Floriano Vieira Peixoto

Le maréchal Floriano Vieira Peixoto est un militaire et homme d'État brésilien (Vila de Ipioca, aujourd'hui Distrito de Floriano Peixoto, Maceió, Alagoas, - Barra Mansa, ). Premier vice-président et deuxième président de la République des États-Unis du Brésil, il gouverna du au . Il fut membre de la Franc-maçonnerie[1].

Pour les articles homonymes, voir Floriano Peixoto.

Floriano Peixoto

Floriano Vieira Peixoto vers 1891.
Fonctions
Président de la République des États-Unis du Brésil

(2 ans, 11 mois et 23 jours)
Prédécesseur Manuel Deodoro da Fonseca
Successeur Prudente de Moraes
Vice-président de la République des États-Unis du Brésil

(8 mois et 28 jours)
Président Manuel Deodoro da Fonseca
Prédécesseur Poste crée
Successeur Manuel Vitorino (indirectement)
Ministre de la Guerre

(1 an, 7 mois et 4 jours)
Président Manuel Deodoro da Fonseca
Prédécesseur Eduardo Wandenkolk
Successeur Antônio Falcão da Frota
Président de la province du Mato Grosso

(1 an)
Prédécesseur Manuel de Almeida Lobo d'Eça
Successeur José Joaquim Ramos Ferreira
Biographie
Nom de naissance Floriano Vieira Peixoto
Date de naissance
Lieu de naissance Maceió (Empire du Brésil)
Date de décès
Lieu de décès Barra Mansa (Brésil)
Nationalité brésilienne


Vice-présidents de la République des États-Unis du Brésil
Présidents de la République des États-Unis du Brésil

Carrière militaire

Entré à l'école en 1861, il en sort premier-lieutenant en 1863.

Il occupe des fonctions subalternes jusqu'à la Guerre de la Triple Alliance où il devient lieutenant-colonel.

Élection

Floriano Peixoto est maréchal quand il est élu vice-président en 1891. Il accède à la présidence à la suite de la démission du maréchal Deodoro da Fonseca, premier président de la République des États-Unis du Brésil à la suite de la chute de la monarchie en 1889. Floriano Peixoto accède à la présidence lors d'une période difficile de la Première République. En outre, son accession à la présidence a été jugée anticonstitutionnelle, l'article 42 de la Constitution indiquait que, en cas de démission du président, le vice-président n'assumait la présidence que si le président démissionnaire avait effectué au moins la moitié de son mandat.

Gouvernement

Floriano Peixoto est venu à bout d'une révolte d'officiers de la Marine (la Revolta da Armada en portugais) qui a duré de septembre 1893 à mars 1894 ainsi que d'un mouvement de sédition militaire à Rio Grande do Sul. Sa politique est marquée par une centralisation accrue des pouvoirs et le nationalisme. Il supprime les journaux d’opposition et persécute les opposants[2]..

Héritage

Funérailles du Maréchal Peixoto: Le corps passant devant l'armée à la sortie de l'église, 6 juillet (Photographie Marc Ferrez).

Floriano Peixoto est souvent surnommé Le Consolidateur de la République ou Le Maréchal d'Acier. Il quitte la présidence le mais malgré son impopularité, le Maréchal d'Acier a assuré la consolidation du nouveau gouvernement républicain. En son hommage le nom de Florianopolis a été donné à une capitale provinciale du Brésil

Notes

  1. Maçons présidents du Brésil sur le site officiel du Grand Orient du Brésil.
  2. Leslie Manigat, L'Amérique latine au XXe siècle : 1889-1929, Éditions du Seuil, , p. 120
  • Portail de l’histoire
  • Portail de la politique
  • Portail du XIXe siècle
  • Portail du Brésil
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.