Galerie Bortier

La galerie Bortier à Bruxelles est un passage couvert conçu par l’architecte Jean-Pierre Cluysenaar et inauguré en 1848. Il est situé dans le centre de la ville, entre la rue Saint Jean et la rue de la Madeleine. La Ville de Bruxelles en est propriétaire et sa gestion est assurée par sa Régie foncière.

Façade rue de la Madeleine

La galerie doit son nom à un sieur Bortier, qui avait acquis entre la rue Duquesnoy et la rue Saint-Jean des terrains rendus disponibles par la destruction de l'ancien hôpital Saint-Jean. Il proposa à la ville de Bruxelles d'y édifier le marché de la Madeleine, une halle couverte destinée aux commerces d'étalage et de colportage. Son entrée se trouvait rue Duquesnoy. Partant de l'hôtel des Grandes Messageries, situé rue de la Madeleine, une galerie dont une partie semi-circulaire se trouvait au niveau du premier étage du marché, conduisait à la rue Saint-Jean.

Le passage étroit à deux niveaux qui relie toujours la rue Saint-Jean à la rue de la Madeleine de style néorenaissance est un exemple harmonieux de l’utilisation conjointe de la fonte et du verre. La façade principale de style baroque tardif date de 1763 et est donc bien antérieure à la construction de la galerie.

La façade a été conservée lorsque le marché de la Madeleine fut remplacé en 1958 par une salle des fêtes de la ville de Bruxelles, qui sera temporairement occupée par un casino dans les années 2003 à 2009. Il ne subsista donc de l'ensemble que la galerie Bortier. Fort dégradée, elle fut rénovée en 1974.

Le lieu est de nos jours bien connu des amateurs de littérature et de livres anciens, étant presque entièrement occupée, à l’exception d’une galerie d’art, par des étals et des échoppes de bouquinistes.

Bibliographie

  • Louis, Henri & Paul Hymans, Bruxelles à travers les âges, tome III, Bruylant-Christophe et Cie, Bruxelles

Accès

Ce site est desservi par la station de métro : Gare centrale.
  • Portail de l’architecture et de l’urbanisme
  • Portail de Bruxelles
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.