Gare de Poperinge

La gare de Poperinge (en néerlandais : station Poperinge) est une gare ferroviaire belge, terminus de la ligne 69 de Y Courtrai-Ouest à Poperinge située à proximité du centre de la ville de Poperinge, en Région flamande dans la province de Flandre-Occidentale.

Poperinge

Bâtiment voyageurs et entrée de la gare.
Localisation
Pays Belgique
Commune Poperinge
Quartier centre-ville
Adresse Ieperstraat
8970 Poperinge
Coordonnées géographiques 50° 51′ 16″ nord, 2° 44′ 10″ est
Gestion et exploitation
Propriétaire Infrabel
Exploitant SNCB
Services InterCity (IC)
Heure de pointe (P)
Marchandises
Caractéristiques
Ligne(s) 69, de Courtrai à Poperinge
Voies 3 (+ voies de service)
Quais 2 (dont un central)
Altitude 21 m
Historique
Mise en service 20 mars 1854
Correspondances
Bus voir Intermodalité
Géolocalisation sur la carte : Belgique
Géolocalisation sur la carte : Flandre-Occidentale

Elle est mise en service en 1854 par la Société des chemins de fer de la Flandre-Occidentale (FO).

C'est une gare de la Société nationale des chemins de fer belges (SNCB) desservie par des trains InterCity (IC) et Heure de pointe (P). Elle est ouverte au trafic marchandises.

Situation ferroviaire

Établie à 21 mètres d'altitude, la gare terminus de Poperinge est située au point kilométrique[1] (PK) 41,970 de la ligne 69 de Y Courtrai-Ouest à Poperinghe, après la gare ouverte d'Ypres. Un tronçon d'environ 200 mètres, électrifié à voie unique de la gare jusqu'au butoir avant la rue du Professeur Dewulf, rappelle le prolongement de la ligne jusqu'à la gare d'Abele et la frontière française où elle rejoignait l'ancienne ligne d'Hazebrouck à Boeschepe. C'était une gare de bifurcation, aboutissement de la ligne 76 d'Adinkerke à Poperinghe (hors-service).

C'est également une gare marchandises avec un faisceaux de voies dédiées.

Histoire

La gare de Poperinghe est mise en service 20 mars 1854, par la Société des chemins de fer de la Flandre-Occidentale (FO), lorsqu'elle ouvre à l'exploitation la section d'Ypres à Poperinghe de sa ligne de Courtrai à Poperinghe[2].

Le prolongement vers la gare d'Abeele et la frontière est mis en service le 10 juin 1870[3]. La Compagnie FO met aussi en service le prolongement sur le territoire français jusqu'à la gare d'Hazebrouck[3].

Le tronçon de Poperinge à la frontière est fermé au trafic voyageurs le 23 mai 1954 et aux marchandises le 26 septembre 1970, la gare redevenant le terminus de la ligne 69. Il est déferré en 1972[3].

Service des voyageurs

Accueil

Gare [4] SNCB, elle dispose d'un bâtiment voyageurs, avec guichet, ouvert tous les jours. Elle propose des aménagements, équipements et services pour les personnes à la mobilité réduite (notamment : parking, point d'accueil, quais bas, boucle d'induction et rampe mobile).

Un souterrain permet la traversée des voies et le passage d'un quai à l'autre.

Desserte

Poperinge est desservie par des trains InterCity (IC) et Heure de pointe (P) de la SNCB, qui effectuent des missions sur la ligne commerciale 69 (Courtrai - Poperinge[5]).

En semaine, comme les week-ends, la gare possède une desserte régulière cadencée à l’heure :

Quelques trains supplémentaires d'heure de pointe se rajoutent en semaine :

  • deux trains P de Poperinge à Schaerbeek (le matin)
  • un train P dans chaque sens entre Poperinge et Courtrai (le matin)
  • deux trains P de Schaerbeek à Poperinge (l’après-midi)
  • un train P de Courtrai à Poperinge (l’après-midi)
  • un train P de Poperinge à Zottegem via Courtrai (l’après-midi)

Le dimanche soir, en période scolaire, un unique train P relie Poperinge à Sint-Joris-Weert (près de Louvain).

Intermodalité

Un parc pour les vélos y est aménagé. Un arrêt de bus dessert la gare.

Service des marchandises

La gare de Poperinge possède des infrastructures et du personnel permettant l'accueil des trains de marchandises[6].

Patrimoine ferroviaire

Le bâtiment de la gare, construit en 1855 et agrandi au cours du temps en respectant le style d'origine, est une des rares gares de la Société des chemins de fer de la Flandre-Occidentale à avoir échappé à la démolition, ou à la destruction durant la Première Guerre mondiale.

Notes et références

  1. Infrabel, document de référence du réseau 09/12/2011, annexe E.01, Distances entre gares et nœuds, p. 22/40 (3,63 Mo) (consulté le 29 avril 2012).
  2. Belgique Chambre des Représentants, Recueil des pièces imprimées par ordre de la Chambre des Représentants, Volume 3, 1857, p. 24 intégral (consulté le 29 janvier 2012).
  3. Site archive Pandora, 69 (Kortrijk-) Y Leiebrug - Ieoer - Abeele lire (consulté le 29 avril 2012).
  4. Site SNCB, info stations : Poperinghe lire (consulté le 29 janvier 2012).
  5. « Brochures de ligne (voir ligne 69) », sur belgiantrain.be, (consulté le 25 août 2019)
  6. Infrabel, « 11 installations ouvertes au service des trains de marchandises », dans Document de référence du réseau, annexe D.9, modifié par la circulaire 02 I-AR/2012, p. 1 drr_d-09-lst3-11.pdf (0.11MB) (consulté le 29 avril 2012).

Voir aussi

Articles connexes

Liens externes


Origine Arrêt précédent Train Arrêt suivant Destination
Terminus Terminus IC Ypres Anvers-Central
Terminus Terminus P
(en semaine)
Ypres Courtrai
ou Schaerbeek
ou Zottegem
Terminus Terminus P
(week-ends et fériés)
Ypres Sint-Joris-Weert
  • Portail du chemin de fer
  • Portail de la Flandre-Occidentale
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.