Frédéric de Montbéliard

Frédéric de Montbéliard (mort le 29 juin 1091) est un noble lotharingien qui devient marquis de Suze (1080–1091) par mariage.

Frédéric de Montbéliard
Titre de noblesse
Marquis de Suze
-
Biographie
Naissance
Date et lieu inconnus
Décès

Lieu inconnu
Activité
Feudataire
Père
Mère
Fratrie
Mathilde de Mousson (d)
Béatrice de Mousson (d)
Thierry Ier de Montbéliard
Conjointe
Agnès de Savoie (d)

Biographie

Frédéric est le fils cadet de Louis de Scarpone, comte de Montbéliard et de Sophie de Haute-Lotharingie, comtesse de Bar. Il est cité en Italie à partir de 1071 comme témoins de sa tante Béatrice de Bar et de Mathilde de Toscane, la fille de cette dernière[1],[2].

En 1080, Frédéric épouse Agnès de Savoie, fille du marquis Pierre Ier (par usage dit comte de Savoie bien que le titre n'existe pas encore) et après le mariage, Frédéric semble être investi du titre de marquis de Suze[3],[4]. Il ne dirige que nominalement, le pouvoir étant réellement exercé par la grand-mère d'Agnès, Adélaïde de Suse. Il était probablement prévu que Frédéric succède à l'aïeule de son épouse, mais il mourut avant elle, en juin 1091[5],[6].

Descendance

Marié avec Agnès de Savoie, ils ont trois fils :

  • Pierre, qui succéda mineur à sa grand-mère en décembre 1091 comme marquis de Suse, mais qui en fut dépouillé par l'empereur Henri IV, qui réclamait le bien du chef de son épouse Berthe de Savoie, sœur d'Agnès. Pierre fut par la suite comte de Lutzelbourg en Alsace ;
  • Bruno, qui fut chanoine, puis doyen du chapitre de la cathédrale de Strasbourg ;
  • Sigefroi, qui fut bailli de Strasbourg.

Références

  • (en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Frederick of Montbéliard » (voir la liste des auteurs).
    • (en) Charles William Previté-Orton, The Early History of the House of Savoy (1000–1233), Cambridge, (lire en ligne)
    • (de) S. Hellmann, Die Grafen von Savoyen und das Reich: bis zum Ende der staufischen Periode, Innsbruck, (lire en ligne)
    • Georges Poull, La Maison souveraine et ducale de Bar, [détail de l’édition]
    • (de) E. Goez, Beatrix von Canossa und Tuszien. Eine Untersuchung zur Geschichte des 11. Jahrhunderts, Sigmaringen, .

Liens externes

Notes

  1. Poull 1994, p. 43, 47
  2. Goez 1995, p. 31f., 40
  3. Hellmann 1900, p. 25f.
  4. Previté-Orton 1912, p. 244.
  5. Hellmann 1900, p. 2.
  6. Previté-Orton 1912, p. 250.
  • Portail du Moyen Âge central
  • Portail de la Lorraine
  • Portail de l'histoire de la Savoie
  • Portail de l’Italie
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.