Gare de Gilly-Sart-Allet

La gare de Gilly-Sart-Allet est une gare ferroviaire (fermée et désaffectée) belge de la ligne 119, de Luttre à Châtelet, située à Gilly, section de la ville de Charleroi dans la province de Hainaut en région wallonne.

Gilly-Sart-Allet
Localisation
Pays Belgique
Commune Charleroi
Section Gilly
Adresse Rue de la Station
6060 Gilly
Coordonnées géographiques 50° 25′ 30″ nord, 4° 29′ 28″ est
Gestion et exploitation
Services Fermée
Caractéristiques
Ligne(s) 119, Luttre à Châtelet
Altitude 127 m
Historique
Mise en service 22 septembre 1876
Fermeture 4 octobre 1953
(voyageurs)
24 novembre 1992
(marchandises)
Géolocalisation sur la carte : Charleroi
Géolocalisation sur la carte : Belgique

Elle est mise en service en 1876 par les chemins de fer de l’État belge. Elle est fermée au service des voyageurs en 1953 et au service des marchandises en 1992 par la Société nationale des chemins de fer belges (SNCB).

Le bâtiment voyageurs, devenu la propriété de l'association d'action sociale « Faim et Froid » et dénommé le « Relais du RAVeL » propose des équipements, activités et services aux utilisateurs de la voie verte qui a remplacé la ligne ferroviaire, mais aussi aux habitants du quartier.

Situation ferroviaire

Établie à 127 m d'altitude, la gare de Gilly-Sart-Allet est située au point kilométrique (PK) 13,9 de la ligne 119, de Luttre à Châtelet, entre les gares de Gilly-Sart-Culpart et de Châtelet.

Histoire

La station du Gilly-Sart-Allet est mise en service le [1] par les chemins de fer de l'État-Belge, lors de l'ouverture à l'exploitation de la section de Châtelet à Gilly-Sart-Allet. La section suivante jusqu'à Jumet est mise en service le et l'intégralité de la ligne de Luttre à Châtelet est ouverte le [1].

Le service voyageurs est arrêté le [1].

Le service marchandise perdure jusqu'au entre la gare et celle de Jumet et jusqu'au entre la gare et celle de Châtelet[1]. Les rails sont démontés sur les deux tronçons de part et d'autre de la gare en 1990 et 1995[1].

Service des voyageurs

Gare fermée depuis 1953.

Après le chemin de fer

Le bâtiment voyageurs et la halle à marchandises ne vont pas disparaitre, après leur fermeture ils sont rachetés par l'association « Faim et Froid » qui les utilise comme entrepôts pour son action sociale. Les édifices sont en mauvais états avec une partie des ouvertures murées lorsque la région wallonne débute l'aménagement d'un RAVeL sur la plateforme de l'ancienne ligne de chemin de fer passant devant la gare. L'association saisit cette opportunité pour engager des travaux d'aménagement et de rénovation pour ouvrir des activités sur le site[2].

Les ouvertures murées du bâtiment voyageurs sont rouvertes et le rez-de-chaussée est réaménagé avec notamment une entrée, une salle polyvalente, une cuisine, des sanitaires et un bureau. Une terrasse est également aménagé du côté de l'ancien quai. La toiture du bâtiment marchandises est entièrement refaite et un panneau avec l'inscription « Gare de Sart-Allet » est installé sur son pignon. Le travail des bénévoles de l'association a incité divers sponsors et institutions à apporter leur soutien, notamment la Ville de Charleroi qui a fourni des matériaux[2].

Des 2001, les usagers du RAVeL ont pu bénéficier des offres de service du « Relais du RAVeL » : petite restauration[3], sanitaire et atelier vélo. L'association ouvre aussi la gare sur le quartier avec l'utilisation des locaux et des animations, mais aussi des activités liées à l'action sociale de l'association[2].

Notes et références

  1. (nl) Site archive, Ligne 119 Luttre - Gosselies - Châtelet lire (consulté le 6 avril 2012).
  2. Ministère wallon de l'Équipement et des Transports (MET) et Lille de Charleroi, La voie verte « La Houillère » à Charleroi (Belgique), Dossier de candidature au prix européen des voies vertes 2002, pp. 9-10 lire (consulté le 6 avril 2012).
  3. Site faimetfroid.be Relais du Ravel et Buffet de la Gare lire (consulté le 6 avril 2012).

Voir aussi

Articles connexes

Liens externes

  • Portail du chemin de fer
  • Portail de Charleroi
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.