Gare de Schellebelle

La gare de Schellebelle (en néerlandais station Schellebelle) est une gare ferroviaire belge de la ligne 50, de Bruxelles-Nord à Gand-Saint-Pierre, située à Schellebelle sur le territoire de la commune de Wichelen, dans la province de Flandre-Orientale en Région flamande.

Schellebelle

Le nouveau bâtiment de la gare
Localisation
Pays Belgique
Commune Wichelen
Section Schellebelle
Adresse Place de la Station
9260 Schellebelle
Coordonnées géographiques 51° 00′ 11″ nord, 3° 55′ 19″ est
Gestion et exploitation
Propriétaire Infrabel
Exploitant SNCB
Services Omnibus (L)
Heure de pointe (P)
Caractéristiques
Ligne(s) 50, Bruxelles à Gand
53, Schellebelle à Louvain
Voies 3
Quais 2 (dont un central)
Altitude 8 m
Historique
Mise en service 1er mai 1856
Correspondances
Bus voir Intermodalité
Géolocalisation sur la carte : Belgique
Géolocalisation sur la carte : Flandre-Orientale

Édifiée par la Compagnie du chemin de fer de Dendre-et-Waes et de Bruxelles vers Gand par Alost, elle est mise en service en 1856 par l'administration des chemins de fer de l'État belge. C'est une halte ferroviaire de la Société nationale des chemins de fer belges (SNCB) desservie par des trains Omnibus (L) et Heure de pointe (P).

Situation ferroviaire

Établie à 8 mètres d'altitude, la gare de Schellebelle est située au point kilométrique[1] (PK) 40,437 de la ligne 50, de Bruxelles-Nord à Gand-Saint-Pierre, entre les gares de Serskamp et de Wetteren. Gare de bifurcation, elle est l'origine de la ligne 53, de Schellebelle à Louvain, avant la gare de Wichelen.

Histoire

La « station de Schellebelle », est construite par la Compagnie du chemin de fer de Dendre-et-Waes et de Bruxelles vers Gand par Alost et mise en service le [2] par l'administration des chemins de fer de l'État belge, lorsqu'elle ouvre à l'exploitation la section d'Alost à Schellebelle[3]. Elle est édifiée sur l'ancienne ligne de Malines à Gand, mise en service en 1837, à proximité de l'embranchement de la nouvelle ligne « Dendre-et-Waes » et son bâtiment est dû à l'architecte Jean-Pierre Cluysenaar[4]. Il s’agissait d’une modeste halte munie d’une tour comme la plupart des gares de la ligne[5].

Ce bâtiment était constitué d’un volume à deux niveaux de trois travées sous bâtière ainsi que d’une tour carrée de deux étages et demie. Au rez de chaussée se trouvait une salle d’attente, le bureau et guichet, le magasin des colis dans la base de la tour et une petite pièce. L’étage était occupé par le logement du chef de gare et de sa famille tandis que les toilettes se trouvaient dans un édifice séparé[5].

En 1910, un nouveau bâtiment standard à un seul étage est édifié à 100 mètres du précédent, qui devient l’habitation du chef de gare, tandis que le nouvel édifice est utilisé pour l’accueil des voyageurs.

La nouvelle gare était mieux située par rapport à l’ancienne et permettait d’allonger les quais, ce qui n’était pas possible sur l’emplacement de l’ancienne gare.

La nouvelle construction comporte cinq travées à arc en plein cintre sous toiture à croupes et sera plus tard agrandie d’une travée sous toit plat. Elle utilise une base en pierre bleue surmontée de murs en briques, dont les motifs sont les mêmes que ceux des gares de plan type 1881. Une verrière métallique protège le quai[4].

Une cabine de signalisation et une halle à marchandises lui seront adjointes.

Le bâtiment[6] de J.P. Cluysenaar, qui n'abrite plus le logement du chef de gare depuis 1986, est détruit en 1996[4].

Le , la gare est devenue un point d'arrêt et le guichet est définitivement fermé.

En 2015, les autres bâtiments sont à leur tour mis à terre et la construction d’une gare moderne démarre.

Service des voyageurs

Accueil

Halte SNCB, c'est un point d'arrêt non géré (PANG) à accès libre[7].

La traversée des voies et le passage d'un quai à l'autre s'effectuent par le passage à niveau routier.

Desserte

Schellebelle est desservie par des trains Omnibus (L) et Heure de pointe (P) de la SNCB, qui effectuent des missions sur les lignes commerciales : 50 (Bruxelles - Gand)[8] et 53 (Malines - Gand)[9].

En semaine, la desserte comprend

Les weekends et jours fériés, la desserte est restreinte aux trains IC entre Gand-Saint-Pierre et Landen.

Intermodalité

Un parc pour les vélos et un parking pour les véhicules y sont aménagés[7].

Notes et références

  1. Infrabel, document de référence du réseau 09/12/2011, annexe E.01, Distances entre gares et nœuds, p. 16/40 (3,63 Mo) (consulté le 1er juillet 2012).
  2. (nl) Site Yvette Schenkel-Latoir, Jan Schenkel & Marijke Moortgat-Schenkel, Schellebelle lire (consulté le 1er juillet 2012).
  3. (nl) Archive pandora, 50 Brussel Noord - Gent lire (consulté le 1er juillet 2012).
  4. (nl) De Inventaris van het Bouwkundig Erfgoed : Station (ID: 76168) Schellebelle lire (consulté le 7 juillet 2012).
  5. (nl) A. Monteyne et E. Demoen, Architect Jean-Pierre Cluysenaar en de spoorlijn "Dender en Waes", Gand, Vereniging voor industriële archeologie en textiel VZW, , 53 p.
  6. (nl) Site Webnieuws : Station Schellebelle (dessin et photo du bâtiment de Cluysenaar) lire (consulté le 7 juillet 2012).
  7. Site SNCB Mobility : Schellebelle lire (consulté le 1er juillet 2012).
  8. « Brochure : Ligne 50 : Bruxelles-Nord - Gand-Saint-Pierre », sur /www.belgianrail.be, (consulté le 10 avril 2018)
  9. « Brochure : Ligne 53 : Louvain - Gand-Saint-Pierre », sur /www.belgianrail.be, (consulté le 10 avril 2018)

Voir aussi

Bibliographie

  • (nl) Adolfe Temmerman, « Schellebelle en de spoorweg », dans Rond de Stenen Linde, XVI, 1, 1991, pp. 1-17
  • (nl) Adolfe Temmerman, « Een J.P. Cluysenaar sporweggebouw te Schellebelle », dans Rond de Stenen Linde, XVI, 1, 1991, pp. 19-26

Articles connexes

Liens externes


Origine Arrêt précédent Train Arrêt suivant Destination
Malines Wichelen L
(en semaine)
Wetteren Zeebrugge-Dorp
ou Zeebrugge-Strand
Landen Serskamp IC
(en semaine)
Wetteren Gand-Saint-Pierre
Landen Serskamp IC
(week-ends et fériés)
Wetteren La Panne
Grammont Wetteren P
(en semaine)
Serskamp Gand-Saint-Pierre
Termonde Wetteren P
(en semaine)
Wichelen Gand-Saint-Pierre
Gand-Saint-Pierre Serskamp P
(en semaine)
Wetteren Schaerbeek
ou Alost
  • Portail du chemin de fer
  • Portail de la Flandre-Orientale
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.