]), Russie (Souvenir de Saint-Petersbourg), Taïwan (Fei Yang Folk Dance). Animation : Bolivie (Ruphay), Colombie (Ensemble Jipiyam y Raspacanilla), France (Bunda Blanca de Confolens, Lous Brandalous de Confolens) Inde (Jaipurmaharaja Brass Band).
2017

(60e)

Bolivie (Compañía de Danza Acuarela Boliviana de Cochabamba), Canada (Québec) (Ensemble Mackinaw), Colombie (Ensemble Orkeseos), France (La Poulido de Gemo de Gemenos, Lo Gerbo Baudo de Confolens), Kenya (African Tumbas of Kenya Dancers), Ossétie du Nord-Alanie (Ensemble Gorets), Malaisie (Orang Orang Drum Theatre), Mexique (Ballet Folklorique de l'Université de Colima), Nouvelle-Zélande (Whitieria Performing Art de Porirua), Serbie (Akud Spannac). Animation : France (Lous de Bazats des Landes, Bunda Blanca de Confolens, Lous Brandalous de Confolens, Vent de Panique de Montreuil), Italie (Sbandieratori Leone Rampante de Cori), Macédoine du Nord (Fanfarre Kemi Asanov).
2016

(59e)

Burundi (Ikiyago), Chili (Kirqui Wayra), Finlande (Ensemble Tahdittomat), France (Lo Gerbo Baudo de Confolens, Aunis et Saintonge de Saintes), Guatemala (Ballet Moderno y Folklorico Nacional), Porto Rico (Ensemble Brumas de Borikene), Portugal (Grupo Académico de Danzas Ribatjanas de Santarem), République tchèque (Ensemble Kasava), Serbie (Akud Spannac), Ukraine (Ensemble Horytsvit de Lviv). Animations : Écosse (Buccleuch and Queenberry Caledonia Pipe Band), France (Lous Brandalous de Confolens, A Virer de Plougastel), Tahiti (Hei Show Tamure), États-Unis (Coolbone de Nouvelle-Orléans), Mexique (Cuarteto Ventura y Karla Perez).
2015

(58e)

Argentine (Ballet Sentimiento Criollo de Melincue), Colombie (El Balcon de los Artistas de Medellin), Équateur (Ensemble Jahua Ñan de Loja), France (Lo Gerbo Baudo de Confolens, El Foment de la Sardana de Perpignan), Kazakhstan (Ensemble Sherniyaz et Semiplalantinsk de Pavlodar), Kenya (Nairobi Dance Ensemble), Laos (Puang Champa de Luang Prabang), Roumanie (Ensemble Martisorul de Cluj-Napoca), Suisse (Les Zachéos de Sierre), États-Unis (American Footworks de Rexburg). Animations : France (Lous Brandalous de Confolens, Pas Familiy Steen-Band, Le Quadrille Occitan de l'union, El Foment de la Sardana de Perpignan), Pérou (Los Uros Del Titicaca), Portugal (Las Pauliteiras de Miranda de Porto).
2014

(57e)

Bolivie (Compañía de Danza Acuarela Boliviana de Cochabamba), Burkina Faso (Ensemble Facia de Bobo Dioulasso), Chypre du Nord (Academy Art Association Folk Dance Groupe), Costa Rica (Grupo Tiquicia de San José), France (Lo Gerbo Baudo de Confolens), Inde (Shivam Nrutya Cultural Academy), Italie (I Castellani), États fédérés de Micronésie (Nimar Bamboo Dancing Group Ensemble de l'Ile de Yep), Pologne (Ensemble Lublin), République dominicaine (Somo Dominica), Tatarstan (Bulgary Dance Theatre de Naberezhanye Chelny). Animations : Chili (Banda la Tromba), Espagne (La Cuarentuna de Burgos), France (Waki Band de Ile de La Réunion, Lous Brandalous de Confolens).
2013

(56e)

Allemagne (Thüringer Tazaensemble de Rudolstat), Brésil (Aldeia dos Angos de Gravataí), Égypte (Art Appreciation Folk Group d'Alexandrie), France (Lo Gerbo Baudo de Confolens, La Nouch des Sables d'Olonne), Géorgie (Ensemble Marula de Tbilissi), Guadeloupe (Les Balisiers de Basse-Terre), Irlande (Ensemble Culturel Clasac), Panama (Ballet Folklorique Ritmos y Raices Panameñas de Panama), Pérou (Ensemble National de Folklore du Pérou), Sénégal (Ballet Folklorique Fambondy) Thaïlande (Benchama Mharat Folk Dance Troup). Animations : France (Lous Brandalous de Confolens, Les Batuc'ados de Colombes, Bagad Panvrid Ar Beskont), Serbie (Ensemble Kudsrem de Belgrade).
2012

(55e)

Botswana (Makgathana Tapong de Mahalapye), Bulgarie (Théâtre des Danses Folkloriques Naiden Kirov de Roussé), Canada (Troupe de Danse Abénakie Alnôbak), États-Unis (Mississipi Band - Indiens Choctaw), France (Lo Gerbo Baudo de Confolens), Honduras (Asociacion Cultural Zorzales de Sula), Indonésie (Ensemble S1 Prasetiya Mulya Trisakti University), Israël (Groupe de Danses Hallejuah de Haifa), Madagascar (Ensemble Benja Gasi d'Antananarivo), Russie (Ensemble national de chats et de danses Siverko d'Arkhangelsk), Tahiti (Compagne Manahau), Territoires palestiniens (Troupe Gidoor de Doha), Venezuela (Danzas Tipicas Internacional Maracaïbo). Animations : Chili (Banda Folklorique Renacer), Colombie (Comparsa Jipiyam y Raspacanilla), France (Lous Brandalous de Confolens, Bunda Blanca de Confolens, Eric et Valérie avec l'Orgue de Barbarie, Wood Skanak percussion).
2011

(54e)

Afrique du Sud (Ensemble Folklorique Monnyth Art House de la Province de Gauteng), Québec (Ensemble Les Eclusiers de Lachine), Colombie (Compania de Danzas Orkeseos de Bogota), Espagne (Compania Flamenca Carmen Guerero de Cadiz), France (Lo Gerbo Baudo), Inde (Ensemble Folklorique Panghat d'Ahmedabad), Mexique (Ballet Folklorique de l'Université de Colima et Ballet Folklorique Imagenes de Veracruz), Mordovie (Ensemble Folklorique de chants et de danses Umarina), Pérou (Ensemble Folklorique Peru Multicolor de Lima et Les Danseurs de Ciseaux Hermanos Chaves), Tchoukotka (Ensemble Folklorique Esquimau Ergyron), Serbie (Ensemble Srem de Jakovo de Belgrade). Animations : Espagne (Banda de Cornemuses d'Asturies Camin de Fierro de Teverga, Proaza, Santo Adriano), France (Les Saltimbasques du Pays Basque, Lous Brandalous de Confolens, Eric et Valérie et l'Orgue de barbarie), Italie (Sbandieratori Leone Rampante de Cori), États-Unis (Gospel Choir).
2010

(53e)

