Français algérien

Le français algérien est une variété régionale du français parlé en Algérie.

L'Algérie ne fait pas partie de l'Organisation internationale de la francophonie (OIF), dont elle n'est devenue membre observateur qu'en 2002[1].

Influence du français algérien

Plusieurs mots d'origine algérienne sont entrés dans le lexique comme « taxieur » qui rejoint Le Petit Larousse illustré en 2020[2], « harraga » en 2011[3].

Le français algérien est caractérisé par un vocabulaire propre à lui, des mots typiquement algérien comme « dégoûtage » très employé au quotidien pour signifier son accablement, son découragement[4], la « tchitchi » pour désigner la jeunesse dorée algérienne[5], « parkingueurs », « parasoleurs ».

Des expressions, « À Bab El Oued ! » pour désigner un lieu lointain.

Notes et références

  • Langue française et francophonie
  • Portail de l’Algérie
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.