Fylke

Un fylke est le premier niveau de subdivision de la Norvège sur le plan administratif, et le second sur le plan géographique. Il est le plus souvent traduit en français par comté, parfois par département, district, province. Plusieurs fylker ou « fylkes »[alpha 1] composent un landsdel, une région géographique de Norvège sans rôle administratif autonome (mais utilisé pour la planification territoriale de certaines activités sur plusieurs comtés ou fylker). De 1662 à 1919, les fylker norvégiens se nommaient amter (pluriel de amt, districts) et avaient quasiment les mêmes délimitations. Un fylke est lui-même divisé en communes (kommuner).

Les 11 fylker de Norvège

En 2017, le gouvernement norvégien décide la fusion de comtés pour le 1er janvier 2020, faisant passer leur nombre total de 18 à 11. Il est à noter que l'intégration de Bergen au comté de Hordaland était effective depuis 1972. De même, la fusion du Nord-Trøndelag et du Sør-Trøndelag pour former le Trøndelag l'était depuis 2018[1].

Liste des fylkes au 1er janvier 2020

Localisation Armoiries Nom Centre administratif Population
(hab.)
Superficie
(km2)
Densité
(hab./km2)
Municipalités Région (Landsel)
Oslo Oslo 693 494 (2020) 454 1 624,2 1 Østlandet
Rogaland Stavanger 473 526 (2018) 9 377 50,5 23 Vestlandet
Møre og Romsdal Molde 266 856 (2018) 14 356 18,6 26 Vestlandet
Nordland Bodø 243 335 (2018) 38 155 6,4 41 Nord-Norge
Viken Oslo, Drammen et Sarpsborg 1 234 374 (2018) 22 920 53,9 51 Østlandet
Innlandet Hamar et Lillehammer 370 994 (2018) 52 072 7,1 46 Vestlandet
Vestfold og Telemark Skien et Tønsberg 415 777 (2018) 17 466 23,8 23 Vestlandet
Agder Kristiansand et Arendal 303 754 (2008) 16 434 18,5 25 Sørlandet
Vestland Bergen et Leikanger 631 594 (2018) 33 871 18,6 43 Vestlandet
Trøndelag Steinkjer 458 744 (2018) 42 202 10,9 38 Trøndelag
Troms og Finnmark Tromsø et Vadsø 243 925 (2018) 74 830 3,3 39 Nord-Norge

Liste des anciens fylkes

Localisation Armoiries Nom Centre administratif Population
(hab.)
Superficie
(km2)
Densité
(hab./km2)
Municipalités Région (Landsel)
Akershus Oslo 523 272 (2008) 4 918 106,4 22 Østlandet
Aust-Agder Arendal 106 842 (2008) 9 157 11,7 15 Sørlandet
Buskerud Drammen 253 006 (2008) 10 456 24,2 21 Østlandet
Finnmark Vadsø 72 560 (2008) 48 618 1,5 19 Nord-Norge
Hedmark Hamar 189 586 (2008) 27 397 6,9 22 Østlandet
Hordaland Bergen 469 681 (2009) 15 460 30,4 33 Vestlandet
Møre og Romsdal Molde 247 933 (2008) 15 121 16,4 38 Vestlandet
Nordland Bodø 235 124 (2008) 38 456 6,1 44 Nord-Norge
Oppland Lillehammer 183 851 (2008) 25 192 7,3 26 Østlandet
Oslo Oslo 590 041 (2009) 453,99 1 300 1 Østlandet
Østfold Sarpsborg 267 039 (2008) 4 182 63,9 18 Østlandet
Rogaland Stavanger 420 574 (2009) 9 378 44,8 25 Vestlandet
Sogn og Fjordane Leikanger 106 389 (2008) 18 623 5,7 26 Vestlandet
Telemark Skien 167 102 (2008) 15 299 10,9 18 Østlandet
Troms Tromsø 155 061 (2008) 25 877 6 25 Nord-Norge
Trøndelag[alpha 2] Steinkjer[alpha 3] 414 965[alpha 4] (2008) 41 260 10,1 48 Trøndelag
Vest-Agder Kristiansand 166 976 (2008) 7 276 22,9 15 Sørlandet
Vestfold Tønsberg 227 798 (2008) 2 224 102,4 14 Østlandet

Histoire du terme

À l'époque médiévale déjà, les fylki (forme norroise du terme moderne fylker, dérivée de folk, peuple) étaient la principale, mais non l'unique, division administrative utilisée en Norvège, et ce dès avant son unification en un seul royaume. La division supérieure était la région correspondant à l'espace d'un thing (assemblée). Le terme peut aussi se traduire par « district ». Selon les cas, la taille de ces fylki et leur subdivision ou non peut varier. Chaque fylki était dirigé par un fylkir, et leur rôle était notamment lié à la levée d'hommes et de navires pour les opérations militaires, le leiðangr[2],[3].

En 1919, soit 14 ans après l'indépendance de la Norvège en 1905, ce terme historique fut réutilisé afin de remplacer celui d'amter utilisé depuis 1662, date à laquelle la Norvège était réunie au Danemark puis, de 1814 à 1905, durant la période d'union personnelle mais non structurelle de la Norvège et de la Suède en la personne du roi de Suède. Il y a souvent correspondance entre les fylker actuels et les fylki historiques, mais ce n'est pas automatiquement le cas. Un exemple en est l'Agder, domaine de Halfdan le noir, père d'Harald à la belle chevelure, aujourd'hui divisé en deux fylker de Vest-Agder et d'Aust-Agder (Agder de l'Ouest et de l'Est respectivement).

Notes et références

Notes

  1. « Fylkes » selon les rectifications orthographiques du français en 1990.
  2. De 1804 à 2018, le comté de Trøndelag était divisé en comté de Nord-Trøndelag et comté de Sør-Trøndelag.
  3. Le centre administratif principal se situe à Steinkjer mais Trondheim sert de second centre administratif.
  4. Addition de la population des anciens comtés de Nord-Trøndelag et Sør-Trøndelag en 2008.

Références

  1. [http://www.northvegr.org/vigfusson/179.php Cleasby, Richard, Vigfússon, Gudbrand , An Icelandic-English Dictionary
  2. article « Fylki », Clarendon Press, Oxford, 1874]

Annexes

Articles connexes

  • Portail de la Norvège
  • Portail de la géographie
  • Portail de la politique
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.