Antigua-et-Barbuda (Supastars steel orchestra et la compagnie du Théâtre National de Danse), Brésil (Ballet Folklorico Transart d'Alagoas et Grupo Cultural Chalna de Caceres), France (Lo Gerbo Baudo), Hongrie (Ensemble de danse de la Ville de Szentendre), Île de Pâques (Ballet Culturel Rapanui Tumu Henua, Kabardino-Balkarie (Ensemble National Barlkaria de Nalchik), Lituanie (Ensemble Vingis de Vilnius), Niger (Groupe Artistique Aourindé), Panama (Ballet Folclorico Ritmos y Raices Panameñas de Panama), Taïwan (Troupe de Chants et de Danses Aborigènes de Formose), Uruguay Compagnie de Danses Populaires Danzamecia de Montevideo). Animation : Écosse (Vale of Athole Junior Pipe Band), États-Unis (Coolbone), France (Eric et Valérie orgue de barbarie, Lous Brandalous), Macédoine du Nord (Fanfare Rome les frères Durmisevi), Turquie (Otantik Folk Dance Group d'Istanbul), Ukraine (Ensemble Instrumental Prolisok de Dnipropetrovsk).
2009

(52e)

Bachkortostan (Ensemble municipal Miras d'Oufa), Biélorussie (Ensemble populaire Radost de Brest-Litovsk), Colombie (Corporation Folklorica Estefania Caicedo de Baranquilla), Côte d'Ivoire (Hahizé club national d'Abidjan), France (Lo Gerbo Baudo de Confolens et Lous Lanusquests (du 14 au 16 aout), El Foment de la Sardana de Perpignan), Îles Cook (Manavanui cultural Dance Group), Malaisie (Malaysian Hands and Drums Percussion Team), Pérou (Association Culturelle Cosandama), Porto Rico (Ballet Folklorico Brumas de Torito), Slovaquie (Ensemble de danses Gymnik de Bratislava). Animations : Chili (Banda Conmocion), Espagne (La Tuna), France (Eric et Valérie orgue de Barbarie, Lous Brandalous de Confolens, La Banda les Vasastes de Bazas), Îles Salomon (Iare Pan Pie Cultural Group).
2008

(51e)

Argentine (Ballet Folklorique de l'Université de Buenos Aires), Belize (Ballet National), Bénin (Ballet National), Espagne (Grupo de Danzas Adolfo de Castro de Cadiz), France (Lo Gerbo Baudo, Lous Brandalous), Philippines (Ballet National Bayanihan), Kirghizistan (Ensemble Sere), Moldavie (Ensemble Viorica), Nouvelle-Zélande (Whitieria Performing Arts Troup), Oudmourtie (Ensemble National Tanok), Venezuela (Fundacion Danzas Nac Mari Quitar). Animations : Espagne (Banda de Gaitas Avante Cuideiru (Asturies)), Macédoine du Nord (Fanfare Rusit Sakir de Kumanovo).
2007

(50e)

Afrique du Sud (Matsamo Cultural Group), Bulgarie (Théâtre Folklorique Naiden Kirov de Roussé), Chine (Ensemble Artistique des Nationalités des villages du Yunnan), Colombie (Ballet Folklorique d'Antioquia), Cuba (Ensemble Maraguan de Camaguey), Daghestan (Grand Ballet de la Jeunesse du Daghestan), Équateur (Grupo Folclorico Tungurahua d'Ambato), États-Unis (Utah) (Ensemble Bringham Young University de Provo), France (Lo Gerbo Baudo de Confolens), Mexique (Ballet Folklorique de l'Université de Colima), Serbie (Ensemble Branko Krsmanovic de Belgrade), Tahiti (Compagnie de Danses Polynésiennes Manahau), Turquie (Ensemble Hoy-Tur). Animations : Écosse (Mains of Fintry Pipe Band), Italie (Sbandieratori dei Rioni de Cori), Russie (Orchestre Stargorod de Penza et Ensemble Sloboda de ville de Kirov), France (Lous Brandalous)
2006

(49e)

Afrique du Sud (Matsamo Cultural Group), Autriche (Stoabichl Musig de Wiesing), Brésil (Grupo Raizes de Pernambuco), Costa Rica (Compania folklorica Tierra y Cosecha de Cartago), Indonésie (Ensemble culturel Srangar Sri Gemilang), Irlande (Compagnie de Danse Clasac de Dublin), France (Lo Gerbo Baudo, Lous Brandalous), Pérou (Association Culturelle Brizas Del Titicaca et les Danseurs de Ciseaux Hermanos Chaves), Pologne (Ensemble Wisla de Plock), Portugal (Grupo de Bombos Casa da Povo d'opol), Roumanie (Ensemble Timisul de Timisoara), Russie (Ensemble Yamarka de Perm), Slovaquie (Ensemble Partizan de Slovensko Lupca), Venezuela (Danzas Tipicas Maracaibo).
2005

(48e)

Afrique du Sud (Morula Communiti Théâtre Group), Chypre du Nord (Centre de la Jeunesse de Girné), Corée du Sud (Namsadang Baudeogi Pungmul d'Anseong), Égypte (Ismalia ensemble Group d'Ismalia), France (Lo Gerbo Baudo, Lous Brandalous, Bleuniadur de Saint-Pol de Léon, Ensemble Folklorique Matapuna de Futuna)
2004

(47e)

Arménie (Bert d'Erevan), Bolivie (Ballet Nacional de La Paz), Canada (Mackinaw de Drummondville), Chili (Universidad de Tarapaca d'Arica), Colombie (Tierra Colombiana de Bogota), Estonie (Bass Dans Harju county band de Harjumaa), France (Lo Gerbo Baudo, Lous Brandalous, Banda de Chabanais, Banda de Chateauponsac, Ballet Folklorique Pom'Kanel de Martinique), Guatemala (Ensemble National de Guatemala)
2003

(46e)

Argentine (Grand Ballet Argentin de Cordoba), Cuba (Ensemble Artistique Maraguan de Camaguey), Fidji (Ensemble Folklorique Lase-Lase), France (Lo Gerbo Baudo, Lous Brandalous), Italie (Ensemble Citta di Quatro de Sardaigne), Ossétie du Nord (Ensemble Gorets de Vladivkaskaz), Macédoine du Nord (Ensemble Orce Nikolov de Skopje), Pérou (Association Culturelle Jalmay de Lima), Turquie (Ensemble Hoy-Tur d'Ankara), Touva (Ensemble National Sayani), Thaïlande (Lampang Kalanee Folklore Group), Ukraine (Ensemble Hoytsvit de Lviv).
2002

(45e)

Biélorussie (Ensemble populaire Radost de Brest-Litovsk), Bulgarie (Ensemble Naiden Kirov de Roussé), Burundi (Maitres Tambours Batimbo de Bujumbura), Chine (Danses et chants Shaolin Wushu de Lanzishi), Colombie (Ekobios de Danzas de Cartagena), Écosse (Machaughtons val of Atholl pipe band), Équateur (Grupo Folclorico Tungurahua d'Ambato), Espagne (Ballet Carmen Cantero), Finlande (Katrilli d'Helsinki), France (Lo Gerbo Baudo, Lous Brandalous),
2001

(44e)

