Gare de Blaton

La gare de Blaton est une gare ferroviaire belge de la ligne 78, de Saint-Ghislain à Tournai, située à Blaton sur le territoire de la commune de Bernissart dans la province de Hainaut en région wallonne.

Blaton

Ancien bâtiment voyageurs, près de l'entrée de la halte.
Localisation
Pays Belgique
Commune Bernissart
section Blaton
Adresse Quartier de la Gare
7321 Blaton
Coordonnées géographiques 50° 30′ 19″ nord, 3° 40′ 00″ est
Gestion et exploitation
Propriétaire SNCB
Exploitant SNCB
Services Intercity (IC)
Omnibus (L)
Heure de pointe (P)
Caractéristiques
Ligne(s) 78, Saint-Ghislain à Tournai
Voies 3 (+ voies de service)
Quais 2 (dont un central)
Altitude 43 m
Historique
Mise en service 15 février 1861
Correspondances
Bus voir Intermodalité
Géolocalisation sur la carte : Belgique
Géolocalisation sur la carte : Hainaut

Elle est mise en service en 1861 par la Compagnie du chemin de fer Hainaut et Flandres. C'est une halte voyageurs de la Société nationale des chemins de fer belges (SNCB) desservie par des trains InterCity (IC), Omnibus (L) et d’Heure de pointe (P).

Situation ferroviaire

Établie à 43 mètres d'altitude, la gare de Blaton est située au point kilométrique[1] (PK) 13,970 de la ligne 78, de Saint-Ghislain à Tournai, entre les gares ouvertes de Harchies et de Péruwelz.

C'était une gare de bifurcation, origine des lignes fermées et désaffectées : 79, de Blaton à Quevaucamps, 80, de Blaton à Bernissart et 81, de Blaton à Ath[2].

Histoire

La station de Blaton est mise en service le 15 février 1861[3] par la Compagnie du chemin de fer Hainaut et Flandres, lorsqu'elle ouvre à l'exploitation la section de Saint-Ghislain à Basècles-Carrières, de la future ligne de Saint-Ghislain à De Pinte avec embranchements vers Tournai et Ath. En 1867, cette société se fond dans la Société générale d'exploitation de chemins de fer ; l’ancien réseau Hainaut et Flandres sera racheté par l’État belge le .

Les Chemins de fer de l’État belge transformèrent Blaton en un nœud ferroviaire comportant trois lignes supplémentaires :

  • La ligne 81, de Blaton à Ath, mise en service le [4] ;
  • La ligne 80, de Blaton à Bernissart, mise en service le [5] ;
  • La ligne 79, de Blaton à Quevaucamps, mise en service le [6].

Ces trois lignes, dont deux n'étaient que de courtes lignes locales en impasse, seront progressivement mises hors service et démontées de 1942 à 1985. Seule la ligne originelle, actuellement reprise comme ligne 78 de Saint-Ghislain à Tournai[3].

En 1960, la gare est modernisée avec de nouveaux bâtiments[7].

En 2006, la gare, dont les guichets ne sont ouverts que quelques heures par jour, évite la fermeture du fait d'une pétition de 530 signatures[8]. Elle est alors fréquentée par 500 voyageurs par jour ouvrable pour une commune de 11 500 habitants[8]. En 2007, afin de favoriser sa fréquentation, le bourgmestre y fait installer un service de repassage de vêtements[9].

En octobre 2008, une fausse alerte à la bombe dans un train en gare provoque d'importantes perturbations du trafic[10].

La SNCB a prévu la fermeture du guichet en 2012, elle deviendra effective lorsque seront résolus : le reclassement du personnel, l'installation d'un automate permettant l'achat des titres de transport et la possibilité d'avoir une salle d'attente pour les voyageurs[11]. Cette fermeture intervient le 1er juillet 2013, transformant la gare en point d'arrêt sans personnel, le bâtiment est fermé au service des voyageurs.

Service des voyageurs

Accueil

Halte SNCB c'est un point d'arrêt non géré (PANG) à accès libre. Elle est équipée d'un automate pour l'achat de titres de transport[12].

Desserte

Blaton est desservie par des trains Intercity (IC), Omnibus (L) et d’Heure de pointe (P) de la SNCB, qui effectuent des missions sur la ligne 78 (Mons - Tournai - Lille-Flandres)[13],[14]).

En semaine, la gare est desservie par des trains L reliant Quévy à Tournai, desserte qui est renforcée aux heures de pointe par des trains P Mons - Tournai ou Gare d'Ath - Tournai.

Le week-end et les jours fériés, la desserte est constituée par des trains IC-25 de la relation Liers - Mouscron.

Intermodalité

Un parking pour les véhicules y est aménagé[12].

Notes et références

  1. Infrabel, document de référence du réseau 09/12/2011, annexe E.01, Distances entre gares et nœuds, p. 23/40 (3,63 Mo) (consulté le 24 avril 2012).
  2. Site belrail.be Lignes SNCB lire (consulté le 24 avril 2012).
  3. (nl) « Site Archive Pandora, ligne 78, de Saint-Ghislain à Tournai », sur web.archive.org, (consulté le 24 avril 2012)
  4. (nl) « Site Archive Pandora, ligne 81 », sur web.archive.org, (consulté le 26 février 2020)
  5. (nl) « Site Archive Pandora, ligne 80 », sur web.archive.org, (consulté le 26 février 2020)
  6. (nl) « Site Archive Pandora, ligne 79 », sur web.archive.org, (consulté le 26 février 2020)
  7. (nl) Site gbspjps.quartam.on-rev.com, Blaton lire (consulté le 24 avril 2012).
  8. « AVIS juin 2006 page2 : Ouverture des guichets et de la salle d’attente en Gare de Blaton », sur www.mobilit.fgov.be, (consulté le 22 mai 2010).
  9. « La gare va revivre, sous surveillance », sur La Libre.be., (consulté le 22 mai 2010).
  10. « Il menaçait de faire 'sauter' un train s'il n'obtenait pas...3000 euros », sur www.snoimagine.com, (consulté le 22 mai 2010).
  11. Site lavenir.net Gares : fermeture des guichets à Antoing, Herseaux, Blaton et Comines durant la deuxième partie de 2012, article du 20 avril 2012 lire (consulté le 25 avril 2012).
  12. Site SNCB Mobility : Blation lire (consulté le 19 novembre 2013).
  13. Site SNCB : Fiche horaire (brochure) ligne 78 (voir brochure SNCB en lien externe.
  14. « Brochures de ligne », sur www.belgiantrain.be, (consulté le 11 février 2019).

Voir aussi

Articles connexes

Liens externes


Origine Arrêt précédent Train Arrêt suivant Destination
Mons
ou Quévy
Saint-Ghislain L
(en semaine)
Péruwelz Tournai
ou Mouscron
Liers Saint-Ghislain IC
(week-ends et fériés)
Péruwelz Mouscron
Mons Harchies P
(en semaine)
Péruwelz Tournai
Ath Harchies P
(en semaine)
Péruwelz Tournai
  • Portail du chemin de fer
  • Portail du Hainaut
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.