Francique mosellan

Le francique mosellan (Moselfränkisch en allemand) est un dialecte francique du moyen-allemand occidental qui tire son nom de la rivière Moselle. Il est parlé en Allemagne, principalement en Rhénanie-Palatinat et en Sarre ; dans une moindre mesure, ce dialecte est également usité en Rhénanie-du-Nord-Westphalie entre Siegen et Burbach, ainsi qu'en Hesse entre Limburg an der Lahn et Waldbrunn[n 1]. En France, le francique mosellan est traditionnellement parlé dans le pays de Nied, dans la partie ouest de l'arrondissement de Forbach-Boulay-Moselle.

Pour les articles homonymes, voir Francique.

Francique mosellan
Moselfränkisch
Muselfränkisch
Pays Allemagne
France
Région  Hesse (arrondissement de Limburg-Weilburg et à Haiger)
Moselle (arrondissement de Forbach-Boulay-Moselle)
 Rhénanie-du-Nord-Westphalie (arrondissement de Siegen-Wittgenstein)
 Rhénanie-Palatinat
 Sarre
Classification par famille
Échantillon
Échantillon : mei sprooch es en klän insel déi émmer kläner gétt von de wellen verropt.
Traduction : ma langue est une petite île qui devient de plus en plus petite déchirée par les vagues[1].
Carte

Aire d'extension actuelle du francique mosellan (où le francique luxembourgeois est inclus) - avec indication de l'isoglosse op/of.

La zone linguistique du francique mosellan s'étend de Siegen au nord jusqu'à Mainvillers[n 2] au sud, en passant par Coblence, Idar-Oberstein et Sarrelouis. Par ailleurs, pour les habitants situés de part et d'autre de la frontière franco-allemande, il constitue un ciment culturel qui a survécu aux turbulences de l'histoire[2].

Appellation

L'appellatif moselfränkisch (francique mosellan) existe depuis au minimum 1903[3].

Le mot « mosellan » dans « francique mosellan » fait initialement et principalement référence à la rivière franco-allemande de la Moselle, car ce dialecte est usité le long de cette rivière entre Konz et Coblence. En France, l'appellation « francique mosellan » est quelquefois utilisée à la place de « francique lorrain » pour désigner l'ensemble des dialectes franciques[n 3] qui sont présents dans le département de la Moselle, en référence à ce département ; cette ambiguïté entre rivière et département peut donc prêter à confusion.

Situation géographique

Situation des principaux dialectes en Moselle, le Francique Mosellan est dans la région de Boulay-Moselle.

À l'est, le francique mosellan est voisin du francique rhénan (francique rhénan lorrain, francique palatin, hessois). En Lorraine, la limite orientale du domaine dialectal du francique mosellan correspond à peu près à la ligne de partage des eaux entre le bassin de la Nied (où on parle le francique mosellan) et celui des autres affluents de la Sarre (où on parle le francique rhénan lorrain). Cette limite correspond à l'isoglosse dat/das (de) (mutation consonantique en finale).

À l'ouest, le francique mosellan est voisin du francique luxembourgeois (certaines classifications considèrent le luxembourgeois comme une variante du francique mosellan). En Lorraine, la limite occidentale du domaine dialectal du francique mosellan correspond à peu près à la ligne de partage des eaux entre le bassin de la Nied (où on parle le francique mosellan) et celui de la Moselle. Cette limite correspond à l'isoglosse op/of (mutation consonantique en finale).

Au sud, le francique mosellan est voisin du parler roman lorrain. Au nord, il est limité par le francique ripuaire (→Bönnsch) et le westphalien.

Exemples

FrançaisFrancique mosellan
jeich, eich
tudau, de
bonjour (le matin)mojen
au revoirädä, arwa
qu'est ce que c'est ?wat és dat ?
pourquoiforwat
icihéi
vitedapper, siër
lundimendach, mendich
cinqfenef
vertgréin
diabledeiwel, deibel

Grammaire

Verbes et conjugaison

Les verbes avoir et être conjugués au présent (région de Boulay-Moselle)[4] :

Personnehann (avoir)sénn (être)
ich
(je/j')
hannsénn
de
(tu)
haschtbéscht
er, se, et
(il, elle, neutre)
hatés
mer
(nous)
hannsénn
der
(vous)
hannsénn
se
(ils, elles)
hannsénn

Artistes et auteurs dialectophones

Média

Notes et références

Notes

  1. Une partie du territoire communal d'Haiger est également de langue francique mosellane.
  2. Ce village arbore d'ailleurs le titre de « Premier village de langue francique ».
  3. Le luxembourgeois, le mosellan et le rhénan.

Références

  1. Mairie de Ham-sous-Varsberg, Bulletin municipal 1993, p. 28 (lire en ligne)
  2. Le francique mosellan sur nied-tourisme.com
  3. (de) Johann Georg Ballas, Beiträge zur Kenntnis der trierischen Volksprache, Lintz, 1903.
  4. Jean-Louis Kieffer, Le Platt Lorrain de poche, Assimil, 2006.
  5. (de)https://web.archive.org/web/20161113221416/http://hunsbunt.jimdo.com/startseite/mouldahaaf/

Voir aussi

Bibliographie

  • (en) Wagner, Lay linguistics and school teaching : an empirical sociolingistic study in the Moselle-Franconian dialect area, 2009 (ISBN 9783515093231)
Dictionnaires
  • Moselfränkisches Wörterbuch (environs de Ruwer)
  • gerdbraun.info (Zeltingen-Rachtig)
  • Das Moselfränkische von Hüttersdorf, Saarbrücker Druckerei und Verl., 1990 (ISBN 3-925036-46-6)
  • Karl Conrath, Die Volkssprache der unteren Saar und der Obermosel: ein moselfränkisches Wörterbuch, W. Schmitz, 1975
  • Jean-Louis Kieffer, Saa mol : 250 mots franciques typiques de la région Bouzonville-Boulay, éd. Gau un Griis, 2012 (ISBN 978-2-9537157-4-3)

Liens externes

Articles connexes

  • Portail des langues germaniques
  • Portail de la Moselle
  • Portail de l’Allemagne
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.