Afrique du Sud (Thabisong Youth Club de Soweto), Chili (Bafochi), Chine (Danse Imperiale Tang de Shaanxi), Chypre du Nord (Ensemble Folklorique du Nord), Espagne (Ballet Carmen Cubillo de Madrid), Espagne (Banda de Gaitas Avante Cuideiru (Asturies), Compagnie dalmenca Carmen Guererro de Cadiz, Banda Camin de Fierro de Asturies), France (Lo Gerbo Baudo, Lous Brandalous, Banda du Périgord, Banda de Chabanais, Banda de Chateauponsac, Les fusiliers du Roy de la Garde Républicaine),
2000

(43e)

Bolivie (Ballet Nacional de La Paz), Bulgarie (Ensemble des Enfants de la Maison de Rosna Kitka), Cambodge (Troupe des Enfants de l'ASPECA de Siem Reap), République démocratique du Congo (Biemb'art), Costa Rica (Compania folklorica Tierra y Cosecha de Cartago), Espagne (Paisos Catalans Esbart Saint Marti de Barcelone), France (Lo Gerbo Baudo, Lous Brandalous, Pavanes et capriols du Puy en Velay, Les Elastonautes, Opacad d'Exideuil-sur-Vienne, Maritzuli, Les Enfants d'Arauzio, Compagnie multirégionale, Debout sur le Zinc, Son Del Corazon, To'A Reva de Tahiti, Manivelle et p'tits trous, Los Buffadors Banda, Banda du Périgord, Les Sans soucis de Bordeaux, Baiona, Okile de Saint Pierre de la Réunion, La banda de Bessines, Pena de Guindailleurs, Les musiciens en folie, Banda de Chabanais, Bandastics de Brenne, La Chatelaude),
1999

(42e)

Chili (Bafochi), Chine (Tambours de bronze de Nanning), Cuba (Cutumba de Santiago), Égypte (Ballet Folklorique Reda du Caire), France (Lo Gerbo Baudo, Lous Brandalous, Avenir musical du Limousin de Limoges, Melting Pot, Les Moujiks, Laride), Grèce (Groupe Folklorique de Naoussa), Hongrie (Ensemble Bihari de Budapest)
1998

(41e)

Argentine (U ballet Argentino de Buenos Aires), Arménie (Ballet Folklorique Aravot d'Erevan), Angleterre (West Yorkshire fire Service Pipe Band), Chili (America Canta), Chine (Petite Aigrette de Xiamen), Colombie (Antioquia de Medellin), Espagne (Al Andalous de Cadiz, Guretzat musika banda de Portugalete), France (Lo Gerbo Baudo, Lous Brandalous, Groupe de salsa Catimbo, Eostiged ar Stangala de Quimper, Follen, Frusque, Pavanes et capriols du Puy en Velay),
1997

(40e)

Belgique (Société Royale des Gilles de Bouvy), Brésil (Ballet Folklorique de Bahia), Bulgarie (Ensemble Naiden Kirov de Roussé), Corée du Sud (Lee Kyung Hwa Dance Company de Seoul), Équateur (Grupo Folclorico Tungurahua d'Ambato), Espagne (Banda Musicale Canavera d'alcanar), États-Unis (BYU de Provo), France (Lo Gerbo Baudo, La Capouliero de Martigues, Lous Brandalous, Compagne Melting spot de Villeneuve d'Ascq, Groupe de salsa Catimbo, Banda Los Cumbancheros de Mont de Marsan, Ecole de Samba Macunaima de Bordeaux, Orchestre Cocktail),
1996

(39e)

Allemagne (Association Musicale de Beibuir), Argentine (Grupo de Danzas Argentina de Cordoba), République centrafricaine (Pygmées Mayeye de Bayanga), Chili (Bafona de Santiago de Chile), Colombie (Antioquia de Medellin), Espagne (Tuna universiatria de Vitoria, Tajastate de Santa Cruz de Tenerife), France (Lo Gerbo Baudo, Folk Drumlin, Lous Brandalous, La java des Gaspards, Deishovida fast folk, Africa Sound, Groupe de Labouheyre), Hongrie (Ensemble Ando Drom de Budapest, Ensemble Szinvavogyi de Miskolc),
1995

(38e)

Belize (Ballets du Bénin de Cotonou), Brésil (Ballet Folklorique de Bahia), Chine (Compagnie des chants et des danses de Lan Zhou), Écosse (Loretto pipes and Drums), France (Lo Gerbo Baudo, Les Jolivettes de Reims, Folk Drumlin, Sol Andino, Lous Brandalous, Banda la Châtelaine de Rochechouart), Îles Cook (Royal Rarotongans de Rarotonga)
1994

(37e)

Burundi (Maitres Tambours Batimbo de Bujumbura), Canada (Northern Shadow Dancers de Dawson Creek), Espagne (Grupo de Danzas de Madrid, Agrupacion musical La Artistic de Carlet), Finlande (Trio Musical de Laponie), France (Lo Gerbo Baudo),
1993

(36e)

Allemagne (Big Band de Mechernich, Fanfarre Traditionnelle Bandalpina), Argentine (Ballet Folklorique de l'Université de Buenos Aires), République centrafricaine (Ballet National de Bangui), Croatie (Ensemble Folklorique Ivan Goran Kovasic de Zagreb), France (Lo Gerbo Baudo), Iles Vierges americaines (Compagnie Nationale de Sainte-Croix), Italie (Groupe Folklorique Chino Ermacora de Tarsento), Macédoine (Ensemble Orce Nikolov de Skopje), Malaisie (Ensemble Batki de Kuala Lumpur), Nouvelle-Zélande (Ma-Wai-Hakona Maori Cultural Group), Paraguay (Ensemble Paraguay-Ñee d'Asuncion), Pérou (Ballet Amankay de Lima), Philippines (Ensemble Fiesta Filipana), Pologne (Ensemble Warszawa de Varsovie), Russie (Ensemble Folklorique les Or du Printemps), Slovénie (Académie Folklorique des étudiants de Maribor), Turquie (Ensemble Hoy-Tur d'Ankara). Animations : Bandalpina, Ukraine (Groupe Maroussia).
1992

(35e)

Afrique du Sud (Pace Dance de Capetown), Autriche (Fanfarre Patcherkofel Baum), Antigua-et-Barbuda (Gemonites Steel Orchestra), Brésil (Querencia do Sul de Curitiba), Bulgarie (Ensemble Naiden Kirov de Roussé), Chili (Grupo Chamal de Santiago), Colombie (Grupo de Danzas folcloricas de Yumbo de Cali), Corée du Sud (Choom Tan Som Dance Troup de Seoul), Cuba (27 de Noviembre), Équateur (Grupo Folclorico Tungurahua d'Ambato), Espagne (Coros y Danzas d'Extremadura de Badajoz), France (Lo Gerbo Baudo, Oinak Arin), Hongrie (Ensemble Ando Drom de Budapest)
1991

(34e)

Allemagne (Big Band de Mechernich), Cameroun (Ensemble Royal de Foumban), Canada (Mackinaw de Drummondvile), Chine (Ensemble de Danses du Tibet), Écosse (Ensemble de danses et Pipe Band de Drumalban), Espagne (Ballet Catalan de Rubi Barcelone), France (Lo Gerbo Baudo, Les Gitans du Roussillon), Géorgie (Ensemble M'Tiebi), Hongrie (Ensemble Erkel Ferenc de Budapest)
1990

