Forville

Forville (en wallon Forveye) est une section de la commune belge de Fernelmont, située en Région wallonne, dans la province de Namur, à 20 km au nord de Namur. C'était une commune à part entière avant la fusion des communes de 1977.

Forville

L’ancienne gare vicinale.
Administration
Pays Belgique
Région  Région wallonne
Communauté  Communauté française
Province Province de Namur
Arrondissement Namur
Commune Fernelmont
Code postal 5380
Zone téléphonique 081
Démographie
Gentilé Forvillois(e)
Population 1 467 hab. (1er janvier 2017[1])
Densité 121 hab./km2
Géographie
Coordonnées 50° 34′ nord, 5° 00′ est
Superficie 1 208 ha = 12,08 km2
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Province de Namur
Forville
Géolocalisation sur la carte : Belgique
Forville
Géolocalisation sur la carte : Belgique
Forville

    Histoire

    Située à quelques kilomètres d'une chaussée romaine dite « Chaussée Brunehaut » et des «tumuli de Seron», la région a subi, selon toute vraisemblance, l'influence romaine. Son étymologie de Foris villa, « hors du domaine », évoque l'ancienne appartenance de Forville au vieux « ban de Meeffe », une enclave liégeoise dans le comté de Namur et dont la cour de haute justice et seigneurie hautaine avait son siège au château-ferme de Seron.

    Géographie

    Forville se situe aux confins de la Hesbaye liégeoise et du Condroz namurois, jouissant de riches terres limoneuses et d'un relief peu marqué. Une altitude moyenne de 175 m lui confère un climat tempéré propice à l'agriculture.

    La commune était au croisement de deux lignes vicinaux, Namur - Meeffe et Andenne - Éghezée ; elle possédait une gare et un dépôt, aujourd'hui utilisés par la TEC.

    Hameaux

    Patrimoine

    Église Saint-Lambert à Forville.
    • À deux pas de la grand-route Andenne-Éghezée (N. 643), église Saint-Lambert, sur une petite butte au milieu de son cimetière : jolie tour aux chaînages harpés et flèche octogonale. Grande dalle funéraire extérieure de Richard de Hemricourt rappelant précisément les seigneurs de Seron et du ban de Meeffe.
    • La vaste ferme en brique et pierre bleue, située à même la grand-route, face au dépôt des autobus, avec son beau portail surbaissé et harpé, rappelle encore que Forville, ancienne commune essentiellement agricole comptait au début du XXe siècle près de 300 exploitations d'au moins 10 ha et 3 grandes de 100 ha environ.
    • D'opulentes fermes de jadis, de l'époque des grands notables hesbignons, en même temps que se perpétuait le fameux « siècle de malheurs » : Thiribut (125 ha), jadis « grange » du Val Saint-Lambert et Séressia, grand quadrilatère chaulé, reconstruit au XVIIIe siècle, dans les vastes campagnes à l'est.
    Potale à Forville rue de la Libération. Scellée dans un mur du XIXe siècle mais datant du XVIe siècle, une niche en calcaire de style gothique. Arc en accolade orné de fleurons retombant sur un faisceau de supports moulurés[2]

    Promenades et célébrité

    • Sentier pédestre des Châteaux du Nord-Namurois, à utiliser à partir d'Hambraine (voir à Cortil-Wodon).
    • L'historien Léopold Genicot, professeur d'histoire du Moyen Âge, d'histoire de la Wallonie et de critique historique à l'Université catholique de Louvain, est né à Forville (1914) : a écrit de nombreux livres sur l'histoire médiévale de la Wallonie et en particulier du Namurois (décédé en 1995). Dans un genre plus personnel il a écrit l'histoire de son enfance de 6 à 16 ans, dans le village de Forville dans les années 1920-1930 : Calme Hesbaye [3].

    Bibliographie

    • Le patrimoine monumental de la Belgique .Tome 5, p 224 à 227. Ministère de la Culture française -Soledi Liège 1975. ISBN 2-8021 -0008-4.
    • Serge Chasseur, Le ban de Meeffe, Fernelmont, Éditions de la Ligue des Familles de Fernelmont, , 300 p.

    Notes et références

    1. La commune de Fernelmont - Brochure d'information - Édition 2017, Administration Communale, p. 6
    2. Serge Chasseur, Témoins religieuix populaires de Fernelmont, Syndicat d'initiative de Fernelmont asbl, , p. 60
    3. Calme Hesbaye édition Didier Hatier, Bruxelles 1992 (ISBN 9 782870 88774 5)

    Articles connexes

    Liens externes

    • Portail de la province de Namur
    Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.