Gare de Picquigny

La gare de Picquigny est une gare ferroviaire française de la ligne de Longueau à Boulogne-Ville, située au bourg centre de la commune de Picquigny, dans le département de la Somme, en région Hauts-de-France.

Picquigny

L'un des anciens bâtiments voyageurs.
Localisation
Pays France
Commune Picquigny
Adresse Rue du 60e-RI
80310 Picquigny
Coordonnées géographiques 49° 56′ 47″ nord, 2° 08′ 35″ est
Gestion et exploitation
Propriétaire SNCF
Exploitant SNCF
Services TER Hauts-de-France
Caractéristiques
Ligne(s) Longueau à Boulogne-Ville
Voies 2
Quais 2
Altitude 16 m
Historique
Mise en service
Géolocalisation sur la carte : France
Géolocalisation sur la carte : Hauts-de-France
Géolocalisation sur la carte : Somme

Elle est mise en service en 1847, par la Compagnie du chemin de fer d'Amiens à Boulogne avant de devenir une gare de la Compagnie des chemins de fer du Nord, puis d'être intégrée dans le réseau de la Société nationale des chemins de fer français (SNCF) en 1938.

Picquigny est un point d'arrêt sans personnel de la SNCF, desservi par des trains TER Hauts-de-France.

Situation ferroviaire

Établie à 16 mètres d'altitude, la gare de Picquigny est située au point kilométrique 144,669 de la ligne de Longueau à Boulogne-Ville, entre les gares d'Ailly-sur-Somme et d'Hangest[1].

Histoire

La « station de Picquigny » est mise en service le 15 mars 1847 par la Compagnie du chemin de fer d'Amiens à Boulogne, lorsqu'elle ouvre à l'exploitation la section d'Amiens à Abbeville[2]. « Picquigny » est alors la deuxième station après Amiens, entre Ailly-sur-Somme et Hangest[3].

En 1851, elle devient une gare de la Compagnie des chemins de fer du Nord, lorsque celle-ci accepte une fusion absorption avec la compagnie primitive qui ne peut résister à la concurrence de sa grande rivale[4].

En 2009, la fréquentation de la gare était de 279 voyageurs par jour[5].

Elle compte deux bâtiments voyageurs, positionnés face à face de part et d'autre de la voie ferrée. Le plus ancien est celui situé près du canal. Les deux bâtiments ne sont plus affectés à une activité ferroviaire.

Service des voyageurs

Accueil

Halte[6] SNCF, c'est un point d'arrêt non géré (PANG) à accès libre. Elle est équipée de deux quais longs de 170 mètres avec chacun un abri.

La traversée des voies et le passage d'un quai à l'autre s'effectuent par le passage à niveau routier situé en bout de quai vers Amiens.

Desserte

Picquigny est desservie par des trains TER Hauts-de-France, qui effectuent des missions omnibus entre les gares d'Abbeville et d'Amiens, voire d'Albert[6].

Intermodalité

Le stationnement des véhicules est possible sur le parking côté ville.

Notes et références

  1. Reinhard Douté, Les 400 profils de lignes voyageurs du réseau ferré français : (311) Longueau - Boulogne, vol. 1 - lignes 001 à 600, Paris, La Vie du Rail, , 238 p. (ISBN 978-2-918758-34-1), p. 117
  2. Adolphe Joanne, Atlas historique et statistique des chemins de fer français, L. Hachette, 1859, p. 22 lire (consulté le 31 août 2012).
  3. Voyage en chemin de fer de Paris à Boulogne et à la frontière du Nord, Lenoel-Herouart imprimeur libraire, 1847 p. 37 lire (consulté le 31 août 2012).
  4. François Caron, « Le Nord », dans Les grandes compagnies de chemin de fer en France: 1823-1937, Librairie Droz, 2005 (ISBN 9782600009423) pp. 71-72 lire (consulté le 31 août 2012).
  5. résumé de la ligne
  6. Site SNCF TER Picardie, Informations pratiques sur les gares et arrêts : halte ferroviaire de Picquigny lire (consulté le 31 août 2012).

Voir aussi

Articles connexes

Liens externes


Origine Arrêt précédent Train Arrêt suivant Destination
Abbeville Hangest TER Hauts-de-France Ailly-sur-Somme Amiens
ou Albert
  • Portail du chemin de fer
  • Portail de la Somme
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.