(33e)

Albanie (Girokastria de Tirana), Bulgarie (Ensemble Hebar de Plovdiv), Chine (Ensemble Artistique des Nationalités des villages du Yunnan), Équateur (Grupo Folclorico Tungurahua d'Ambato), Espagne (Grupacion Lembranzas de Vigo, Adolfo de Castro de Cadiz), France (Lo Gerbo Baudo, Les Pibolous de Celles sur Belle)
1989

(32e)

Algérie (Etafath de Tizi Ouzou), Argentine (Compañia Argentina de Santa Fe), Corée du Nord (Troupe artistique de la Jeunesse nord-coréenne), États-Unis (Cloggers USA), France (Lo Gerbo Baudo, plusieurs groupes bretons a l'occasion de la Création Bretonne, harmonie municipale de Gambsheim)
1988

(31e)

Azerbaïdjan (Guioulistan), Bolivie (Ballet Nacional de La Paz), Chili (Ballet Folklorique San Bernardo), Corée du Sud (Tang Sun Young Troupe de Seoul), Cuba (3 de Diciembre De Santiago), Égypte (Ballet National du Caire), Espagne (Cajade Ahorros de Cadix), France (Lo Gerbo Baudo, plusieurs groupes Basques à l'occasion du spectacle Zorzito), Grèce (Groupe Kalarrytes de Iaonnina), Haïti (Ensemble bacoulou de Port-aux-Princes)
1987

(30e)

Belgique (Corps de Musique de la Garde de Waterloo), Bulgarie (Ensemble George Dimitrov de Varna et Ensemble Horovod de Varna), Chine (Chants et Danses du canton du Guangdong), Colombie (Institut National Folklorique Zapata Oivella de Bogota de Cali), Corée du Sud (Tang Sun Young Troupe de Seoul), États-Unis (BYU de Provo), France (Ciamada nissarda de Nice, Lo Gerbo Baudo, La Capouliero de Martigues, Orchestre de jazz Jambalaya), Hongrie (Ensemble Vidorcski de Gyongyos)
1986

(29e)

Brésil (Tropeiros de Borborema de Campina Grande), Burkina Faso (Kouledafourou Zoodia de Bobo Dioulasso), Canada (Harmonie de Val Maurice de Shawinigan), Costa Rica (Grupo Folkorico Curime de San José), Écosse (Pipe Band de Forth), Équateur (Grupo Folclorico Tungurahua d'Ambato), Espagne (Alto Aragon de Jaca), France (Lo Gerbo Baudo, Lous Pastous Seignossais de Seignosse, Lous Picataus de la Tour Piégut, Groupe d'Oberseebach de Subach), Haïti (Ensemble bacoulou de Port-aux-Princes),
1985

(28e)

Allemagne (Trachtenkapelle Elsters/Rhon de Hofbieber), Angola (Groupe de Danses de Luanda), Argentine (Compañia Argentina de Santa Fe), Bulgarie (Ensemble de Danses de Varna), Chine (Ensemble d'art Shaanai de Xian), Colombie (Ballet Folklorique de Bogota), Écosse (Daniel Stewart's ans Melville collège pipe Band), Espagne (Ballet Carmen Cubillo de Madrid), France (Lo Gerbo Baudo, Begiralek de Saint-Jean-de-Luz, L'Ecole du Mont Gargand de Crozille-sur-Brillance, La Guerouée de Gatine en Valençay, Les Galvachers de Château Chinon), Hongrie (Ensemble de l'université de l'horticulture de Budapest)
1984

(27e)

Bolivie (Ballet Folklorico de Cochabamba), Égypte (Ballet National du Caire), Espagne (Tuna de Grenade), France (Lo Gerbo Baudo, Bagad d'Auray, Compagnie de Danses Populaire Française, La Quiolée du grand Pressigny, Los Gouyos orthéziens d'Orthez), Grèce (Groupe folklorique du lycée d'Agrinion), Guatemala (Ensemble Guatemarimba de Guatemala City)
1983

(26e)

Algérie (Ensemble National), Azerbaïdjan (Kenioul de Bakou), Chine (Troupe Artistique du Liao Ning), Colombie (Ballet Folklorique de Bogota), États-Unis (Rutherford Country Square Dancers de Tenessee), Finlande (Katrilli d'Helsinki), France (Lo Gerbo Baudo, Les Maitres de la Rose d'Anjou de Doué la Fontaine, La Capouliero de Martigues, Saut'Palisse de Juillac-le-Coq), Hongrie (Ensemble Jaszagi de Budapest)
1982

(25e)

Belgique (Les Gilles Marchiennois de Charleroi), Brésil (Tradicoes folkloricas Caerenses de Caruaru), Bulgarie (Ensemble Naiden Kirov de Roussé), République démocratique du Congo (Theatre Lemba), République Dominicaine (Ballet Folklórico Nacional Dominicano del Ministerio de Cultura), Espagne (Grupo de Danzas de Madrid), États-Unis (BYU de Provo), France (Lo Gerbo Baudo, Le Kevrenn Ar Flamm Bagad de Brest, Lous Pastous Seignossais de Seignosse
1981

(24e)

Allemagne fédérale (Trachtenkapelle Elters/Rhon de Hofbieber), Bulgarie (Groupe Folklorique de la Maison de la Culture de Sofia), Chine (Troupe des Chorégraphes Chinois de Pékin), Costa Rica (Grupo Folkorico Curime de San José), Écosse (Pipe Band d'Edimbourg), Équateur (Grupo Folklorico Tungurahua d'Ambato), Espagne (Coros y Danzas de Madrid), France (La Capouliero de Martigues, Saut'Palisse de Juillac-le-Coq, Lo Gerbo Baudo de Confolens), Israël (Ensemble Folklorique de la municipalité d'Haïfa), Mexique (Ballet National de Mexico), Pologne (Ensemble Slowyanki de Cracovie), Portugal (Grupo Folclorico de Sidados d'Oliveira de Azemeis), Sri Lanka (Groupe Pulasthi Art Circle de Kotte), Union des républiques socialistes soviétiques (Le Grand Ballet du Daghestan).
1980

(23e)

Argentine (Grupo de Danzas Argentinas de Cordoba et Groupe Kapacuna - Benn Pott), Arménie (Ensemble Navasart, Groupe d'émigrés Arméniens), Chili (Grupo Chileno de Santiago de Chile), États-Unis (Illinois (Groupe American Heritage Dancers de Normal)), France (Lo Gerbo Baudo de Confolens, Groupe Rondalla Maribel de Perpignan, Annie et Artus, Banda de la Clau de Porter), Hongrie (Ensemble Belabartok de Budapest), Malaisie (Tradiosa cultural Troup de Kuala Lampur), Roumanie (Ensemble Doina Timisului de Timisoara), Tchécoslovaquie (Harmonie de Kyjov), Turquie (Groupe Bakirkoy Halkevi Derneji d'Istanbul), Yougoslavie (Ensemble Mirko Srzentic de Titograd), Zaïre (Troupe Nationale de Zaïre de Kinshasa).
1979

