François Bourbotte

François Bourbotte est un ancien footballeur français né le à Loison-sous-Lens (Pas-de-Calais) et mort le à Beaurains[1].

François Bourbotte

François Bourbotte (1938).
Biographie
Nationalité Français
Naissance
Lieu Loison-sous-Lens (France)
Décès
Lieu Beaurains
Poste Milieu ou défenseur
Parcours professionnel1
AnnéesClub 0M.0(B.)
19??-19?? ES Bully-les-Mines
1936-1944 SC Fives 181 0(?)
1943-1944 ÉF Lille-Flandres
1944-1947 Lille OSC
Sélections en équipe nationale2
AnnéesÉquipe 0M.0(B.)
1937-1942 France017 0(0)
Équipes entraînées
AnnéesÉquipe Stats
1950-1956 US Boulogne
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels.

Il était arrière central ou milieu défensif au SC Fives puis au Lille OSC.

Biographie

Carrière de joueur

Bourbotte (SC Fives, à gauche) avant la finale de la Coupe de France 1941.

François Bourbotte est né à Loison-sous-Lens, dans le bassin minier du Nord-Pas-de-Calais. Il y fait ses premiers pas de footballeur à l'ES Bully-les-Mines. Ses talents sont repérés et il rejoint le SC Fives en 1936. Le club venait de terminer vice-champion de France deux ans plus tôt.

Sur les pelouses du stade Jules-Lemaire, il devient un joueur cadre de l'équipe de Louis Henno. Dès 1937, il connaît sa première sélection en Équipe de France et fait partie du groupe qui dispute la Coupe du monde 1938.

Il comptera dix-sept sélections en "bleus" jusqu'en 1942.

Le , il est le capitaine de son équipe lors de la finale "interzones" de la Coupe de France face aux Girondins ASP Bordeaux. Au stade de Paris, son équipe est défaite 2-0. Avec 181 apparitions sous le maillot du SC Fives, il est le joueur le plus capé de l'histoire du club.

Aux lendemains de la Seconde Guerre mondiale, le SC Fives fusionne avec son voisin l'Olympique lillois et forme le Lille Olympique Sporting Club, dont François Bourbotte deviendra le capitaine.

En Championnat de France de football 1945-1946, son équipe décroche le premier titre de champion de la France réunifiée. La même année, à Colombes, il soulève également la coupe de France après une victoire contre le Red Star (4-2).

À 33 ans, il accompagne une jeune génération qui dominera les années 1940 et le début des années 1950. En 1947, son successeur Jules Bigot portera le brassard à son tour et soulèvera lui aussi la coupe de France.

Carrière d'entraîneur

Après sa carrière de joueur, François Bourbotte rejoint la côte d'Opale et devient l'entraîneur de l'US Boulogne en Division d'Honneur, de 1950 à 1956.

Palmarès de joueur

Postérité

Rue Bourbotte, à Loison-sous-Lens.

Inspiré par le Bâton de Nasazzi qui se transmet pour les équipes nationales, un trophée virtuel a été inventé pour le championnat de France de football. Créé en 2008, le Bâton de Bourbotte porte le nom du capitaine lillois qui, rétrospectivement, en a été le premier détenteur.

Il s'agit là d'une sorte de témoin qui se transmet à chaque fois que l'équipe détentrice est battue par une autre, depuis le premier titre de champion de France d'après-guerre.

Une rue de la commune de Loison-sous-Lens, ainsi que le stade de Beaurains portent le nom de François Bourbotte.

Notes et références

Liens externes

  • Portail du football
  • Portail de la France
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.