Gare de Couillet

La gare de Couillet (anciennement Couillet-Centre) est une gare ferroviaire belge de la ligne 130, de Namur à Charleroi, située à Couillet, section de la ville de Charleroi dans la province de Hainaut.

Couillet
Localisation
Pays Belgique
Ville Charleroi
Section Couillet
Adresse Rue de la Gare.
Coordonnées géographiques 50° 23′ 34″ nord, 4° 28′ 08″ est
Gestion et exploitation
Propriétaire SNCB
Exploitant SNCB
Services Suburbain (S61)
Caractéristiques
Ligne(s) 130, Namur à Charleroi
Voies 4
Quais 2 (centraux)
Altitude 104 m
Historique
Mise en service
(Couillet-Montignies)

(Couillet-Centre)
Fermeture
(Couillet-Montignies)
Géolocalisation sur la carte : Belgique
Géolocalisation sur la carte : Hainaut
Géolocalisation sur la carte : Charleroi

La gare de Couillet-Montignies est ouverte en 1859 et celle de Couillet-Centre en 1883. La gare de Montignies est fermée en 1977 pour laisser la place à la halte de Couillet sur le site de l'ancienne gare de Couillet-Centre. Les bâtiments des deux gares historiques sont détruits en 1979 et en 1982

C'est une halte voyageurs de la Société nationale des chemins de fer belges (SNCB) desservie par des trains Suburbains (S61) .

Situation ferroviaire

Établie à 104 mètres d'altitude[1], la gare de Couillet est située au point kilométrique (PK) 34,062 de la ligne 130, de Namur à Charleroi, entre les gares ouvertes de Châtelet et de Charleroi-Sud[2].

Ancienne gare de bifurcation, elle était également l'origine de la ligne 133, de Couillet à Jamioulx (fermée et déposée)[3].

Histoire

Gare de Couillet-Montignies

La station de Couillet-Montignies est mise en service le [4].

En 1862, elle est ouverte aux voyageurs et aux bagages. Le 17 août 1863, l'État et la compagnie de l'Est-belge signent un accord pour l'établissement d'un embranchement qui reliera la gare de Châtelet aux usines de Montigny et Couillet en étant indépendant de la ligne de l'État. En 1866, c'est une gare ouverte aux voyageurs et aux marchandises. La gare qui appartient à l'État est aussi utilisée par l'Est-belge qui paie pour cet usage une redevance annuelle[4].

En 1884, son nom est appelée simplement Couillet. En 1896, c'est une gare ouverte à tous les transports gérée en commun par l'État et le Grand Central Belge. Le , elle est renommée Couillet-Montignies lorsque la gare de Montignies-Formation lui est rattachée[4].

La gare est fermée le [4], pour laisser la place à la nouvelle halte de Couillet aménagée sur le site de l'ancienne gare de Couillet-Centre[5].

Les bâtiments sont détruits en [4].

Gare de Couillet-Centre

Le point d'arrêt de Couillet-Centre est ouvert le , il est situé à moins d'un kilomètre de la gare de Couillet-Montignies qui le gère. En 1903, c'est un arrêt ouvert aux passagers, aux bagages et aux marchandises[6]. Un grand bâtiment est inauguré en 1904.

Un décret du prévoit la mise à quatre voies de la ligne entre Charleroi-Sud et Montignies-formation à condition qu'il n'y ait plus qu'une gare à Couillet. Un passage souterrain sous les voies est construit, qui permet de conserver une relation entre la rue de l'Église et la rue du Village. Il est mis en service le [6].

Le bâtiment est détruit en 1978[6].

Halte de Couillet

En 1972, le trafic important de la ligne et de la gare de Charleroi-Sud nécessite une mise à niveau de l'infrastructure. Il est notamment prévu un passage à quatre voies de la ligne 130, entre Charleroi-Sud et Montignies-formation. Deux ou trois voies serviront au trafic voyageurs et la quatrième permettra le lien entre tous les raccordements et la gare de Châtelets. En ce qui concerne Couillet il est prévu la suppression des gares de Couillet-Montignies et Couillet-Centre et la construction d'une nouvelle halte voyageurs entre les deux[7].

La gare est renommée Couillet le et déclassée en point d'arrêt non géré le [6]. Le choix ayant finalement été de ne pas créer une nouvelle halte mais de modifier les installations de l'ancienne gare de Couillet-Centre[5].

Service des voyageurs

Accueil

Halte SNCB, c'est un point d'arrêt non géré (PANG) à accès libre. Elle est équipée d'un automate pour l'achat de titres de transport[8].

Desserte

Couillet est desservie, uniquement en semaine, par des trains Suburbains (S) de la SNCB, qui effectuent des missions sur la ligne commerciale 130 Charleroi - Namur[9].

La desserte comprend deux trains S61 par heure dans chaque sens :

Intermodalité

Un parc pour les vélos y est aménagé[8].

Notes et références

  1. Altitude, source Google Earth (consulté le 22 décembre 2016).
  2. Document de référence du réseau : Annexe E.1 - Distances entre gares et nœuds, Infrabel, , 43 p. (lire en ligne [PDF]), p. 33.
  3. « 133 Couillet - Jamioulx », sur Pandora (archive.org) (consulté le 22 décembre 2016).
  4. (nl) « Couillet-Montignies », sur Schenkel, (consulté le 22 décembre 2016).
  5. Pavot - LRG, « La signalisation de la gare de Charleroi », Le Rail, (lire en ligne, consulté le 22 décembre 2016).
  6. (nl) « Couillet (II) », sur Schenkel, (consulté le 22 décembre 2016).
  7. R. Decooman (ingénieur principal adjoint), « Restructuration et modernisation du réseau SNCB dans l’agglomération de Charleroi », Le Rail, (lire en ligne, consulté le 22 décembre 2016).
  8. « Couillet », sur SNCB (consulté le 22 décembre 2016).
  9. « Brochures de ligne », sur www.belgiantrain.be, (consulté le 20 décembre 2019)

Voir aussi

Articles connexes

Lien externe


Origine Arrêt précédent Train Arrêt suivant Destination
Ottignies
ou Wavre
ou Basse-Wavre
Charleroi-Sud S
(en semaine)
Châtelet Jambes
ou Namur
Charleroi-Sud Charleroi-Sud S
(en semaine)
Châtelet Jambes
ou Namur
  • Portail du chemin de fer
  • Portail de Charleroi
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.