(22e)

Bulgarie (Ensemble Rosna Kitka de Sofia), Colombie (Grupo de Danzas Universidad del Valle de Cali), Égypte (Troupe Egyptienne de Danses Folkloriques d'Alexandrie), Espagne (Ballet de Carmen Cubillo), France (La Bourrée d'Aurillac, La Sabotée Sancerroise de Chavignol, Les Echassiers Seignossais, Lo Gerbo Baudo, Le Bagad d'Auray, Le Bagad Belimor), République dominicaine (Ballet Folclorico de Santo Domingo), Mexique (Ballet Folklorico de l'Académie de la Culture de Saltillo), Pologne (Ensemble Poloniny de Rzeszow), Portugal (Rancho Folclorico e Grupo Genico de Alpiarca), Suisse (Groupe Folklorique Le Feuillu de Plan-les-Ouates), Union des républiques socialistes soviétiques (Ensemble Ranista de Grodno (Biélorussie)), Tchécoslovaquie (Ensemble Urpin de Banska Bystrinca).
1978

(21e)

Allemagne (Trachtenkapelle Elsters/Rhon de Hofbieber, Folklore Ensemble des Bezirles Gera), Argentine (Groupe Kapacuna - Benn Pott), Corée du Sud (Pongsan Mask Dance drama de Seoul), Espagne (Alto Aragon de Jaca), France (Lou Ceu de Pau, Ciamada nissarda de Nice, Lo Gerbo Baudo, Banda les Baladins d'Hasparren), Hongrie (Ensemble National de Szeged)
1977

(20ème)

Allemagne (Trachtenkapelle Elsters/Rhon de Hofbieber), Bulgarie (Ensemble Naiden Kirov de Roussé), Écosse (Monton Hill colliery Pipe Band), États-Unis (BYU de Provo), France (Lo Gerbo Baudo, Les Compagnons de la Clairefontaine de Poitiers, Bagad de Kemper, Grand Ballet de Tahiti, Les Apjassons de Matha), Géorgie (Gorda de Koutaisie),
1976

(19ème)

Bolivie (Los Ruphay de La Paz), Côte d'Ivoire (Les Compagnons d'Akati), Espagne (Coros y Danzas de Tenerife), France (Lo Gerbo Baudo, Les Troubadours Montluçonnais de Montluçon, Bagad de Douarnenez, Les Maitres de la Rose d'Anjou de Doué la Fontaine, Banda les Baladins d'Hasparren), Hongrie (Un siècle de musique hongroise de Budapest)
1975

(18ème)

Angleterre (London Folk de la Ville de Londres), Finlande (Karlia d'Helsinki), France (Les amis du Vieux Poitou de Chatellerault, Lo Gerbo Baudo, Le Kevrenn Ar Flamm Bagad de Brest, La Marchoise de Gençay, Bagad Kemper de Quimper, Lous Pastous Seignossais de Seignosse),
1974

(17ème)

Allemagne (Folklore Ensemble des Bezirles Gera, Stadtkapelle Hanauer Musikverein de Kehl), Belgique (Groupe Jan Pirrewit de Schoten), Bolivie (Los Ruphay de La Paz), Bulgarie (Ensemble Rosna Kitka de Sofia), Espagne (Coros y Danzas de Fuengirola, Coros y Danzas de Viveros), France (Lous de Bazats, Lo Gerbo Baudo, L'avant deux du Bocage de Cerizay, La Chavane de Montbel de Château sur Allier), Hongrie (Groupe artistique Vasas de Budapest)
1973

(16ème)

Allemagne (Fanfarenzug d'Aulendorf), République démocratique du Congo (Ballet Les Diabou de Brazzaville), France (Lo Gerbo Baudo, El Foment de la Sardana de Perpignan, EMpi et Riaume de Romans, Bagad er Mlinerion de Vannes, Cercle Celtique Brizeux de Lorient), Grèce (Groupe Lykion ton Ellinidon d'Athènes)
1972

(15ème)

Allemagne (Bitburger Volkstanzgruppe de Bitburg), Argentine (Groupe Kapacuna - Benn Pott), Bahamas (Nassau Civic Ballet), Bolivie (Los Jairas y Dominguez de la Paz), Bulgarie (Svetlina de Sofia), Espagne (Coros y Danzas de Logorno, Coros y Danzas d'Alicante), États-Unis (BYU de Provo), France (Lo Gerbo Baudo, Le Kevrenn Ar Flamm Bagad de Brest, Roudelet félibréen de Château Gombert de Marseille, Ballets Occitans de Toulouse)
1971

(14ème)

Allemagne (Fanfarencorprs de Völklingen Saar), Bulgarie (Ensemble Naiden Kirov de Roussé), Espagne (Santa Cecilia de Huesca, Coros y Danzas de Asturias de Gijon), France (Lo Gerbo Baudo, Lou Velout d'Arles, Froupes Folklorique des Provinces d'Outre Mer, Li Cigaloun Arlaten d'Arles, Troupe Equestres des Gardiens d'Arles, La Marchoise de Gençay), Hongrie (Groupe artistique Vasas de Budapest),
1970

(13ème)

Espagne (Coros y Danzas de Grenade, Coros y Danzas de Caceres), France (Lo Gerbo Baudo, Les Macciaghiolis de Bastia, Bagad d'Auray, Bagad Kevrenn C'hlazig de Quimper, Les telenn Bleimor, Les Compagnons de la Clairefontaine de Poitiers), Géorgie (Salqhino de Roustavi), Grèce (Groupe Folklorique de Naoussa)
1969

(12ème)

Canada (Sortilèges de Montréal), Écosse (Dalklith pipe Band de Midlothian), Espagne (Grupo de Danzas de Lorca, Grupo de Danzas de Santander), France (Lo Gerbo Baudo, Compagnie Marc Leclerc d'Angers, Ballets Populaires Poitevins de la Mothe Saint-Heray, La Nouch des Sables d'Olonne), Hongrie (Ensemble de Czardas de Gödöllö)
1968

(11ème)

Cambodge (Groupe Folklorique Kmer de la Maison du Cambodge), Espagne (Grupo de Danzas de Madrid, Grupo de Danzas de Saint-Jacques de Compostelle), France (Aunis et Saintonge de Saintes, Lo Gerbo Baudo, Les Tahulins de Lignères en Berry, Les Aiglons de Quincy, La Bourrée Limousine de Brive, Saint-Régionale Alfred Rossel de Cherbourg), Hongrie (Ensemble de danses de la coopérative de Dombovar)
1967

(10ème)an

Bulgarie (Ensemble de Danses des Enseignants de Sofia), Espagne (Grupo Folclorico d'Aragon "Jota" de Saragosse), France (Le Kevrenn Ar Flamm Bagad de Brest, Lo Gerbo Baudo de Confolens, Lous Cigalous de Morcenx, Le Soleil d'Or de Toulouse, Lous Velhadours de Saint Junien), Grèce (Groupe Corfiote de Corfou), Liban (Ensemble Folklorique de la M.E.A. de Beyrouth, Portugal (Rancho Infantil de Santarem, Rancho Tipico de Renguengua), Suisse (La Gérondine Harmonie Valaisanne de Sierre).
1966

