Fouvent-Saint-Andoche

Fouvent-Saint-Andoche est une commune française située dans le département de la Haute-Saône, en région Bourgogne-Franche-Comté.

Fouvent-Saint-Andoche
Administration
Pays France
Région Bourgogne-Franche-Comté
Département Haute-Saône
Arrondissement Vesoul
Canton Dampierre-sur-Salon
Intercommunalité Communauté de communes des Quatre Rivières (Haute-Saône)
Maire
Mandat
Jacques Keller
2014-2020
Code postal 70600
Code commune 70247
Démographie
Population
municipale
214 hab. (2017 )
Densité 6,2 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 38′ 43″ nord, 5° 40′ 15″ est
Altitude Min. 212 m
Max. 368 m
Superficie 34,7 km2
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Haute-Saône
Fouvent-Saint-Andoche
Géolocalisation sur la carte : Haute-Saône
Fouvent-Saint-Andoche
Géolocalisation sur la carte : France
Fouvent-Saint-Andoche
Géolocalisation sur la carte : France
Fouvent-Saint-Andoche

    Géographie

    Communes limitrophes

    Hydrographie

    Le Vannon, un petit affluent de rive droite de la Saône, y prend sa source.

    Histoire

    Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (octobre 2016). 
    Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.

    Très ancienne seigneurie citée dès 990 comme l'une des capitales de l'Atuyer(un Pagi Bourguignon).

    Cinq familles se sont succédé sur la seigneurie jusqu'à la Révolution : Fouvent, Vergy, Choiseul, Fontenay et la Tour du Pin.

    Possédait des foires fameuses et une mesure propre pour les grains.

    Fouvent-le-Bas (alors Fouvent-la-Ville) a été un éphémère chef-lieu de canton à la Révolution, de 1793 à 1801[1].

    Fouvent-le-Haut, qui fut le siège d'un office notarial jusqu'à la fin du XIXe siècle, a absorbé entre 1795 et 1800 la commune de Trecourt. En 1973, elle absorbe Saint-Andoche et Fouvent-le-Bas, et devient l'actuelle Fouvent-Saint-Andoche[2].

    Politique et administration

    Rattachements administratifs et électoraux

    La commune fait partie de l'arrondissement de Vesoul du département de la Haute-Saône, en région Bourgogne-Franche-Comté. Pour l'élection des députés, elle dépend de la première circonscription de la Haute-Saône.

    Elle faisait partie depuis 1801 du canton de Champlitte[2]. Dans le cadre du redécoupage cantonal de 2014 en France, la commune fait désormais partie du canton de Dampierre-sur-Salon.

    Intercommunalité

    La commune fait partie de la communauté de communes des quatre rivières, intercommunalité créée en 1996.

    Liste des maires

    Liste des maires successifs[3]
    Période Identité Étiquette Qualité
        Marcelle Gauthier    
    mars 2001 novembre 2003 Claudine Thabourey    
    novembre 2003 En cours
    (au 29 juin 2016)
    Jacques Keller   Réélu pour le mandat 2014-2020[4]

    Démographie


    L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[5]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2007[6].

    En 2017, la commune comptait 214 habitants[Note 1], en diminution de 9,32 % par rapport à 2012 (Haute-Saône : -1,29 %, France hors Mayotte : +2,36 %).

    Évolution de la population  [modifier]
    1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
    400442512460469490512505547
    1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
    514498491462447409378340322
    1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
    321276248206210209174195175
    1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2012
    136120335339259258246244236
    2017 - - - - - - - -
    214--------
    De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
    (Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[2] puis Insee à partir de 2006[7].)
    Histogramme de l'évolution démographique

    Économie

    Culture locale et patrimoine

    Lieux et monuments

    Personnalités liées à la commune

    Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (octobre 2016). 
    Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.
    • Gérard II de Fouvent, fondateur du prieuré du Saint-Sépulchre (1019), dans la dépendance de l'abbaye Saint-Pierre de Bèze[10]
    • Gérard IV de Fouvent, mort en Terre Sainte en 1171.
    • Henri Ier de Fouvent, fondateur de l'hôpital du Saint-Esprit (1215), inhumé à Cherlieu (1228).
    • Clémence de Fouvent, dame de Fouvent et Fontaine-Française, apporta la seigneurie à son mari Guillaume Ier de Vergy (1207).
    • Jean III de Vergy le Laffre, mort à Fouvent en 1418, négociateur auprès du sultan de la libération de Jean sans Peur après le désastre de Nicopolis (1396) où il perdit lui-même deux de ses fils.
    • Jean IV de Vergy, dernier seigneur résident (+ 1460).
    • Amédée de Choiseul, érigea le château de la Colombière à Trécourt (+ 1720).
    • le chanoine Cersoy : auteur au XIXe siècle d'une monographie non publiée sur l'Histoire de Fouvent.

    Voir aussi

    Articles connexes

    Lien externe

    Notes et références

    Notes

    1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2020, millésimée 2017, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2019, date de référence statistique : 1er janvier 2017.

    Références

    1. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui, « Fouvent-le-Bas », sur EHESS, École des hautes études en sciences sociales (consulté le 1er octobre 2016)
    2. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
    3. « Les maires de Fouvent-Saint-Andoche », sur http://www.francegenweb.org (consulté le 1er octobre 2016).
    4. « Jacques Keller reconduit dans ses fonctions », L'Est républicain, (lire en ligne).
    5. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
    6. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
    7. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016 et 2017.
    8. Notice no PA00102170, base Mérimée, ministère français de la Culture
    9. « Un toit tout neuf pour le lavoir », L'Est républicain, édition de Vesoul - Haute-Saône, (lire en ligne) « La fontaine des Essarts est connue de nombreuses personnes qui viennent y chercher de l’eau dont la réputation de qualité a toujours été d’autant affirmée qu’elle n’a pratiquement jamais été analysée », se plaît à ajouter le maire. ».
    10. René Locatelli (Travaux et recherches / C.E.R.C.O.R), Sur les chemins de la perfection : Moines et chanoines dans le diocese de Besancon vers 1060-1220, Saint-Etienne, Publications de l’université de Saint-Étienne, , 538 p. (ISBN 2-86272-024-0, présentation en ligne), p. 71-72.
    • Portail de la Haute-Saône
    • Portail des communes de France
    Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.