Georges Carnus

Georges Carnus, né le à Gignac-la-Nerthe (Bouches-du-Rhône), est un footballeur international français.

Georges Carnus

Georges Camus en décembre 2007
Biographie
Nationalité Français
Naissance
Lieu Gignac-la-Nerthe
Taille 1,78 m (5 10)[1]
Période pro. 1958-1974
Poste Gardien de but
Parcours professionnel1
AnnéesClub 0M.0(B.)
1950-1958 US Marignane
1958-1962 AS Aix-en-Provence 077 (0)
1962-1967 Stade français 171 (0)
1967-1971 AS Saint-Étienne 130 (0)
1971-1974 Olympique de Marseille 109 (0)
Sélections en équipe nationale2
AnnéesÉquipe 0M.0(B.)
1963-1973 France36 (0)
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels.

Biographie

L'équipe stéphanoise en 1968. Carnus est debout, 3e en partant de la gauche.

Il reçoit sa première sélection en équipe de France A en 1963 (à vingt trois ans seulement) face au Brésil et Pelé, qui marque lui-même les trois buts d'une courte victoire 3-2 à Paris.

Carnus évolue ensuite dans les meilleures équipes françaises de l'époque (Saint-Étienne, OM) où il remporte quatre titres de champion et trois Coupes de France.

À cause de la rude concurrence de Marcel Aubour, son total de sélections se limite à 36. Il fait partie de l'équipe de France qui participe à la Coupe du Monde 1966.

Sa carrière s'achève tragiquement en 1974 à la suite d'un grave accident automobile entre Laval et Vitré () dans lequel son épouse Christiane et ses trois filles, Nathalie, Marie-Laure et Geraldine périssent. Il est lui-même très grièvement blessé.

Il est alors remplacé dans les buts de l'OM par René Charrier, recruté à Sedan, en même temps que Gérard Migeon, engagé comme doublure et qui avait déjà remplacé Carnus à l'AS Saint-Étienne quand Roger Rocher le chassa de l'équipe en même temps que Bernard Bosquier en 1971.

Statistiques

Palmarès

Georges Carnus en 1970.

Notes et références

  1. (en) « Georges Carnus », sur worldfootball.net (consulté le 23 janvier 2020)

Liens externes

  • Portail du football
  • Portail de la France
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.