(9ème)

Allemagne (Musikverein Harmonie de Villingen), Angleterre (Folk Dance Society d'Exeter), Belgique (Compagnie Folklorique Fanny Thibout de Liège), Écosse (Pipes and Drums du 277ème Field Regiment), France (Les amis du Vieux Poitou de Chatellerault, Lo Gerbo Baudo, Les Troubadours Montluçonnais de Montluçon, Les Macciaghiolis de Bastia, Les Magnauds du Pont de Beauvoisin),
1965

(8ème)

Allemagne (Knabenkapelle de Meersburg), Écosse (Juniper Green Dancers d'Edimbourg), France (Lo Gerbo Baudo, Emeraude de Basse-Terre, Cigognes d'Alsace, Compagnons du Mouchoir de Cholet, La Gouline Sarthoise du Mans),
1964

(7ème)

Allemagne (Dusseldorfer Grashüpper), Îles Canaries (Roque-Nublo de Las Palmas), Espagne (Grupo de Danzas de Jean), Estonie (Kassari), France (Lo Gerbo Baudo de Confolens, Cercle Celtique de Concarneau, Le Moulin Vert (Bagad de Quimper), Orai-Bat de Bayonne, La Pastourelle de Rodez, Les Gars du Tsarolais de Charolles), Guadeloupe (Emeraude de Basse Terre), Hongrie (Ensemble de Czardas de Gödöllö), Irlande (St-Leonards Irish Folk Dance Society), Suisse (Le Feuillu de Genève), Tchécoslovaquie (Hradistan de Prague).
1963

(6ème)

Allemagne (Stadtkapelle Hanauer Musikverein de Kehl, Danseurs de la Vallée du Rhin), Angleterre (Folk Dance Society d'Exeter), France (Lous Velhadours de Saint-Junien, Les amis du Vieux Poitou de Chatellerault, Lous de Bazats, Lo Gerbo Baudo, Lo Coquetto de Marseille, Les Vaillants d'Ossun),
1962

(5ème)

Écosse (University New Scotland d'Edimbourg), Espagne (Coral polifonica folles novas de la Corogne), États-Unis (Las Texas Reelers), France (Lou Ceu de Pau, Bagad de Lann-Bihoué, Les Maitres Sonneurs du Berry, Lo Gerbo Baudo, La Bourée d'Aurillac, Le Costume Tornurgeois de Tournus, Catalan et Cobla d'Amélie-les-Bains, Blaudes et Coiffes de Cean), Grèce (Danses et chansons de Corfou), Hongrie (Ensemble des cheminots de Szolonok)
1961

(4ème)

Arménie (Ballets arméniens de Sossi), Belgique (Les Cramignons de Liège), France (Lous Reoules de la Réole, La Charante limousine de Saint-Germain, Bagad de Brest, Ciamada nissarda de Nice, Tambourinaires de Brignoles, La Savoir de Chambéry, L'Eterbeuil de Château-Garnier, Lo Gerbo Baudo), Hongrie (Ballet hongrois de Budapest)
1960

(3ème)

Bosnie-Herzégovine (Miljenko Cvitkovic de Sarajevo), Espagne (Santa Cecilia de Huesca), France (Lous Velhadours de Saint-Junien, La Charante limousine de Saint-Germain, Vichy et ses sources de Vichy, L'Ecole du Barbichet de Limoges, Groupe d'Obermodern, Le Soleil d'Or de Toulouse, Quic en Groigne de Saint-Malo),
1959

(2ème)

Écosse (Pipe Band du 402ème Régiment d'Artillerie Highlanders de Greenock), France (Lous Velhadours de Saint-Junien, Bagad et cercle de Guérande, Les Maitres Sonneurs du Berry, Aunis et Saintonge de Saintes, Groupe des Antilles et Guyanne de Bordeaux, Les Chasseurs du Comminges, La Farandole des Cheminots de Nimes),
1958

(1er)

France (Gas du Berry, Ecole Ventadour de Tulle, Lous Velhadours de Saint-Junien, Les amis du Vieux Poitou de Chatellerault, Le Marais Vendéen de Challans, Lous de Bazats, Cercle Celtique de Bannalec, Lou Ceu de Pau, Bi Harri de Biarritz, Cercle des Jeunes Filles de l'ile de Groix, Bagad de Lann-Bihoué, Lous Reoules de la Réole)

Concerts

De grands noms de la scène musicale française et internationale ont émaillé le Festival de leur gloire (Faudel, Kassav).

Édition Artiste(s)
2020 Yannick Noa, Mes souliers sont rouges, Soldat Louis, Wazoo[13]
2019 Tri Yann[14], Le Condor[15]
2018 I Muvrini[16], Les Moines de Shaolin
2017 Nadau, Celtic Legends, Bagad de Lann-Bihoué
2016 Pas de tête d'affiche
2015 Sergent Garcia
2014 Pas de Tête d'Affiche
2013 Pas de Tête d'Affiche
2012 La Fanfare en pétard, Caravan Palace
2011 Carlos Núñez, Dan Ar Braz
2010 Renan Luce
2009 Kevrenn Alré, Les Oiseaux de Barback
2008 Chico et les Gyspies, Bratsch
2007 Tri Yann[14], Urban Trad
2006 Enrico Matias[17], Nadau
2005 Jimmy Cliff
2004
2003
2002 Bernard Lavilliers
2001
2000 Johnny Clegg
1999 Tri Yann[14]
1998 Manu Dibango
1997 Khaled[18]

Festi'Bambins et Folk'Enfants

À partir de 2017, le Festival introduit une programmation dédiée aux enfants. Présentée en conférence de presse par les enfants du Confolentais[19],[20], celle-ci prévoit des spectacles interactifs visant l'initiation aux danses et musiques du monde (Folk'Enfants, à partir de 3 ans) et d'ateliers créatifs et musicaux (Festi'Bambins, à partir de 7 ans). Une mascotte, Balilo, déambule dans les rues de Confolens à la rencontre des enfants et participle aux conference de presse. Enfin, un accès gratuit à certains spectacles et concerts est instauré pour les enfants de moins de 12 ans[21].

Ateliers de danse

Scène off

Philosophie

Le Festival de Confolens a pour ambition d’assurer la transition d’une culture de violence et de discrimination vers une culture du dialogue, de la tolérance et de la solidarité. Confolens, « c’est une leçon d’humilité et d’humanité, il s’agit d’aller au cœur de la danse »[22], affirme le poète et romancier Raymon Leclerc[23],[24].

La flamme du festival symbolise la joie, l'amour, l'amitié et la paix.

Histoire

Création du festival (1956-1960)

À l'origine, un Congrès eucharistique (1956)

Un Congrès eucharistique[25], organisé à Confolens durant trois jours en juin 1956, attire de nombreux catholiques venus participer à des processions, messes, prières et à un spectacle sur la vie du Christ[26],[27]. Le succès populaire de cette manifestation encourage la municipalité à vouloir renouveler l'initiative.

