Fibre végétale

Une fibre végétale est une expansion cellulaire filiforme et morte, principalement composée de cellulose, d'hémicelluloses, de lignines, et de pectines. Elle est isolée ou compose avec d'autres un faisceau.

Pour les articles homonymes, voir Fibre (homonymie).
Gros plan sur une fibre d'abaca.

Les fibres végétales peuvent permettre aux industriels des matériaux de réduire leur dépendance vis-à-vis du pétrole, grâce à leurs propriétés mécaniques, leur faible densité, leur résistance thermique, leur absorption phonique, leurs propriétés de surface, et leur biodégradabilité[1].

Historique

Au XIXe siècle, les plantes à fibres (lin et chanvre) étaient largement cultivées car leurs fibres alimentaient l'industrie textile, l'industrie papetière, et la marine à voile. Les évolutions techniques (métier à tisser, machine à vapeur, techniques de récolte et de transformation du coton) ont fait chuter la demande en fibres végétales, entraînant une réduction importante des surfaces cultivées. En France, en 1862, les cultures de plantes à fibres occupaient 205 000 ha. Elles sont passées à 40 000 ha en 1911, et sont remontées à 65 400 ha en 1990-2008[2].

Plantes à fibres

Texture d'une toile de lin du début du XXe siècle.
Fibres des parois des tiges
  • Chanvre (fibre douce et solide, graines comestibles) ;
  • Jute (très utilisée, la moins chère après le coton) ;
  • Kenaf (l'intérieur des tiges fournit aussi des fibres ; feuilles comestibles) ;
  • Lin (produit le lin textile) ;
  • Lotus (filé pour produire du tissu en Birmanie et au Cambodge) ;
  • Orties (feuilles comestibles), notamment la grande ortie, l'ortie de l'Himalaya et Urtica parviflora ;
  • Ramie (une urticacée plus résistante que le coton ou le lin) ;
  • Trichostigma octandrum (aussi utilisé pour le cerclage des tonneaux et la fabrication de paniers, feuilles comestibles, usage médicinal).
Autres fibres (feuilles, fruits…)

Références

  1. Rapport Fibres Recherche Développement-ADEME, p. 38.
  2. Rapport Fibres Recherche Développement-ADEME, p. 26.

Voir aussi

Lien externe

  • Portail de l’agriculture et l’agronomie
  • Portail des plantes utiles
  • Portail de l’environnement
  • Portail de la chimie
  • Portail du textile
  • Portail des sciences des matériaux
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.