François de La Trémoille

François de La Trémoille, 36e vicomte de Thouars[1], né en 1505 et mort en 1541 est le fils de Charles de La Trémoille (tué en 1515 à la bataille de Marignan) et de Louise de Coëtivy (arrière-petite-fille de Charles VII et cousine germaine de François Ier). C'est le petit-fils de Louis II de La Trémoille et de Gabrielle de Bourbon-Montpensier.

Pour les autres membres de la famille, voir Maison de La Trémoille.
François II de La Trémoille
Titre de noblesse
Vicomte
Biographie
Naissance
Décès
Nom dans la langue maternelle
François de La Trémoille
Activité
Feudataire
Famille
Conjointe
Enfants
Louis III de La Trémoille
Georges III de La Trémoille (d)
Claude Ier de La Trémoille-Noirmoutiers (d)
blason

Biographie

La famille de La Trémoille, hérite du comté de Laval après la mort du dernier représentant en ligne directe, Guy XX de la famille de Laval. Cet héritage oblige les descendants d'Anne de Laval et de François de la Trémoille, à venir séjourner épisodiquement sur les bords de la Mayenne.

Le , François perd la châtellenie de Rochefort. En effet, un arrêt du parlement de Paris en date du a réuni Rochefort au domaine. Les officiers royaux, toujours attentifs à la conservation des intérêts de leur maître, ont eu raison de la ténacité des La Trémoille, qui faisaient valoir une dette royale de 18 000 écus envers la famille, depuis la bataille de Castillon, en 1453.

Le il épouse Anne de Montfort-Laval (1505-1554), fille de Guy XVI de Laval et de Charlotte d'Aragon-Naples. Ils ont dix enfants dont :

Notes et références

  1. La liste complète de ses titres est : vicomte de Thouars, prince de Talmont, comte de Taillebourg, comte de Guînes, comte de Benon, baron de Craon, de Royan, de Sully, de L'Île-Bouchard, de Brandois, de Mauléon, de Mareuil, de Marans, de Rochefort, de Sainte-Hermine et de Doué.

Voir aussi

Sources et bibliographie

Articles connexes

Modèle:Palette Maison de La Trémoille

  • Portail de la Nouvelle-Aquitaine
  • Portail de la Renaissance
  • Portail du royaume de France
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.