Gare d'Enghien

La gare d'Enghien est une gare ferroviaire belge de la ligne 94, de Hal à Froyennes (frontière), située à proximité du centre de la ville d'Enghien dans la province de Hainaut en Région wallonne.

Ne doit pas être confondu avec Gare d'Enghien-les-Bains.

Enghien

Bâtiment voyageurs et entrée de la gare.
Localisation
Pays Belgique
Commune Enghien
Adresse Rue de la Station
7850 Enghien
Coordonnées géographiques 50° 41′ 50″ nord, 4° 02′ 50″ est
Gestion et exploitation
Propriétaire SNCB
Exploitant SNCB
Services InterCity (IC)
Suburbain (S)
Heure de pointe (P)
Caractéristiques
Ligne(s) 94, Hal à Froyennes (frontière)
123, Grammont à Enghien
Voies 5 (+ voies de service)
Quais 3 (dont 2 centraux)
Altitude 60 m
Historique
Mise en service 16 janvier 1866
Correspondances
Bus voir Intermodalité
Géolocalisation sur la carte : Hainaut
Géolocalisation sur la carte : Belgique

Elle est mise en service en 1866 par la Compagnie du chemin de fer direct de Bruxelles à Lille et Calais. C'est une gare de la Société nationale des chemins de fer belges (SNCB) desservie par des trains InterCity (IC), Suburbains (S) et d'Heure de pointe (P).

Situation ferroviaire

Établie à 60 m d'altitude, la gare d'Enghien est située au point kilométrique[1] (PK) 17,077 de la ligne 94, de Hal à Froyennes (frontière), entre les gares ouvertes de Hal et de Silly. Gare de bifurcation elle est l'aboutissement de la ligne 123, de Grammont à Enghien, anciennement cette ligne allait jusqu'à Braine-le-Comte.

Histoire

La station d'Enghien est mise en service le par l'administration des chemins de fer de l'État belge, lorsqu'elle ouvre à l'exploitation la section de Hal à Ath construite sous concession par la Compagnie du chemin de fer direct de Bruxelles à Lille et Calais[2] mais directement exploitée par l’État belge.

Le bâtiment de la gare, construit dans un style néoclassique[3] à briques apparentes consiste en un volume à deux niveaux de sept travées sous un toit en zinc à bâtière débordante. De chaque côté, un large pignon sans percement coiffe les trois travées centrales et le nom de la gare y est inscrit dans un losange de pierre à volutes (qui existe toujours)[4]. Toutes les portes et fenêtres sont entourées de pierre bleue et ont un linteau droit. Les corniches reposent sur des modillons ouvragés[5].

Une copie conforme de cette gare sera érigée à une date inconnue[6] à Marchienne-au-Pont[3] et elle ne elle diffère de la gare de Dison, construite en 1879 par les Chemins de fer des Plateaux de Herve, que par la forme de ses arcs[7].

Service des voyageurs

Accueil

Gare[8] SNCB, elle dispose d’un bâtiment voyageurs, avec guichet, ouvert tous les jours. Des aménagements, équipements et services sont à la disposition des personnes à la mobilité réduite.

Un passage souterrain permet la traversée des voies et le passage d'un quai à l’autre.

Desserte

Enghien est desservie par des trains InterCity (IC), Suburbains (S) et d'Heure de pointe (P) de la SNCB, qui effectuent des missions sur les lignes 94 Bruxelles - Hal - Mouscron et 123 : Enghien - Grammont (voir brochures SNCB des lignes 94 et 123[9]).

Semaine

La desserte comprend quatre trains cadencés à l’heure :

Il existe aussi quelques trains supplémentaires en heure de pointe :

  • deux paires de trains IC-18 entre Tournai et Liège-Saint-Lambert (vers Liège le matin, retour l’après-midi) ;
  • deux paires de trains P entre Mouscron et Schaerbeek ;
  • une paire de trains S6 supplémentaires entre Grammont et Bruxelles-Nord, qui continuent ensuite vers Ottignies en tant que trains S8 (le matin, retour l’après-midi) ;
  • une paire de trains S6 supplémentaire entre Grammont et Schaerbeek (le matin, retour l’après-midi) ;
  • un unique train S6 supplémentaire entre Enghien et Grammont (l’après-midi).

Week-ends et jours fériés

La desserte comprend deux trains cadencés à l’heure :

  • des trains IC-06 entre Tournai et Bruxelles-National-Aéroport ;
  • des trains S6 entre Denderleeuw et Schaerbeek via Grammont et Hal ;
  • un unique train P relie Mouscron à Louvain-la-Neuve le dimanche soir (en période scolaire).

Intermodalité

Un parc pour les vélos et un parking pour les véhicules y sont aménagés[8]. Elle est desservie par des bus[8].

Notes et références

  1. Infrabel, document de référence du réseau 09/12/2011, annexe E.01, Distances entre gares et nœuds, p. 24/40 (3,63 Mo) (consulté le 21 avril 2012).
  2. (nl) Site Archive Pandora, 94 Halle - Tournai lire (consulté le 21 avril 2012).
  3. Hugo De Bot, Architecture des gares en Belgique, tome I : 1835 - 1914, Turnhout, Brepols, , p. 25
  4. « Les gares belges d'autrefois. La gare d'Enghien. Guy Demeulder. », sur www.garesbelges.net (consulté le 27 avril 2018)
  5. Hugo De Bot, Architecture des gares en Belgique, tome I : 1835 - 1914, Turnhout, Brepols, , p. 201
  6. « Edingen ~ Enghien », sur www.spoorwegknooppuntfgra.be (consulté le 27 avril 2018)
  7. Hugo De Bot, Architecture des gares en Belgique, tome I : 1835 - 1914, Turnhout, Brepols, , p. 209-211
  8. Site SNCB Mobility : Enghien lire (consulté le 21 avril 2012).
  9. « Brochures de ligne », sur www.belgiantrain.be, (consulté le 8 février 2020)

Voir aussi

Articles connexes

Liens externes


Origine Arrêt précédent Train Arrêt suivant Destination
Bruxelles-National-Aéroport Hal IC Silly Tournai
Saint-Nicolas Hal IC
(en semaine)
Silly Courtrai
Liège-Saint-Lambert Bruxelles-Midi IC
(en semaine)
Silly Tournai
Malines Hal S
(en semaine)
Terminus
ou Herne
Terminus
ou Grammont
Schaerbeek
ou Ottignies
Hal S Herne Grammont
ou Alost
Schaerbeek Bruxelles-Midi P
(en semaine)
Silly Tournai
Mouscron Silly P
(week-ends et fériés)
Hal Louvain-la-Neuve
  • Portail du chemin de fer
  • Portail du Hainaut
  • Portail de l’architecture et de l’urbanisme
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.