Influence du Festival des Filets bleus (1957)

Victor Carlu, retraité breton installé à Confolens, suggère d'organiser une fête folklorique inspirée du Festival des Filets bleus créé en 1905 à Concarneau. Henri Dezaphie, fort de l'organisation d'une grande fête pour le retour des prisonniers à la fin de la Seconde Guerre mondiale, prend l'initiative de préparer la 1re édition des rencontres de Folklore de Pays d'ouest. Il assiste à la 52e édition du Festival des Filets bleus en 1957 et tombe sous le charme des sonneurs-marins bretons de Bagad Lann-Bihoué. Auguste-Jacques Rougier, principal du collège Émile Roux, parvient à convaincre cet ensemble de se produire à Confolens[8].

Création des rencontres de Folklore de Pays d'ouest (1958)

Le comité d'organisation des 1ères rencontres de Folklore des Pays d'ouest, présidé par Auguste-Jacques Rougier, organise la venue de 13 troupes issues de la région et au-delà de l'Ouest de la France, avec en tête d'affiche le Bagad des marins de Lann Bihoué. Certains des temps forts du Festival sont initiés dès la 1re édition : un défilé le long de l'artère principale de la ville, un spectacle sur la place de l'hôtel de ville accueillant 3 000 spectateurs et une grande messe le 15 août.

Création du groupe folklorique Lo Gerbo Baudo (1960)

L'ensemble Lo Gerbo Baudo[28] est fondé en 1960, deux ans après la 1re édition du Festival de Confolens. Cet ensemble de chants, musiques et danses a pour but de faire vivre et de promouvoir les arts et traditions populaires de Charente Limousine. Il tire son nom de la "gerba bauda", tradition consistant à décorer la dernière gerbe de la moisson avant de la ramener à la ferme[29]. En 2017, le groupe est composé de douze couples de danseuses et danseurs, de musiciens (accordéon diatonique, cabrette à soufflet, chabrette à bouche, vielle à roue, percussions), de deux costumières, et compte une section de 26 enfants[30].

Affirmation d'une ambition pacifiste et universaliste (1959-1970)

Internationalisation du Festival (1959-1969)

L’idée germe de généraliser les échanges de groupes entre divers pays.

Création du CIOFF (1970)

À l'occasion de la 15e édition du Festival de Confolens, Henri Coursaget invite, du 8 au 10 août 1970, des responsables d’arts et traditions populaires de Belgique, Hongrie, Grande-Bretagne, Pays-Bas, Portugal, Suisse, Roumanie, d'URSS et de Yougoslavie à venir discuter le projet d’une association internationale qui lierait des festivals de folklore dans le monde, avec deux objectifs: encourager les échanges culturels entre pays, et promouvoir la paix mondiale. Une première réunion a lieu le 8 août 1970 à la mairie de Confolens, et les statuts du Conseil international des organisations de festivals de folklore sont déposés le 10 août 1970 à la sous-préfecture de Confolens. Ce comité sera par la suite rebaptisé Conseil international des organisations de festivals de folklore, conservant le sigle CIOFF.

Au cœur de la Guerre froide, le CIOFF porte un idéal à vocation universelle, la Paix dans le monde, matérialisé par un projet concret : des échanges internationaux entre festivals de folklore. Cette double ambition du CIOFF, idéaliste et pragmatique, est résumée dans une expression récurrente : «la fraternité entre les peuples». « Nous poursuivions alors 2 buts », écrit Henri Coursaget en 2006 : «créer des liens de plus en plus forts avec les différents festivals d’Europe et permettre la venue de groupes plus lointains avec possibilités de tournées», et «par ces échanges de plus en plus nombreux créer une fraternité toujours plus grande et servir la cause de la PAIX».

En 2007, après 49 ans à la tête du Festival, Henri Coursaget en quitte la présidence au terme de la 50e edition.

Résilience face aux difficultés (2000-2020)

Autonomie financière

Au début des années 2000, le Festival a été confronté, comme de nombreuses associations culturelles dont l'équilibre financier repose sur des subventions, à une réduction des dotations de l’État au travers de la DRAC (Ministère de la Culture). Afin d'assurer sa pérénité, l'Association du Festival a renforcé ses efforts de recherche de l'autonomie financière. En 2017, le Festival est ainsi autofinancé à hauteur de 80%, et bénéficie du soutien de la Région de Nouvelle-Aquitaine, du Département de la Charente, de la Communauté de communes de Charente Limousine et de la ville[2].

Sécurité dans le contexte de lutte contre le terrorisme

Les lignes directrices du Ministère de l'intérieur dans le cadre du Plan Vigipirate de 2015 sont durcies[31] après l'Attentat de Nice le 14 juillet 2016, se traduisant notamment par l'exigence de mise en place d'un dispositif anti-intrusion des véhicules. Prenant acte des obstacles à leur mise en œuvre à Confolens[32] (délai de quelques semaines, moyens financiers limités, forte contrainte logistique liée au cloisonnement d'un centre-bourg incluant des axes passants et à la sécurisation d'environ 300 000 personnes), la prefecture suggère l'annulation de la 58e édition du Festival. Grâce à la forte mobilisation locale, le Festival est finalement maintenu : les entreprises de construction de la région confolentaise mettent à disposition leurs engins de chantiers pour fermer les axes passants, et des bénévoles assurent jour et nuit une permanence aux entrées de la ville[33].

Nouveau souffle pour le Festival et le folklore (2010-2020)

Intéractivité

Jeunesse

Rôle des réfugiés

À la demande du Ministère de l'Intérieur, Confolens accueille des migrants et réfugiés depuis 2015 puis ouvre un centre d’accueil et d’orientation (CAO) provisoire en 2018[34]. Les migrants accueillis sont encouragés à contribuer à l'organisation du Festival, sur scène et en coulisses[35], conformément au message fraternel du Festival. Lors de la cérémonie officielle d’ouverture de la 61e édition du Festival, en août 2018, la flamme du festival est symboliquement allumée par un migrant[36].

Constatant une forme d'indifférence administrative suite à la mobilité contrainte vers d'autres centres d'accueil de migrants intégrés à la vie confolentaise, la Présidente du Festival, Christine Coursaget, le Vice-président, Sébastien Vignaud et d'autres membres du Conseil d'administration du Festival initient un collectif pour alerter sur le sort des migrants et dénoncer les dysfonctionnements de la politique migratoire[37].

Valorisation des traditions populaires au long de l'année

En 2019, l’association du Festival met en place des ateliers de breakdance à Confolens, en partenariat avec la DRAC[38].

Organisation

L’association « Festival de Confolens, arts et traditions populaires du monde » régie par la loi du 1er juillet 1901 a pour but l’organisation d’un festival international d’arts et traditions populaires.

Conseil d'administration

Le conseil d’administration est composé de 17 membres bénévoles, élus par les adhérents. Élus pour 3 ans, ils s’impliquent dans l’organisation et la direction de l’association. Le Bureau du Festival se compose d’un président, d’un vice-président, d’un trésorier, d’un trésorier adjoint, d’un secrétaire et d’un secrétaire adjoint. Les membres de ce bureau sont élus par les membres du conseil d’administration.

