Gare de Bourg-Saint-Maurice

La gare de Bourg-Saint-Maurice est une gare ferroviaire française de la ligne de Saint-Pierre-d'Albigny à Bourg-Saint-Maurice (dite aussi ligne de la Tarentaise), située sur le territoire de la commune de Bourg-Saint-Maurice dans le département de la Savoie en région Auvergne-Rhône-Alpes. En hiver, elle dessert de nombreuses stations de ski, notamment Les Arcs, Tignes, Val-d'Isère, La Rosière et Sainte-Foy-Tarentaise.

Bourg-Saint-Maurice

Entrée principale de la gare, en hiver.
Localisation
Pays France
Commune Bourg-Saint-Maurice
Adresse 30, place de la Gare
73700 Bourg-Saint-Maurice
Coordonnées géographiques 45° 37′ 07″ nord, 6° 46′ 17″ est
Gestion et exploitation
Propriétaire SNCF
Exploitant SNCF
Services TGV, Eurostar, Thalys, TER Auvergne-Rhône-Alpes
Fret SNCF
Caractéristiques
Ligne(s) Saint-Pierre-d'Albigny à Bourg-Saint-Maurice
Pré-Saint-Didier à Bourg-Saint-Maurice (pas réalisée)
Voies 6 (+ voies de service)
Quais 3 (centraux)
Transit annuel 319 216 voyageurs (2017)[1]
Altitude 813 m
Historique
Mise en service
Correspondances
Funiculaire Arc-en-Ciel vers Les Arcs
Géolocalisation sur la carte : France
Géolocalisation sur la carte : Auvergne-Rhône-Alpes
Géolocalisation sur la carte : Savoie

Elle est mise en service en 1913 par la Compagnie des chemins de fer de Paris à Lyon et à la Méditerranée (PLM).

C'est une importante gare de la Société nationale des chemins de fer français (SNCF) pendant la saison d'hiver, desservie par des trains : TGV, Eurostar, Thalys et TER Auvergne-Rhône-Alpes. Ces derniers assurent une desserte toute l'année.

Situation ferroviaire

Établie à 813 mètres d'altitude, la gare terminus de Bourg-Saint-Maurice est située au point kilométrique (PK) 80,212 de la ligne de Saint-Pierre-d'Albigny à Bourg-Saint-Maurice, après la gare ouverte de Landry[2].

Gare en cul-de-sac elle comporte de nombreuses voies, dont six voies à quai et des voies de service.

Histoire

La gare de Bourg-Saint-Maurice est mise en service le par la Compagnie des chemins de fer de Paris à Lyon et à la Méditerranée (PLM), lors de l'ouverture à l'exploitation de la section de Moûtiers à Bourg-Saint-Maurice[3]. Elle est par la suite inaugurée le [4], soit le même jour que l'attentat de Sarajevo à l'origine de la Première Guerre mondiale.

Pour les Jeux olympiques d'hiver de 1992, la gare a été agrandie et réaménagée. Notamment un édifice contemporain a été ajouté à l'ancien bâtiment voyageurs.

Service des voyageurs

Accueil

Gare SNCF, elle dispose d'un bâtiment voyageurs, avec guichet, salle d'attente, toilettes et coin nurserie, ouvert tous les jours. Elle est équipée d'automates pour l'achat de titres de transport. Une boutique de presse est installée dans le hall[5].

Desserte

Bourg-Saint-Maurice est desservie toute l'année par des trains régionaux TER Auvergne-Rhône-Alpes.

Mais elle devient une grande gare pendant la saison d'hiver. Des trains de grandes lignes, français et internationaux, permettent la desserte des stations de ski environnantes, notamment : Les Arcs, Tignes, Val-d'Isère, La Rosière et Sainte-Foy-Tarentaise. Elle est assurée par TGV, Eurostar (depuis Londres-Saint-Pancras) ou Thalys (depuis Bruxelles ou Amsterdam). Les rames TER se répartissent en rames Corail avec voiture-pilote, Z 24500 et plus rarement Z 9500.

Intermodalité

Un parc pour les vélos et un parking pour les véhicules y sont aménagés[5].

Depuis les quais de la gare le Funiculaire Les Arcs' express, permet de rejoindre la station Arc 1600.

Service des marchandises

La gare de Bourg-Saint-Maurice est ouverte au service du fret[6] (service limité au train massif).

Patrimoine ferroviaire

L'ancien bâtiment voyageurs, ouvert en 1913, est toujours présent sur le site.

Notes et références

  1. SNCF, « Fréquentation en gares », sur ressources.data.sncf.com (consulté le 3 avril 2019).
  2. Reinhard Douté, Les 400 profils de lignes voyageurs du réseau français : lignes 601 à 990, vol. 2, La Vie du Rail, , 239 p. (ISBN 978-2-918758-44-0), « [899] St-Pierre-d'Albigny - Bourg-St-Maurice », p. 177.
  3. Jean-Luc Penna, La Tarentaise Autrefois, La Fontaine de Siloë, coll. « La chronique de l'autrefois », , 195 p. (ISBN 2842062760, EAN 9782842062767, "Bourg-Saint-Maurice,"20+novembre+1913"&hl=fr&sa=X&ved=0ahUKEwjnxuLW6MjOAhVFfxoKHdFGCyQQ6AEIJTAA#v=onepage&q="Bourg-Saint-Maurice%2C"20%20novembre%201913"&f=false lire en ligne), p. 118 et 127
  4. Pierre Messiez, « Chemin de fer en Savoie : Le rail savoyard face au XXe siècle », L'Histoire en Savoie, Société savoisienne d'histoire et d'archéologie, , p. 20 (ISSN 0046-7510)
  5. La gare de Bourg-Saint-Maurice sur ter.sncf.com Rhône-Alpes, un site officiel de la SNCF (consulté le 17 août 2016).
  6. Site Fret SNCF : la gare de Bourg-Saint-Maurice.

Voir aussi

Articles connexes

Liens externes


Origine Arrêt précédent Train Arrêt suivant Destination
Londres-Saint-Pancras Moûtiers - Salins - Brides-les-Bains
ou Aime-La Plagne (depuis Londres)
Eurostar
(saisonnier : l'hiver)
Terminus Terminus
Amsterdam-Central
ou Bruxelles-Midi
Landry Thalys
(saisonnier : l'hiver)
Terminus Terminus
Paris-Gare-de-Lyon Landry TGV inOui
(week-ends et vacances)
Terminus Terminus
Lille-Europe
ou Lille-Flandres
Landry TGV inOui
(saisonnier : l'hiver)
Terminus Terminus
Lyon-Part-Dieu
ou Aix-les-Bains-Le Revard
ou Chambéry - Challes-les-Eaux
Landry TER Auvergne-Rhône-Alpes Terminus Terminus
  • Portail du chemin de fer
  • Portail de la Savoie
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.