Gare de Manage

La gare de Manage est une gare ferroviaire belge de la ligne 117, de Braine-le-Comte à Luttre située sur le territoire de la commune de Manage dans la province de Hainaut en Région wallonne.

Manage

Quais de la gare en 1979.
Localisation
Pays Belgique
Commune Manage
Adresse Place de la Gare
7170 Manage
Coordonnées géographiques 50° 30′ 22″ nord, 4° 14′ 06″ est
Gestion et exploitation
Propriétaire Infrabel
Exploitant SNCB
Services Suburbains (S)
Heure de pointe (P)
Caractéristiques
Ligne(s) 117, Braine-le-Comte à Luttre
141, Manage à Ottignies
116, Manage à La Louvière-Centre
113, Manage à Piéton
Voies 5 (+ voies de service)
Quais 3 (dont deux centraux)
Altitude 129 m
Historique
Mise en service
Géolocalisation sur la carte : Belgique
Géolocalisation sur la carte : Hainaut

Elle est mise en service en 1842 par l'administration des chemins de fer de l'État belge. Depuis la fermeture du bâtiment aux voyageurs, c'est un point d'arrêt non gardé (PANG) à accès libre de la Société nationale des chemins de fer belges (SNCB) desservi par des trains Suburbains (S62) et d’Heure de pointe (P).

Situation ferroviaire

Établie à 129 mètres d'altitude[alpha 1], la gare de de Manage est située au point kilométrique (PK) 14,100 de la ligne 117, de Braine-le-Comte à Luttre, entre les gares de Familleureux et de Godarville[1].

Gare de bifurcation, elle est également l'origine au PK 0,000 : de la ligne 116, de Manage à La Louvière-Centre, avant la gare ouverte de La Louvière-Centre[1] ; de la ligne 141, de Manage à Ottignies (partiellement fermée)[2] ; et de la ligne 113, de Manage à Piéton (fermée)[3].

Histoire

La gare de Manage est mise en service le par l'administration des chemins de fer de l'État belge lors de l'ouverture partielle du tronçon de Braine-le-Comte à Manage[4]. L'ouverture complète de la ligne, de Braine-le-Comte à Luttre, a lieu le [5].

Le premier bâtiment, de style néoclassique est construit en 1843 par Auguste Payen[6]. Il est démoli en 1902 au profit d'une gare beaucoup plus vaste et très richement décorée[7]. Ce bâtiment de style néo-renaissance flamande et néo-roman disparut [alpha 2] au profit d'une gare moderne, au style plus dépouillé[8].

Le bureau de poste de Manage situé place de la gare, qui existe toujours, est architecturalement très proche de la gare de 1902[9],[10].

Durant les années 2000[Quand ?], le guichet de la gare et sa salle d'attente fermèrent complètement. Le bâtiment de la gare est désormais en grande partie inoccupé[8].

Service des voyageurs

Accueil

C'est un point d'arrêt non géré (PANG) à accès libre. L'achat des tickets s'effectue via des automates de vente disposés à l'extérieur du bâtiment et la traversée des voies s'effectue via un passage souterrain.

Desserte

Manage est desservie par des trains Suburbains (S) et d'Heure de pointe (P) de la SNCB qui effectuent des missions sur la ligne commerciale 117 (voir brochures de ligne[11]).

Seul un très petit nombre de trains permet d'atteindre Braine-le-Comte et les trains directs pour Bruxelles n’existent plus à Manage.

Semaine

La desserte comprend des trains de la ligne S62 du RER de Charleroi reliant Luttre à Charleroi-Sud via La Louvière (toutes les heures), ainsi que plusieurs trains P aux heures de pointe :

  • deux trains S62 supplémentaires entre Manage et Luttre, le matin ;
  • un train S62 supplémentaire entre Luttre et La Louvière-Sud, le matin ;
  • trois trains P reliant Manage à Braine-le-Comte, le matin ;
  • un unique train P reliant Manage à Quévy (via Mons), le matin ;
  • deux trains S62 supplémentaires entre Luttre et Manage, l’après-midi ;
  • trois trains P reliant Braine-le-Comte à Manage, l’après-midi ;
  • un unique train P reliant Mons à Manage, l’après-midi.

Les week-ends et jours fériés, la desserte est réduite à un train S62 (toutes les deux heures) entre La Louvière-Centre et Charleroi-Sud, via Luttre.

Intermodalité

Un parc pour les vélos et un parking pour les véhicules y sont aménagés[12].

Notes et références

Notes

  1. Source de l'altitude, Google Earth.
  2. Photo personnelle prise le 23 juin 1976.

Références

  1. Infrabel, Document de référence du réseau : Annexe E.1 - Distance entre gares et nœuds, Bruxelles, Infrabel, , 43 p. (lire en ligne), p. 29.
  2. (fr + nl) « 141 Manage-Court St Etienne 141 », sur Pandora, (consulté le 6 février 2020).
  3. (fr + nl) « 113 Manage-Pieton 113 », sur Pandora, (consulté le 6 février 2020).
  4. (nl) « Manage », sur Schenkel, (consulté le 6 février 2020).
  5. (nl) « 117 Braine Le Comte-Luttre 117 », sur Pandora, (consulté le 8 février 2020).
  6. « Les gares belges d'autrefois. Manage I. Guy Demeulder. », sur www.garesbelges.be (consulté le 1er janvier 2019).
  7. « Les gares belges d'autrefois. Manage II. Guy Demeulder. », sur www.garesbelges.be (consulté le 1er janvier 2019).
  8. « Les gares belges d'autrefois. Manage III. Guy Demeulder. », sur www.garesbelges.be (consulté le 1er janvier 2019).
  9. http://www.manage-commune.be/commune/ma-commune/manage-photos-historiques/hotel-de-la-poste-01.jpg/image_large
  10. « Manage 1 », sur users.skynet.be (consulté le 2 janvier 2019).
  11. « Brochures de ligne - SNCB », sur www.belgiantrain.be, (consulté le 21 janvier 2020).
  12. Site SNCB Mobility : Écaussinnes lire (consulté le 19 novembre 2013).

Voir aussi

Articles connexes

Liens externes


Origine Arrêt précédent Train Arrêt suivant Destination
Luttre Godarville S
(en semaine)
La Louvière-Centre Charleroi-Sud
Luttre Godarville S
(en semaine)
Terminus
ou La Louvière-Centre
Terminus
ou La Louvière-Sud
Charleroi-Sud Godarville S
(week-ends et fériés)
La Louvière-Centre La Louvière-Centre
Terminus Terminus P
(en semaine)
La Louvière-Centre Quévy
ou Mons
Braine-le-Comte Familleureux P
(en semaine)
Terminus Terminus
  • Portail du chemin de fer
  • Portail du Hainaut
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.