Presidence Mandat
Christine Coursaget 2017-....
Xavier Soupizet 2011-2017
Philippe Bouty 2007-2011
Henri Coursaget 1959-2007
Auguste-Jacques Rougier 1958

Bénévoles

Près de 400 bénévoles agissent avec fidélité et ferveur pour que le festival se déroule tous les ans dans les meilleures conditions possibles. Leur travail et leur dévouement sont reconnus indispensables au développement du festival, et les garants de ce rassemblement humain œuvrant pour la paix, la fraternité entre les peuples et la tolérance universelle[8]. Les équipes de bénévoles sont réparties en sections thématiques (hébergement, billeterie, restauration, accompagnement des groupes, etc.) ou géographiques (Théâtre des Ribières, Place Henri Coursaget, Arènes Crevelier, etc.).

Anecdotes

Trame de fond du film "Ensemble, nous allons vivre une très, très grande histoire d'amour..."

L'intrigue du film "Ensemble, nous allons vivre une très, très grande histoire d'amour..." de Pascal Thomas, sorti en 2010, se noue durant le Festival de Confolens. Les deux personnages principaux, Dorothée (Marina Hands) et Nicolas (Julien Doré), font partie de deux groupes de danses folkloriques en représentation au Festival[39],[40]. Au hasard des spectacles, leurs regards se croisent et c'est le coup de foudre. Le Festival se termine pourtant et chacun doit regagner sa province...

Notes et références

  1. (en) Rachel Loos, « One man has turned a folk festival into a global peace campaign », The Times, (ISSN 0140-0460, lire en ligne, consulté le 16 décembre 2019)
  2. « Confolens, plaque tournante internationale des danses populaires », Le Monde, (lire en ligne, consulté le 17 décembre 2019)
  3. « Confolens (16) : soixante ans que le festival fait guincher le monde entier », sur SudOuest.fr (consulté le 15 décembre 2019)
  4. Par Fabien PaillotLe 12 août 2019 à 12h23, « Nouvelle-Aquitaine : le festival de Confolens débute ce lundi », sur leparisien.fr, (consulté le 15 décembre 2019)
  5. (en) CIOFF International, « Henri Coursaget and the Confolens Festival », sur www.cioff.org, (consulté le 16 décembre 2019)
  6. « Fonctionnement et philosophie », sur Festival de Confolens (consulté le 15 décembre 2019)
  7. « Confolens | Petites cités de caractère », sur petitescitesdecaractere.com (consulté le 15 décembre 2019)
  8. « Un peu d'histoire », sur Festival de Confolens (consulté le 16 décembre 2019)
  9. Par G. T. Le 12 août 2000 à 00h00, « Johnny Clegg à Confolens », sur leparisien.fr, (consulté le 17 décembre 2019)
  10. « L'esprit du festival de Confolens en 7 vidéos », sur France 3 Nouvelle-Aquitaine (consulté le 17 décembre 2019)
  11. « Confolens à la confluence des peuples », sur Libération.fr, (consulté le 16 décembre 2019)
  12. (es) « Ballet Folklórico Nacional actuará en festival de Francia », sur Hoy Digital, (consulté le 17 décembre 2019)
  13. « Charente : Yannick Noah ouvrira le Festival de Confolens », sur SudOuest.fr (consulté le 16 décembre 2019)
  14. « https://www.lanouvellerepublique.fr/poitiers/tri-ann-au-festival-de-confolens-2019-les-adieux-d-un-menhir », sur lanouvellerepublique.fr (consulté le 17 décembre 2019)
  15. « Festival de Confolens : Le Condor, un souffle celtique dans la musique provençale », sur Franceinfo, (consulté le 17 décembre 2019)
  16. « 61e édition du Festival de Confolens qui se déroule jusqu'au 19 août en Charente », sur France 3 Nouvelle-Aquitaine (consulté le 17 décembre 2019)
  17. 01net, « Seize sites sur les festivals estivaux », sur 01net (consulté le 17 décembre 2019)
  18. (en-US) « Cheb Khaled Mauvais Sang Live Album Hafla 1998 », sur The Home Designings (consulté le 17 décembre 2019)
  19. « Confolens: Lo Gerbo Baudo et Balilo lancent les festivités », sur CharenteLibre.fr (consulté le 17 décembre 2019)
  20. « Les enfants réunis pour lancer le «Festival de Balilo 2019» | Le Confolentais » (consulté le 17 décembre 2019)
  21. « Festival de Balilo », sur Festival de Confolens (consulté le 16 décembre 2019)
  22. Livre: Raymond Leclerc :" Danse, Confolens, danse ! "(l'histoire du festival international de Confolens), Lucien Souny Éditeur 1985.
  23. « Raymond LECLERC | Académie française », sur www.academie-francaise.fr (consulté le 16 décembre 2019)
  24. « Raymond Leclerc - Auteur - - », sur France Loisirs (consulté le 16 décembre 2019)
  25. « Message aux participants au XVIe Congrès eucharistique nationale français (25 juin 1956) | PIE XII », sur www.vatican.va (consulté le 16 décembre 2019)
  26. « Folklore à Confolens : la dimension spirituelle du festival », sur SudOuest.fr (consulté le 16 décembre 2019)
  27. Claude Dagens et Benoît Guillou, Survie ou métamorphose ?: L'avenir du catholicisme en France, Éditions de l'Atelier, (ISBN 978-2-7082-4461-0, lire en ligne)
  28. « Lo Gerbo Baudo — Danses, Musiques et Traditions Populaires de Charente Limousine (Confolens - 16) », sur www.logerbobaudo.com (consulté le 17 décembre 2019)
  29. Lo Gerbo baudo : ambassadrice de la Charente limousine - Jean-Louis Quériaud - Librairie Mollat Bordeaux (lire en ligne)
  30. Ouest-France, « Le groupe Lo Gerbo Baudo arrive pour le festival », sur Ouest-France.fr, (consulté le 17 décembre 2019)
  31. « Confolens célèbre le folklore du monde du 10 au 15 août », sur Franceinfo, (consulté le 16 décembre 2019)
  32. « Festival de Confolens: la sécurité encore renforcée », sur CharenteLibre.fr (consulté le 16 décembre 2019)
  33. « Colophon - Interview_Coursaget », sur www.colophon.be (consulté le 16 décembre 2019)
  34. « Confolens s’apprête à ouvrir un centre d’accueil pour réfugiés », sur CharenteLibre.fr (consulté le 16 décembre 2019)
  35. « Confolens : 45 réfugiés parmi les bénévoles du festival », sur France 3 Nouvelle-Aquitaine (consulté le 16 décembre 2019)
  36. « Audacia - Actualité - Participation des migrants au Festival de Confolens », sur www.audacia-asso.fr (consulté le 16 décembre 2019)
  37. « Charente : Confolens tient à ses migrants », sur SudOuest.fr (consulté le 16 décembre 2019)
  38. « Du hip-hop pour faire danser Confolens », sur CharenteLibre.fr (consulté le 17 décembre 2019)
  39. « Confolens danse les traditions », sur Franceinfo, (consulté le 16 décembre 2019)
  40. « Ensemble nous allons vivre une très, très grande histoire d'amour. Cinéma », sur www.rennes.maville.com (consulté le 16 décembre 2019)

Lien externe

  • Portail de la danse
  • Portail des musiques du monde
  • Portail de la Charente
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.