Gare d'Eppegem

La gare d'Eppegem, est une gare ferroviaire belge des lignes 25 de Bruxelles-Nord à Anvers (Y Luchtbal) et 27 de Bruxelles-Nord à Anvers-Central, située au Sud-Est du centre-ville d'Eppegem, sur l'autre rive de la Senne, section de la commune de Zemst dans la Province du Brabant flamand.

Eppegem

Ancien bâtiment voyageurs près de l'entrée de la halte.
Localisation
Pays Belgique
Commune Zemst
Section Eppegem
Coordonnées géographiques 50° 57′ 31″ nord, 4° 27′ 27″ est
Gestion et exploitation
Propriétaire SNCB
Exploitant SNCB
Services Suburbain (S)
Caractéristiques
Ligne(s) 25 Bruxelles-Nord à Anvers (Y Luchtbal)
27 Bruxelles-Nord – Anvers-Central
Voies 4
Quais 3 (dont un central)
Historique
Mise en service
Géolocalisation sur la carte : Belgique
Géolocalisation sur la carte : Brabant flamand

Elle est mise en service en 1865 par les Chemins de fer de l'État belge et en 2015 elle est devenue une halte voyageurs desservie par le nouveau service S (Suburbain).

C'est une halte voyageurs de la Société nationale des chemins de fer belges (SNCB) desservie par des trains Suburbains (S).

Situation ferroviaire

La gare d'Eppegem est située au point kilométrique (PK) 15,90 de la ligne 25 de Bruxelles-Nord à Anvers (Y Luchtbal), entre les gares de Vilvorde et de Weerde[1].

Elle est également située au PK 15,90 de la ligne 27 de Schaerbeek à Anvers-Central, entre les mêmes gares de Vilvorde et de Weerde. Cette ligne parallèle à la ligne 25, est majoritairement utilisée pour des circulations de trains de marchandises[2].

Histoire

La station d'Eppegem est mise en service le par les Chemins de fer de l'État belge[1].

En 1881, une grande gare y est construite par les Chemins de fer de l’État Belge.

l s'agit d’un bâtiment correspondant aux directives de 1880 qui instaure un modèle standard pour les gares secondaires mais laissait les différents groupes régionaux mettre au point l’aspect esthétique et l’agencement de ces gares[3].

Le groupe de Bruxelles-Nord réalisa neuf gares identiques qui comptaient un corps central de trois travées avec un toit sous bâtière à angle aigu très marqué encadré par une longue aile de six travées à toiture à croupe servant de salle d’attente et, de l’autre côté, par une aile de service, plus courte, de deux travées sous bâtière[4]. Construites en brique, elles possédaient initialement des charpentes décoratives aux pignons[5] et toutes les travées sont surmontées d’arcs bombés sauf les deux petites fenêtres des pignons du corps central[6]. Les façades sont revêtues d’une alternance de briques frittées gris foncé et de bandes de briques rouges. La brique rouge est également utilisée pour les arcs surmontant les ouvertures[6] et les encadrements de portes et fenêtres. Le nom de la gare était inscrit sur un panneau dans l’axe de la corniche des deux façades latérales[4].

Sur les neuf gares de ce modèle construites sur les lignes 25, 36, 50 et 53[7], trois sont survécu sur la ligne 50[4] et elles sont classées.

Cette a en effet disparu, et au bout d’une vingtaine d’années à la même période que la gare voisine de Weerde. A leur place ont été édifiées des gares plus petites du plan type 1895[8] avec une aile de trois travées pour la salle d’attente et une aile de service d’une seule travée[8]. Les deux gares ont en commun une façade en briques jaune agrémentée de motifs géométriques élaborés en brique foncée[9],[10].

Celle d'Eppegem date de 1904 et se trouve désormais en contrebas depuis le surhaussement des lignes 25 et 27 sur un important remblai.

Depuis le , la gare d'Eppegem est uniquement desservie par la nouvelle relation ferroviaire dite Suburbain (ligne S1)[11],[12].

Service des voyageurs

Accueil

Halte SNCB, c'est un point d'arrêt non géré (PANG) à accès libre. Elle est équipée d'automates pour l'achat de titres de transport[13].

Desserte

Eppegem est desservie par des trains Suburbains (S1, S5 et S7) de la SNCB, qui effectuent des missions sur les lignes commerciales 25, 26 et 27[14].

Intermodalité

Un parc (gratuit) pour les vélos et un parking (gratuit) pour les véhicules y sont aménagés[13].

Elle est desservie par des autobus urbains[13].

Patrimoine ferroviaire

L'ancien bâtiment voyageurs plan type 1895, inutilisé pour le service ferroviaire, et sa façade à motifs géométriques de briques.

Notes et références

  1. « 25 Brussel Noord - Antwerpen CS - Luchtbal », sur Wim Derrider (consulté le 11 janvier 2016).
  2. « Ligne 27 : Schaerbeek - Antwerpen-Centraal », sur BelRail, (consulté le 11 janvier 2016).
  3. Hugo De Bot, Architecture des gares en Belgique, tome I : 1835 - 1914, Turnhout, Brepols, , p. 65-75
  4. Hugo De Bot, Architecture des gares en Belgique, tome I : 1835 - 1914, Turnhout, Brepols, , p. 67-69
  5. « Untitled », sur users.skynet.be (consulté le 21 avril 2018)
  6. (nl) « Station Sint-Martens-Bodegem », sur Inventaris Onroerend Erfgoed (consulté le 21 avril 2018)
  7. respectivement à Eppegem, Weerde, Wavre-Sainte-Catherine, Herent, Korbeek-Lo, Berchem-Sainte-Agathe, Dilbeek, Bodegem-Saint-Martin et Hever
  8. Hugo De Bot, Architecture des gares en Belgique, tome I : 1835 - 1914, Turnhout, Brepols, , p. 74-76 et 81
  9. « eppegem : ~ le long des rails ~ », sur lelongdesrails.blogs.dhnet.be (consulté le 21 avril 2018)
  10. « Une gare de tranchée à Weerde », sur lelongdesrails.blogs.dhnet.be (consulté le 21 avril 2018)
  11. « S : Qu'est-ce que le S ? », sur http://www.belgianrail.be/ (consulté le 11 janvier 2016).
  12. « SNCB : une partie du RER de Bruxelles lancée en décembre 2015 », sur Le Vif/L'Express, (consulté le 11 janvier 2016).
  13. « Eppegem », sur SNCB (consulté le 11 janvier 2016).
  14. Site SNCB : Fiches horaires (brochures de ligne) lire (consulté le 22 novembre 2019).

Voir aussi

Articles connexes

Lien externe


Origine Arrêt précédent Train Arrêt suivant Destination
Anvers-Central Weerde S Vilvorde Nivelles
ou Charleroi-Sud
ou Bruxelles-Midi
Malines Weerde S Vilvorde Hal
ou Enghien
ou Grammont
Malines Hofstade S
(en semaine)
Vilvorde Hal
  • Portail du chemin de fer
  • Portail du Brabant flamand
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.