Franck Maurice (handball)

Franck Maurice, né le dans le 8e arrondissement de Paris, est un ancien handballeur international français évoluant au poste d'ailier gauche ou de demi-centre.

Franck Maurice

Franck Maurice en 2018
Fiche d’identité
Nationalité Français
Naissance
Lieu Paris 8e[1]
Poste ailier gauche, Demi-centre[2]
Situation en club
Club actuel USAM Nîmes Gard
Parcours junior
Saisons Club
1981- USM Gagny
Parcours professionnel *
SaisonsClub M. (B.)
0000-1995 USM Gagny 93
1995-1997 US Ivry
1997-1998 AC Boulogne-Billancourt
1998-1999 OM 13 CR
1999-2002 USAM Nîmes
Sélections en équipe nationale **
Année(s)Équipe M. (B.)
1994-1996 France 21 (?)[3]
Équipes entraînées
Année(s)Équipe Stat
2002-2006 Pôle Espoir de Besançon
2006-2008 ES Besançon
2008-2013 US Saintes
2013-11/2014 USAM Nîmes Gard (CDF)
11/2014- USAM Nîmes Gard
* Matchs joués et buts marqués dans chaque club
comptant pour le championnat national
et les compétitions nationales et continentales.
** Matchs joués et buts marqués pour l'équipe
nationale en match officiel.
Match de la 18e journée de LNH entre le PSG Handball et l'USAM Nîmes. A Coubertin, le 11 mars 2015.

Reconverti entraîneur, il a été à la tête de l'ES Besançon puis de l'US Saintes pendant de nombreuses saisons en Division 2. En novembre 2014, il est nommé entraîneur principal de l'USAM Nîmes Gard.

Biographie

Né en 1971, le jeune Franck Maurice habite Gagny et se retrouve vite à pousser les portes du gymnase Marcel-Cerdan où évolue l'USM Gagny, le meilleur club français des années 1980[2].

Formé au Gagny, il joue ses premiers match professionnel avec le club gabinien. Si le club n'a alors plus son lustre d'antan, les bonnes performances de Franck Maurice sont remarquées puisqu'il est sélectionné en équipe de France en 1994.

L'année suivante, après quatorze saisons à Gagny dont plusieurs en tant que capitaine[4], il rejoint l'US Ivry avec lequel il remporte la Coupe de France en 1996 et le championnat en 1997. Entre-temps, profitant de la retraite internationale d’Eric Quintin et des blessures de Raoul Prandi et Stéphane Cordinier[5], il participe au Championnat d'Europe 1996, terminé à la septième place[6], mais n’est pas retenu pour les Jeux olympiques d’Atlanta trois mois plus tard.

En 1997, il prend la direction de l'AC Boulogne-Billancourt, promu en D1, puis de l'OM 13 CR[7] promu en D2, et enfin l'USAM Nîmes entre 1999 et 2002[1] avec lequel il devient champion de France de D2 en 2001.

En 2002, alors qu'il lui reste un an de contrat à Nîmes, il apprend que Pôle Espoir de Besançon cherche un technicien pour le pôle masculin. Il décide de sauter le pas puis en 2006 dirige l'ES Besançon. Dès la première saison, il permet au club de retrouver la Division 2.

En 2008, il prend la direction de Saintes pour cinq saisons. Élu coach de l'année en ProD2 en 2010, il est contraint de quitter le club en 2013 après un dépôt de bilan. En formation à l'INSEP avec Jérôme Chauvet, l'entraîneur de l'USAM Nîmes Gard, ce dernier lui apprend que Nîmes cherchait quelqu'un pour diriger son centre de formation. Il intègre donc le club, notamment dans le but « d’être connu de tout le monde si jamais un jour il [Chauvet] venait à quitter son poste ». Et effectivement, en novembre 2014, Jérôme Chauvet est démis de son poste au profit de Franck Maurice qui prend alors la tête de l'équipe élite[2]. Il permet ainsi au club Nîmois de retrouver de meilleurs résultats, avec notamment une deuxième place à l'issue des matchs aller en Championnat de France 2017-2018 puis une finale de Coupe de France en 2018[8]

Palmarès de joueur

En équipe nationale

21 sélections en équipe de France entre 1994 et 1996

En club

Compétitions internationales
Compétitions nationales

Palmarès d'entraîneur

Notes et références

Liens externes

  • Portail du handball
  • Portail de la France
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.