Francfort-sur-l'Oder

Francfort-sur-l'Oder (en allemand Frankfurt (Oder) /ˈfʁaŋkfʊɐ̯t ˈʔoːdɐ/, ou Frankfurt an der Oder, en sorabe : Frankobrod) est une ville allemande du Land de Brandebourg. Elle est située sur les rives de l’Oder, en face de la ville polonaise de Słubice. La ville, berceau du poète Heinrich von Kleist, accueille l'Université européenne Viadrina fondée en 1991.

Pour les articles homonymes, voir Francfort (homonymie).

Francfort-sur-l'Oder
Frankfurt (Oder)

Vue aérienne de Francfort (à gauche) et Słubice (à droite).

Héraldique

Drapeau
Administration
Pays Allemagne
Land  Brandebourg
District
(Regierungsbezirk)
Pas de districts en Brandebourg
Arrondissement
(Landkreis)
Francfort-sur-l'Oder (ville-arrondissement)
Nombre de quartiers
(Ortsteile)
5
Bourgmestre
(Bürgermeister)
Martin Patzelt (CDU)
2002 - 2010
Partis au pouvoir Die Linke
Code postal 15201 - 15236
Code communal
(Gemeindeschlüssel)
12 0 53 000
Indicatif téléphonique (0)335
Immatriculation FF
Démographie
Gentilé Francfortois, Francfortoise
Population 57 873 hab. (31 décembre 2018)
Densité 392 hab./km2
Géographie
Coordonnées 52° 21′ nord, 14° 33′ est
Altitude Min. 19 m
Max. 135 m
Superficie 14 761 ha = 147,61 km2
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Allemagne
Francfort-sur-l'Oder
Géolocalisation sur la carte : Allemagne
Francfort-sur-l'Oder
Liens
Site web www.frankfurt-oder.de

    Géographie

    Francfort se trouve à la frontière orientale d'Allemagne, déterminée par la ligne Oder-Neisse adoptée lors de la Conférence de Potsdam en 1945. La ville voisine de Słubice, au-delà du fleuve Oder, est issue de l'ancien faubourg oriental (Dammvorstadt) de la cité.

    La ville est divisée en 5 quartiers (Stadtteile) :

    • Innenstadt
    • Beresinchen
    • Nord
    • West
    • Süd

    Histoire

    Appartenances historiques

    Duché de Silésie 1138-1173
    Duché de Wrocław 1173-1210
    Duché de Grande-Pologne 1210-1241
    Duché de Lubusz 1241-1249
     Marche de Brandebourg 1249-1806
    Royaume de Prusse (Province de Brandebourg) 1806–1918
    République de Weimar 1918–1933
     Reich allemand 1933–1945
    Allemagne occupée 1945–1949
    République démocratique allemande 1949–1990
    Allemagne 1990–présent

    Au début du XIIIe siècle, pendant l'optimum climatique médiéval avec une hausse des niveaux d'eau, un village de merchands allemands (« Francs ») commença à se former au sud de Lebus près d'un gué (Furt) du fleuve Oder. Durant cette période, la région appartint au duché de Silésie et le duc Henri Ier le Barbu, de la dynastie Piast, attribua à Francfort le droit d'organiser des marchés en 1225. Une première église paroissiale, dédiée au Saint Nicolas, est évoquée en 1226. Vers l'an 1249/1250, le pays de part et d'autre de l'Oder a dû être cédé aux margraves Jean Ier et Othon III de Brandebourg, de la maison d'Ascanie. Le 12 juillet 1253, Jean concéda à Vrankenforde le droit urbain de Magdebourg. La tentative du roi Ladislas Ier de Pologne de reconquérir la « Nouvelle Marche » a échoué en 1328.

    Vue de Francfort, un extrait de la Cosmographia (1544) de Sebastian Münster.

    Depuis le XVe siècle, Francfort fut membre de la ligue Hanséatique appartenant au Hansetag. Les hussites ont assiégé la ville en 1432. En 1506, l'Université brandebourgeoise de Francfort, fondée par l'électeur Joachim Ier Nestor de Brandebourg et son frère Albert, a ouvert ses portes; parmi les étudiants Ulrich von Hutten. Pendant la Réforme protestante de nombreux élèves quittent Francfort pour poursuivre ses études à l'Université de Wittemberg. En 1518, la ville a mis fin à la collaboration avec la Hanse à la demande de l'électeur Joachim Nestor.

    Pendant la guerre de Trente Ans, Francfort a été dévastée par les troupes d'Ernst von Mansfeld en 1626. L'électeur Georges-Guillaume Ier a ordonné l'installation d'une armée de défense, le précurseur de l'armée prussienne. Les commandants des armées impériales, Albrecht von Wallenstein et Jean t'Serclaes de Tilly, étaient dans la ville; néanmoins, ils se retirèrent avant que les forces suédois du roi Gustave II Adolphe ont pillé la cité le 3 avril 1631. Après la guerre, des savants comme le médecin Bernhard Albinus et son fils Bernhard Siegfried Albinus, ainsi que Samuel von Cocceji, le musicien Carl Philipp Emanuel Bach et le philosophe Alexander Gottlieb Baumgarten ont davantage attiré l'attention sur la ville universitaire.

    Démographie

    Frankfurt (Oder):
    Évolution de la population dans les limites de 2013
    [1].
    Année Population
    187543 491
    189050 108
    191059 905
    192562 044
    193365 717
    193966 962
    194654 153
    195055 514
    196460 163
    197164 484
    Année Population
    198181 009
    198585 593
    198987 126
    199086 171
    199185 357
    199284 937
    199383 850
    199482 323
    199580 807
    199679 784
    Année Population
    199777 891
    199875 710
    199973 832
    200072 131
    200170 308
    200268 351
    200367 014
    200465 242
    200563 748
    200662 594
    Année Population
    200761 969
    200861 286
    200960 625
    201060 330
    201159 063
    201258 537
    201358 018

    Ville universitaire internationale

    L'Université européenne Viadrina se situe à Francfort-sur-l'Oder, laquelle mis à part des étudiants allemands (60 %) et polonais (30 %) compte une importante minorité d'étudiants de tous les pays de l'Union européenne (10 %).

    Économie

    À Francfort-sur-l'Oder se trouve l'une des deux brasseries du groupe allemand TCB, qui produit la bière Frankfurter et a racheté la brasserie lorraine de Champigneulles aux brasseries Kronenbourg en 2006.

    Personnes liées à la ville

    A

    B

    H

    Plaque apposée sur la maison natale de Heinrich von Kleist, à Francfort-sur-l'Oder.

    K

    L

    M

    • Henry Maske (1964), boxeur, citoyen d'honneur de Francfort
    • Thomas Müntzer (1490-1525), pasteur et chef de la révolte des paysans, étudiant à l'Université de Francfort

    O

    • Martin Opitz (1597-1639), poète, diplomate et universitaire, un étudiant à l'Université de Francfort

    P

    R

    S

    • Gesine Schwan (1943), ancien président de l'Université européenne Viadrina
    • Manuela Schwesig (1974), ministre des Affaires sociales et de santé dans le Mecklembourg-Poméranie-Occidentale
    • Daniel Stendel (1974), joueur de football

    T

    V

    W

    Z

    Villes jumelées

    Galerie

    Notes et références

    1. Les sources de données se trouvent en detail dans les Wikimedia Commons Population Projection Brandenburg at Wikimedia Commons

    Liens externes

    • Portail du Brandebourg
    Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.