Gare de Péruwelz

La gare de Péruwelz est une gare ferroviaire belge de la ligne 78, de Saint-Ghislain à Tournai, située à proximité du centre de la ville de Péruwelz dans la province de Hainaut en Région wallonne.

Péruwelz

Bâtiment voyageurs et entrée de la gare.
Localisation
Pays Belgique
Commune Péruwelz
Quartier centre-ville
Adresse Rue des Français
7600 Péruwelz
Coordonnées géographiques 50° 30′ 49″ nord, 3° 35′ 30″ est
Gestion et exploitation
Propriétaire SNCB
Exploitant SNCB
Services InterCity (IC)
Omnibus (L)
Heure de pointe (P)
Caractéristiques
Ligne(s) 78, Saint-Gislain à Tournai
Voies 2
Quais 2
Altitude 32 m
Historique
Mise en service
Protection  Patrimoine classé (1982, no 57064-CLT-0013-01)
Correspondances
Bus voir Intermodalité
Géolocalisation sur la carte : Belgique
Géolocalisation sur la carte : Hainaut

Elle est mise en service en 1867 par l'administration des chemins de fer de l'État-Belge, le bâtiment édifié en 1899 est classé en 1982. C'est une gare de la Société nationale des chemins de fer belges (SNCB) desservie par des trains Intercity (IC), Omnibus (L) et d’Heure de pointe (P).

Situation ferroviaire

Établie à 32 m d'altitude, la gare de Péruwelz est située au point kilométrique[1] (PK) 19,944 de la ligne 78, de Saint-Ghislain à Tournai, entre les gares ouvertes de Blaton et de Callenelle.

C'était une gare de bifurcation, origine de la ligne 92, de Péruwelz à la frontière française (fermée et désaffectée)[2], qui était dans le prolongement de la ligne française de Somain à Vieux-Condé et frontière (partiellement désaffectée).

Intérieur de la gare.

Histoire

La station de Péruwelz est mise en service le par la Compagnie du chemin de fer Hainaut et Flandres , lorsqu'elle ouvre à l'exploitation la section de Péruwelz à la gare de Basècles (Faubourg) sur la ligne de Saint-Ghislain à Gand. Le bâtiment n'est alors qu'un « baraquement provisoire » dénommé « la Bussière », en 1870 elle devient « la Loquette ».Une liaison directe entre Saint-Ghislain et Tournai sera mise en service à partir du .

Façade centrale du bâtiment de 1899

En 1899, un nouveau bâtiment[3] voyageurs de style « renaissance flamande » est construit en remplacement des installations provisoires[4]. Les plans, de 1896, sont dus au chef de section X. Stasino[5].

Dans les années 1950, la gare est un élément important de l'économie locale, 24 agents y travaillent, elle voit passer près de 500 000 voyageurs par an. Les locaux sont utilisés par trois organismes, les douanes occupent la partie Ouest, la RTT l'Est et la SNCB le corps central.

À la fin des années 1970, la baisse de fréquentation débutée au milieu des années 1950, est devenu importante au point qu'est envisagée la destruction du bâtiment. La mobilisation de la commune évite la destruction. Il est classé monument historique en 1982[6].

En 2005, d'importants travaux de rénovation ont lieu, ils concernent la salle d'attente, les guichets et les locaux techniques, la gare est achetée à la Société nationale des chemins de fer belges (SNCB) par la commune de Péruwelz pour être un élément fort de la revitalisation du quartier. Un espace de 182 m2 est loué par la SNCB, qui participe au financement des travaux, afin d'y établir un hall d'accueil, un guichet et une salle d'attente[7] pour l'accueil des voyageurs[6].

Service des voyageurs

Accueil

Gare[8] SNCB, elle dispose d'un bâtiment voyageurs, avec guichet, ouvert tous les jours. Des aménagements, équipements et services sont à la disposition des personnes à mobilité réduite.

Desserte

Péruwelz est desservie par des trains InterCity (IC), Omnibus (L) et d’Heure de pointe (P) de la SNCB, qui effectuent des missions sur la ligne 78 (Mons - Tournai - Lille-Flandres) (voir brochure SNCB en lien externe[9]).

En semaine, la gare est desservie par des trains L reliant Quévy et Mons à Tournai ou Mouscron, desserte qui est renforcée aux heures de pointe par des trains P Mons - Tournai ou Gare d'Ath - Tournai.

Le week-end et les jours fériés, la desserte est constituée par des trains IC-25 de la relation Liers - Mouscron.

Intermodalité

Un parking pour les véhicules y est aménagé[8].

Notes et références

  1. Infrabel, document de référence du réseau 09/12/2011, annexe E.01, Distances entre gares et nœuds, p. 23/40 (3,63 Mo) (consulté le 24 avril 2012).
  2. Site belrail.be Lignes SNCB lire (consulté le 24 avril 2012).
  3. Site officiel de la commune de Péruwelz, lien (consulté le 18/08/2009).
  4. Wallonia (Belgium). Inspection générale de l'aménagement du territoire, Les Cahiers de l'urbanisme, Issues 38-42, p. 86.
  5. Anonyme, Le patrimoine ferroviaire, Editions Mardaga, (ISBN 978-2-87009-822-6, lire en ligne), p. 121
  6. Source presse : La Dernière Heure, « Prochain arrêt, gare de Péruwelz ! », 2005, lire (consulté le 18/08/2009).
  7. Site Péruwelz, événements du Péruwelzis lire (consulté le 23 février 2010).
  8. Site SNCB Mobility : Péruwelz lire (consulté le 24 avril 2012).
  9. « Brochures de ligne », sur www.belgiantrain.be, (consulté le 11 février 2019).

Bibliographie

  • Wallonia (Belgium), inspection générale de l'aménagement du territoire, Les Cahiers de l'urbanisme, Issues 38-42, Inspection générale de l'aménagement du territoire de la Région wallonne, 2002, p. 86.

Voir aussi

Articles connexes

Liens externes


Origine Arrêt précédent Train Arrêt suivant Destination
Mons
ou Quévy
Blaton L
(en semaine)
Antoing Tournai
ou Mouscron
Liers Blaton IC
(week-ends et fériés)
Antoing Mouscron
Mons Blaton P
(en semaine)
Callenelle Tournai
Ath Blaton P
(en semaine)
Callenelle Tournai
  • Portail du chemin de fer
  • Portail du Hainaut
  • Portail de l’architecture et de l’urbanisme
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.