Foulques de Laval

Foulques de Montmorency-Laval († 1358), seigneur de Challouyau en Bourgogne[1],[2], est le fils de Guy IX de Laval et de Béatrix de Gâvre.

Foulques de Laval
Biographie
Décès
Père
Mère
Fratrie
Enfant

Famille

Son frère Guy X de Laval est l'époux de Béatrix de Bretagne, fille du duc Arthur II de Bretagne

Le , il épouse Jeanne Chabot dite Jeanne la Folle (†1341), fille de Girard III Chabot (†1338), seigneur de Retz et de Machecoul, et de Marie Clémence de Parthenay (†1359), dame de Saint-Étienne-de-Mer-Morte et de La Mothe-Achard, fille de Guillaume de Parthenay (†1315), et de Jeanne de Montfort-le-Rotrou (†1291).

Il eut de cette union :

Histoire

Il fut fait prisonnier, avec quatre cents chevaliers, en défendant le parti de Charles de Blois, duc de Bretagne, au mois de septembre 1350.

Armoiries

Blasonnement :
D'or, à la croix de gueules, chargée de cinq coquilles d'argent, et cantonnée de seize alérions d'azur ; au franc-canton d'argent au lion de gueules.

Notes et références

  1. Où se trouve Challouyau alias Chalouyeau alias Chaloyau? L'Histoire généalogique de la Maison royale de France du Père Anselme de Sainte-Marie dit simplement en Bourgogne. L'Histoire de la Maison de Montmorency d'André Du Chesne (1624) précise près d'Ouzouer-sur-Trézée (sud-est du Loiret, aux confins de la Puisaye — ce qui permettrait le rattachement à la Bourgogne : l'Yonne est toute proche — du Gâtinais et du Donziais — ce dernier aux marges du Berry et de la Bourgogne nivernaise). Mais on ne trouve pas de Challouyau sur le ban communal d'Ouzouer, seulement Le Chaloy, qui s'est nommé jadis Chaillois : serait-ce Challouyau aussi écrit Chaloyau, par déformation ? Ainsi, plus au nord, en Gâtinais séquano-marnais à l'est de Nemours et Fontainebleau, on trouve l'ancien château fort de Challeau à Dormelles, dédoublé par le château-neuf de même nom à Villecerf ; or on sait que le château-vieux a pu être appelé dans le temps Challouyau, Challiau, Chal(l)uau, Chail(l)ot, Chailleau (terrain caillouteux) : on n'est pas loin de Chaillois/Chaloy, ce type de déformation est donc possible... Ce site de Challeau serait d'ailleurs lui-même tentant, tout proche de l'Yonne aussi (Sénonais), et la première femme de Guy « Brumor » de Laval, fils aîné de Foulques, Jeanne de Montmorency dame de Blaison, qui certes n'a pas assuré la succession mais a laissé ses fiefs aux Laval, descendait par les Baumez des Nemours-Villebéon. Mais cela n'explique pas pourquoi Foulques aurait déjà possédé ce fief, et surtout on connaît d'autres seigneurs à Challeau au XIVe-XVe siècles : les Montmorency-St-Leu-Nangis-en-Brie-La Houssaye-en-Brie, issus d'un cadet de Mathieu III, lui-même petit-fils du connétable Mathieu II, et suivis par leurs descendants les Thourotte-Le Chastelier. Cela dit, la grand-mère paternelle de Foulques, première femme de Guy VIII, était Isabelle de Beaumont-du-Gâtinais, à peu près dans la même région. D'ailleurs Challouyau n'est peut-être pas venu d'un héritage familial, mais d'un don ou d'un échange. Sa localisation certaine reste donc à faire, d'autant que nos deux auteurs ont pu nous mettre sur une fausse piste en évoquant la Bourgogne et Ouzouer... Mais à Ouzouer-sur-Trézée, Le Chaloy est décidément bien proche de Chaloyau, forme qu'on rencontre aussi pour Challouyau, et André Du Chesne fut un historien et géographe méthodique et rigoureux, digne de foi : on retiendra donc sa suggestion jusqu'à plus ample informé.
  2. « livre III, p. 211 ; livre VIII p. 585 », sur Histoire généalogique de la Maison de Montmorency et de Laval, par André Du Chesne, 1624, chez Sébastien Cramoisy

Voir aussi

  • Portail de la Mayenne
  • Portail du duché de Bretagne
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.